Référence multimedia du sénégal
.
Google

GESTION DES FONDS DE LA MAIRIE DE DAKAR: PAPE DIOP LAISSE UN «TROU» DE PLUS DE 10 MILLIARDS

Article Lu 11315 fois

Khalifa Sall, nouveau maire de Dakar, est en train de procéder à l’inventaire des engagements de la Ville de Dakar. Le nouvel homme fort de la capitale fouine ainsi dans la comptabilité de son prédécesseur, Pape Diop. Et c’est pour constater, à mi-parcours de cette évaluation, que ce dernier lui a laissé une ardoise lourde au moins de 10 milliards de francs Cfa qu’il devra honorer, selon des sources dignes de foi.



GESTION DES FONDS DE LA MAIRIE DE DAKAR: PAPE DIOP LAISSE UN «TROU» DE PLUS DE 10 MILLIARDS
Le nouveau maire de Dakar, qui veut démarrer son mandat dans la transparence, a demandé qu’on lui fasse l’état de la gestion financière de la mairie. Une entreprise à laquelle il participe eu égard à ses connaissances en comptabilité. Et nos sources de confier que le groupe, chargé de faire l’inventaire de la gestion du budget de 2008, a déjà découvert «plus de 10 milliards de dépenses engagées et non mandatées». En termes plus clairs, le groupe a découvert une ardoise de plus de 10 milliards F Cfa que Pape Diop n’a pas pu payer avant la fin de son mandat et qu’il doit à plusieurs fournisseurs et/ou entreprises. Cette somme devrait être reportée dans les prévisions du budget de 2009. Car, les documents prouvant que les services demandés ont été exécutés, ont été portés à l’attention du conseil de la mairie.

Nos sources n’ont pas manqué de préciser qu’aucune preuve de détournement de fonds ou d’objectif n’a encore été apportée. Ce sont des dépenses d’investissements et des dépenses de fonctionnement. En clair, des services que des entreprises ont rendus à la mairie de Dakar, et qui n’ont pas été payés. On nous signale, d’ailleurs, que des factures du groupe Futurs Médias font partie de cette ardoise. La mairie a commandé des services et adressé au percepteur du Trésor public des engagements. Mais, c’est au niveau du Trésor, que l’argent n’a pas été décaissé, signalent des sources, au fait de l’affaire. Car, poursuit-on, à la fin de chaque budget, en accord avec la Perception, la mairie et le Trésor font tout pour verser ces dettes dans le budget suivant. Les vérifications sont loin d’être terminées. La seule constante est que la somme est énorme et qu’elle va dépasser les 10 milliards, à la fin de l’évaluation.



Ce n’est pas une situation alarmante

Faute de pouvoir interpeller directement le maire sortant sur cette ardoise, on a saisi son directeur de Cabinet. M. Seydina Omar Touré est formel. «Ce n’est pas une situation alarmante». Il explique que c’est de l’ensemble des «dépenses enrôlées, dont les crédits sont bloqués». Il ajoute que «l’opportunité de payement de ces crédits n’appartient pas au maire. C’est le percepteur qui paie. Et ce dernier est alimenté par le Trésor». Et s’il n’y a pas d’argent liquide au Trésor, le client est «obligé d’attendre». Il précise aussi que cet argent concerne les investissements en termes d’éclairage public, de voierie etc. Mieux, les fournisseurs sont identifiables de même que leurs numéros de compte.



L’œil de l’expert sur l’engagement et le mandatement

Ibrahima Dème, expert en décentralisation et en développement locale, nous a expliqué, ce qui s’est passé à la mairie de Dakar. Joint hier au téléphone, il a affirmé que ces termes sont utilisés dans le cadre de l’exécution du budget de la mairie. Et que c’est après autorisation de dépenses que le maire effectue un engagement. «C’est par un contrat ou un bordereau de réception qu’il effectue cet engagement. Tout dépend de la nature de l’engagement, il peut s’agir d’un service, ou d’une marchandise», affirme-t-il. Avant d’ajouter que c’est après l’engagement que vient le mandatement. Mais là aussi, c’est la procédure qui permet d’arriver au niveau du payeur. Des formulaires sont enregistrés pour permettre le transfert de la dépense du maire au payeur. Et c’est ce payeur qui permet la liquidation des mandatements. «Tout dépend de l’argent dont il dispose. Donc, c’est le maire qui est le seul responsable des dépenses et crédits. Car sans lui, le processus ne peut pas avoir lieu», conclut-il.

