Référence multimedia du sénégal
.
Google

GESTION DU PROCESSUS DE PAIX EN CASAMANCE: Balla Moussa Daffé pour une mise à l'écart des pays limitrophes du Sénégal

Article Lu 1318 fois


La Gambie et la Guinée Bissau ne doivent-elles plus être des pays facilitateurs dans la recherche de la paix en Casamance comme dans le passé, entre l'Etat du Sénégal et le mouvement des forces démocratiques de Casamance (Mfdc) en terre étrangère, avec ces deux voisins ? C’est la question que s’est posée Balla Moussa Daffé hier face aux journalistes. Le maire de Sédhiou qui s'exprimait sur le blocage du dossier de la Cassamance n'est pas aller du dos de la cuillère pour remettre en cause l'implication des pays de Yaya Jammeh et de Nino Vieira dans le processus de paix. À en croire le président de la Commission parlementaire Culture et communication, le processus de paix traîne.
C'est pourquoi, " la position des pays qui nous entourent mérite d'être regardée" par rapport à la recherche de la paix en Casamance. Pour le Pr Balla Moussa Daffé connu pour son engagement dans la recherche de la paix durable en Casamance, le processus de paix souffre faute "d'interlocuteurs crédibles". Dans son réquisitoire le conseiller du président Wade n'a pas manqué de fustiger des querelles internes dans les rangs du mouvement indépendantiste. Sur la gestion du dossier de la Casamance M. Daffé dit avoir saisi, en qualité de député, l'Assemblée nationale d'une question orale. Pour lui, une paix définitive en Casamance passerait par la mise en place d'une " autorité du processus".
Par ailleurs, lançant un appel à toutes les forces vives de la Casamance pour apporter leur pierre à l'édifice, le maire de Sédhiou invite les différentes fractions du Mfdc à raccorder leur violon pour permettre à l'Etat d'avoir un interlocuteur crédible. Parlant de la refondation du parti démocratique sénégalais lancée par son secrétaire général national, l'ancien ministre de la recherche scientifique reste ouvert à ce projet de refondation. À en croire l'ancien socialiste, le pds tel qu'il fonctionne n'est pas bien géré. Car, il note une certaine discrimination au sein du parti libéral."C'est ma proximité avec Wade qui me permet de me rapprocher du parti.
On ne m'a jamais associé dans la gestion du parti", fulmine M. Daffé avant de poursuivre: " le Pds est un parti qui semble être à la conquête du pouvoir". De l'avis du député libéral, au Pds "les gens se sentent plus wadistes que du parti". Autre problème qu'il a déploré avec le parti au pouvoir, c'est la nomination de façon éphémère des gens à des postes de responsabilités. "Si tu as une chance d'être nommé le lendemain tu es débarqué", se désole l'enfant du Pacao.

Boubacar Demba Sadio
Source: Le Matin

Article Lu 1318 fois

Samedi 11 Août 2007


Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 7 Décembre 2016 - 11:54 Macky Sall à Versailles chez Abdoulaye Wade

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State