Référence multimedia du sénégal
.
Google


hh



GESTION DE L’ENVIRONNEMENT ET MAITRISE DE L’ENERGIE AU NIVEAU DES ENTREPRISES : L’Afd octroie plus de 6 milliards de francs Cfa



GESTION DE L’ENVIRONNEMENT ET MAITRISE DE L’ENERGIE AU NIVEAU DES ENTREPRISES : L’Afd octroie plus de 6 milliards de francs Cfa
La gestion de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie au niveau des entreprises est une préoccupation au Sénégal. Et pour une promotion durable, le Bureau de mise à niveau (Bmn) a sensibilisé et informé les entreprises sénégalaises. Et pour ce faire, une enveloppe de 10,5 millions d’euro, soit plus de 6 milliards de francs Cfa, leur a été octroyée. «L’agence française de développement a octroyé au programme un nouveau financement de 10,5 millions d’euros, comprenant une subvention de 5,5 millions d’euros sur fonds propres et une subvention de 5 millions d’euros sur fonds de délégués par l’Ue. En plus d’une ligne de crédits de 8 millions d’euros ouverte pour offrir des prêts à des conditions avantageuses aux entreprises engagées, dans un processus de mise à niveau environnementale et énergétique», renseigne Mamadou Lamine Ndiaye, président du comité de Pilotage du Bmn hier, lors de la cérémonie d’ouverture de ce séminaire présidé par le ministre de l’Industrie, du Commerce et de l’Artisanat, Mata Sy Diallo, en présence du représentant de l’Afd et de l’Onudi. Soulignant que «le cadre d’une deuxième phase où le Bureau de mise à niveau compte accompagner 200 entreprises», M. Ndiaye de dire : «nous avons déjà approuvé 15 dossiers d’entreprises pour un investissement global de 11,6 milliards et des primes octroyées en contrepartie pour 2,3 milliards». Ne passant pas sous silence la problématique du financement de la mise à niveau, le directeur du Copil de s’adresser au ministre de l’Industrie. «En dépit de tous les efforts consentis par les différentes parties prenantes du programme, les défis restent énormes surtout dans un contexte de morosité économique, accentué par le problème lancinant de la crise énergétique et alimentaire, permettez-moi Mme le ministre d’attirer votre attention sur le fait que la contribution de l’Etat du Sénégal reste encore faible par rapport aux attentes définies dans le plan de financement de la deuxième phase du programme objet de la convention signée en Mars 2010 avec l’Afd», martèle-t-il. Revenant sur l’importance de cette formation de mise à niveau des entreprises, M. Ndiaye d’indiquer : «c’est important pour nos entreprises d’adapter des modes de gestion de l’environnement et de l’énergie respectueuse de la préservation et nous permettre en même temps d’avoir des économies sur les consommations d’énergie», tout en ajoutant : «nous pensons que l’entreprise sénégalaise, dans la recherche de compétitivité, doit naturellement s’orienter sur les coûts qui sont des facteurs déterminants dans la productivité de l’entreprise. Nous sommes dans un espace économique dont nous avons beaucoup d’opportunités et nous pensons que nos entreprises doivent faire cet effort d’améliorer les facteurs en termes de réduction et de maîtrise». Il faut rappeler que ce programme de mise à niveau est à sa deuxième phase. Pour la phase pilote, le programme de mise à niveau avait bénéficié d’un financement de l’Afd pour un moment de 10,9 millions d’euros.

Marianne NDIAYE
Source Le Populaire

Mercredi 25 Avril 2012



Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Lundi 19 Août 2013 - 13:13 FERMETURE DES ENTREPRISES : Le fond du débat








Plateforme d’information et d’intéraction a temps réel
Optimisé pour être vu en 1024x768 I.E. 6.0 ou plus récent

Info sur Xibar.net | Conditions d'utilisation | Données personnelles | Publicité | Aide / Contacts |
Copyright © 2007 Xibar multimedia Tous droits réservés