Latir Mane
Source L'Observateur

Article Lu 11315 fois

Mardi 28 Avril 2009





1.Posté par bechirwade le 28/04/2009 06:53
Le front national de libèration exige l'interpellation de pape diop pour la gabègie finançiere au niveau de la mairie car il ne peut pas sortir la tete haute il est un criminel finançier et fonçier il doit rèpondre de ses actes ,nous donnons ordre aux soldats du peuple de proceder à son arrestation si la justice et le maire entrant ne prennent pas leur responsabilitè car il fait partie des 1800 hommes et femmes du regime qui ont ete condamnès par la haute instance de notre organisation apres une enquete meticuleuse de plus de trois annèes avec des documents .

2.Posté par alain le 28/04/2009 09:33
il faut le traduire en justice..........................ce grand montant..............comment on peux voler telle somme dans un pays aussi pauvre que le senegal..................

3.Posté par moor le 28/04/2009 09:54
Je suis désolé mais ces gens là n'ont pas de vergogne koi loubal khalissou askane bi rék ba kagne ? Walla ils ne croient pas au jugement dernier.

4.Posté par madios le 28/04/2009 11:36
Il faut tout d'abord évaluer les qualités des services et des marchandises en fonction des montant avancés.Pour voir d'abord, l'existence et/ou la qualité des travaux et autres car nous ne pouvons pas nous limiter uniquement sur des documents pour attester des oeuvres.Aussi, il faut que les Sénégalais sache qu'on ne doit pas juger trop vite car Pape Diop ne peut pas se lever pour aller récupérer de l'argent à la Perception municipale sans produire des documents réglementaires.Cependant,il faut auditer, toujours auditer, encore auditer mo ngueneu woor nakh lou gneuppe book fook gnou lérale- ko

5.Posté par molack le 28/04/2009 12:27
Pape Diop mome nakaté léppe léroul wayé faisons ce que madios nous préconise rékk. Pourtant Abdoulaye Matar Diop avait à la télé que ce budget était sur-évalué . En tous les cas dall comme mome conseiller municipal- leu ba légui na ko léral rékk mome akh gni mi done liggueyeul kou melni moussa sy akh administration wome bi gnep na léér, na léér na lééra,lééra: wala

6.Posté par boy ndiago le 28/04/2009 13:04
je vous demande dabord de lire l'article totalement avant de crier! dire qu'on a découvert un trou de 10milliards est complétement faux ! il faut dire simplement pour les simples d'esprits comme vous puisque vous ne lisez jamais les articles : Ce sont des dépenses d’investissements et des dépenses de fonctionnement. En clair, des services que des entreprises ont rendus à la mairie de Dakar, et qui n’ont pas été payés.
il n'ya aucune preuve de détounements

7.Posté par Al le 28/04/2009 14:08
AKA BAKHONE KOU SATHIE REK NIOU NIOUKH LINGA SATHIE THIE SA BOUR TATE :khelou: :khelou: :khelou:

8.Posté par tima le 28/04/2009 18:24
Si je comprend bien ce n'est pas un détournement. Le Trésor public a sa responsabilité dans l'affaire, mais quoi qu'il en soit c'est une somme très énorme, alors Monsieur l'Ex maire, éclairez nous sur cette affaire, ne serait ce que pour laver votre honneur et votre crédibilité. De toutes les façons moi, vous m'avez toujours semblé être un homme intègre. Wa Salam.

9.Posté par mamadou moustafa le 28/04/2009 21:43
bilay li garawoul bes boufi wade joguè nguèni kham nè kou fi nèkk ci niome rèk sath nga boulène fattè lifi idy dèff ak karim avec ses jet privè,viviande wade è plus riche k tout le gouvernement,pourkoi le sènègal è si pauvre 1 pays ki ne conè pas la guerre ki na k dè goor gorlou digne de pèrsonalitè,bari jom lol ne mèritè pa ces imbèciles de la rètioublik,mè inchala Dieu jugera tout le monde.

