Référence multimedia du sénégal
.
Google

GESTION DE LA DEMANDE SOCIALE: Les «gorgorlous» étranglés

Article Lu 1476 fois

Le pouvoir d’achat des masses laborieuses s’effrite de jour en jour. Les « gorgorlous » font de multiples acrobaties pour vivre difficilement. Ces derniers ont le sentiment d’être « étranglés » par leurs dirigeants.



Demandez à un « gorgorlou » le bourbier qui hante son sommeil, la réponse fuse net. Pour Amsatou Fall, un technicien en informatique : « C’est la spirale inflationniste qui nous assaille et rend notre existence pénible ». Et notre interlocuteur d’ajouter : « La vocation première d’un État, c’est de protéger les plus démunis et non les étrangler. Au moment où le Sénégalais Lamda trime, nos dirigeants se distinguent par une arrogance inexpliquable en étalant de grosses bolides ». Partout, la rengaine est la même : l’ inflation galopante inquiète. Jamais dans l’histoire du Sénégal, des hausses de prix n’avaient atteint une telle ampleur et une récurrence sans limite.
Ce qui fera dire à cet enseignant du non Pape Sall : « Les pouvoirs publics sont insensibles aux complaintes des Sénégalais. L’alternance nous avait promis mieux. Nous n’avons pas élu Me Wade pour multiplier nos difficultés. Nous vivons mal ». Cette thèse semble trouver un écho favorable auprès de ce septuagénaire qui ne cache pas son amertume : « C’est un pays où rien ne va et où tout semble aller. Voilà le grand paradoxe que gère le gouvernement » fulmine cet ancien postier. Dans tous les cas, les personnes avec qui nous avons pris langue ont une seule préoccupation : « Comment sortir du guêpier dans lequel nous sommes enrôlés ? », se demande-t-on. À quand le bout du tunnel pour les « gorgorlous » ?
Ceci, si l’on en croit les propos des uns et des autres n’est pas pour un futur proche. De l’avis de Mme Soukèye Ndiaye, fonctionnaire et syndicaliste : « Au temps même de l’ajustement structurel, les prix n’ont pas connu une flambée pareille. Au rythme où l’État augmente ses charges et ses dépenses faramineuses, nous sommes loin d’un pouvoir d’achat renforcé ». Le sentiment le mieux partagé par les gorgorlous qui scrutent l’horizon bouché peut se résumer en ces termes : « Nous sommes étranglés ».Se relèveront-ils de leur malaise ? Là réside la question…et le problème.

Mademba Ramata DIA
Source: Le Matin

Article Lu 1476 fois

Mercredi 8 Août 2007

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State