Référence multimedia du sénégal
.
Google

GESTION DU PATRIMOINE FONCIER DE L’AEROPORT LEOPOLD SEDAR SENGHOR DE DAKAR: KARIM WADE DANS LE VISEUR

Article Lu 12007 fois

Parfum de révolte chez les travailleurs de l’aéroport Léopold Sédar Senghor. Le pacte social, qu’a voulu sceller Karim Wade avec eux, sera violé, avant même d’être signé. Les syndicats des travailleurs de l’aéroport ont décidé de saisir à nouveau leur ministre de tutelle par voie épistolaire, avant de passer à l’action, s’il ne réagit pas comme lors de la première lettre. Ampliation a été faite à Me Wade pour que nul n’en ignore, car, disent-ils, ils ne veulent plus être les dindons de la farce.



GESTION DU PATRIMOINE FONCIER DE L’AEROPORT LEOPOLD SEDAR SENGHOR DE DAKAR: KARIM WADE DANS LE VISEUR
La période de grâce serait-elle terminée pour Karim Wade. Depuis quelques jours, ça bouge du côté de l’aéroport Léopold Sédar Senghor. De sources très au fait de ce qui se prépare, tous les syndicats des travailleurs de l’aéroport, de celui des cadres à celui des simples agents, se sont donnés la main pour faire face à leur ministre de tutelle. Un plan d’actions a déjà été concocté et des actes sont en train d’être posés dans ce sens. Depuis la semaine dernière, une seconde lettre très salée a été rédigée. Elle porte la signature de la quasi-totalité des syndicats de l’aéroport. Dans les prochaines heures, elle doit se retrouver aussi bien sur la table de M. Karim Wade que sur celle de son père : le président de la République. Dans cette lettre dont nous avons pu prendre connaissance, les travailleurs somment leur ministre de tutelle d’ouvrir des négociations avec eux le plus rapidement possible sur beaucoup de questions qui les préoccupent. Faute de quoi, ils vont passer à la vitesse supérieure. Et Karim Wade risque de connaître pire que ce que Farba Senghor a connu à l’aéroport, avertissent-ils.



Une première lettre avait déjà été adressée à M. Karim Wade en novembre dernier. Mais elle est restée sans suite, selon les travailleurs. Cette seconde lettre risque d’être la dernière avant le déclanchement des hostilités. Dans celle-ci, les travailleurs ont évoqué divers points. Il y a, entre autres : la question des terrains de Rufisque. La question des attributions de la Direction générale des Transports aériens (Dgta) a aussi été soulevée. Elle constituerait une doublure avec l’Agence des aéroports du Sénégal (Ads). Les termes de référence de la gestion de l’Aéroport international Blaise Diagne (Aibd) par Fraport sont évoqués par les travailleurs qui n’ont pas oublié l’avenir de l’Aibd, le contrat entre Dakar aéroport (Daport), une filiale de Fraport, et Aibd etc. Mais la question centrale reste la gestion du foncier de l’aéroport Léopold Sédar Senghor de Dakar.

Les 800 hectares de l’aéroport aiguisent, en effet, les appétits des politiciens. C’est d’ailleurs l’une des principales raisons qui ont fait bouger les travailleurs. Ils ont beaucoup de mal à accepter que des terres de l’aéroport soient régulièrement découpées et aménagées pour la construction de maisons sans qu’aucun d’eux ne bénéficie de ces terres. Alors que l’aéroport a gardé ces hectares de terres pendant un demi-siècle. Après avoir accepté de lever la servitude sur ces terres, les terrains se sont retrouvés entre les mains de privés qui sont en train de construire, occasionnant des efforts supplémentaires des travailleurs pour faire face aux perturbations techniques occasionnées par les travaux sur la piste.

Latir Mane
Source L'Observateur

Article Lu 12007 fois

Dimanche 31 Janvier 2010





1.Posté par mousse le 31/01/2010 09:22
karime doit etre juge comme un criminel............pour avoir detruit le pays par le detournement de denier public...............des centaines de milliards sont garde dans des paradis fiscaux par ce voyou........et sa famille.................

2.Posté par kara le 31/01/2010 13:23
Hélas,je crains que quand ils en auront fini avec le Sénégal, ce dernier sera relégué au loin derrière Haiti ! Ce dernier, faut-il le rappeler a eu aussi ses Duvaliers ...........Exactement le même schéma : qu'on le veuille ou non l'histoire se répète !

3.Posté par SERENA le 31/01/2010 23:53
Karim est un pauvre type qui n avait mem pas 1000f par jour dans sa poche avt l alternance. je le connais tres bien0 c est un grand yambar c est pourquoi sous l injonction de son pere il a accepté de laisser enterrer une caisse vide sans cadavre au cimetière musulman de yoff pour tromper les sénégalais et le trou ou est gardée la caisse vide est surveillée 24h sur24 quel musulman qui craint le Seigneur oserait faire cela? Ne soyez donc pas surpris qu apres avoir souillé nos morts wade qui manipule son fils ne nous laisse tranquille
IL EST MALADE CE WADE ARRETONS LE A TEMPS KARIM TAPèTT LA C EST WADE LE MANIPULATEUR apres les terres qui finironts sous peu je vous assure qu il s attaquera aux etres humains ARETTONS LE IL EST UN MALADE MENTAL A BON ENTENDEUR!!!

4.Posté par senegalai le 01/02/2010 03:18
slt mais freres et soeur man dama am problem je croi en islam
geumna yalla ragal na yalla tai geumnani yiawmal hiyam
dina takhaw je fai tou pour bakh je vol pa je man rarma
je su onet je su pas pd jador islam
mai mon gran problem est jaime trop les filles
djigain dal moy sama problem damay selall ba yakani
maci naik djigain niaw yacko may sakou ndimbeul
consey pour mouth lan la wara daif

Nouveau commentaire :
Twitter

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State