10.Posté par LE DERNIER PROJET POLITIQUE DE WADE le 28/04/2009 21:51
Avec la cascade de declarations qui a marque la vie politique du
Senegal je me suis amuse a essayer de percer le mystere
ou la logique qui se cache derrieres ces declarations.
Parmi les plus marquantes trois ont attire mon attention tant par le moment qu'elles ont ete faites que les lieux
venant de deux personnes:
Wade et Djibo Ka.
La premiere est celle de Wade faite lors des funerailles de sa brue, selon laquelle
Tanor et Djibo seraient les seuls republicains du Senegal depuis l'independance.
En dehors des circontances choisies qui sont tout de meme celles d'un deuil,
je ne peux m'empecher de mentionner l'incongrute et l'anachronisme
d'une telle declaration compte tenu de la valeur des hommes qui ont marque
la vie politique meme recente de notre pays. Combien d'hommes se sont illustres
par leur fidelite a la republique et la de defense des valeurs republicaines...
La liste est tres longue. Mais ne trouvant pas les motivations et l'opportunite de
cette declaration, je l'ai mis dans la categorie de declarations divisionistes dont wade est connu pour.
Cependant, Djibo ka m'a permis de recoller les piece de ce puzzle.
En effet, en affirmant qu'il est temps que les sociaux-democrates se retrouvent
dans une grande famille politique, il n'a fait que remettre en contexte une strategie concoctee
depuis le palais pour concerver le pouvoir par le jeu de composition et de recomposition
politique. En effet Wade se rend compte que la seule chose qui lui permetrait de
rester, de consolider ses bases , couvrir ses arrieres mais surtout d'obtenir une amnestie
des crimes de tout genre commis par lui, son fils, sa femme et sa bande de malfaiteurs est de procéder
a une redistribution des forces dans le cadre d'une coalition avec des hommes qui beneficient encore de la credibilte aupres des electeurs.

Ces objectifs Wade compte les realiser avec la participation des socialistes chosis sur le vole.
Le premier a avoir dans sa tete est actuellement Ousmane Tanor Dieng a l'exclusion de Niasse
qu'il prend pour un ennemi personnel. Ensuite viennent tous les autres
partis issus du Ps pendant les heures de Diouf: Robert Sagna, Abdoulaye Matar Diop, Mamadou diop, etc...

Djibo voit la une opportunite extraordinaire d'ajouter une longeur de plus a sa vie
d'opportuniste politique malgre son impopularite. Djibo sait qu'il ne sera jamais president.
A cause de sa tortuosite legendaire les senegalais l'ont classe avec d'autres dans la
categorie de ce qui ne meritent pas leur confiance.
Ces pantalonnades ne sont pas surprenants venant de Djibo ka.


Il va sans dire que ceux qui prendront le risque de renter dans une telle combinaison seront
compromis a jamais car les senegalais ont faim de probite et de hauteur morale pour nos politiciens.
Les populations ne dorment pas les dernieres elections l'ont confirmer, elles abhorent ceux qui, pour une
raison ou une autre, defendent ce qu'ils critiquaient hier ou le contraire: critiquer ce dont ils ont pris partie hier.
Comme si l'honneur de la parole donnee ne signifie rien et que seuls les interets personnelles, immediats comptes.
Cette attitude est aux antipodes du "Ngor" dans le psyche du senegalais et a juste raison."Gor dou sopekou".
Ou quand il le fait ce sera avec des raisons que la morale peut admettre.
Le critere premier du choix d'un dirigeant dans nos societes est le sens de l'honneur.
La moralite et la probite sont des valeurs rares dont les senegalais ont faim.

Pourquoi Wade veut conduire sont dernier projet politique sans Niasse. Parcequ'il sait qu'il n'a les moyens ni politiques, ni personnelles de la convaincre. de surcroit, il faut tout faire pour qu'il n'accede pas au pouvoir apres lui car ce serait la prison assuree pour lui sa famille et tous les malfaiteurs qui ont pillies les caisses de l'Etat. Au meme moment Tanor entend absoudre et pardonner s'il le faut. D'ailleurs sa sortie sur l'inopportunite de parler d'audit apres la victoire des mairies par l'opposition le prouve. Ce qui n'enleverait de la grandeur de l'homme.

La derniere declaration est celle de Wade qui dit qu'il peut se presenter en 2012 nonobstant
ce que la constitution senegalais prevoit actuellement. Wade reve de diriger une telle coalition pour realiser les objectifs cites plus haute:
Couvrir ses arrieres et obtenir une amestie totale pour les crimes odieux (de personnes, economiques et institutionnels)
commis par lui, sa famille et sa racaille. Il n'a confiance en personne pour faire ce travail sinon sa propre personne.

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 19 Octobre 2016 - 12:30 Convocation de Barhelemy Dias: le Ps divisé

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State