Référence multimedia du sénégal
.
Google

GENERATION DU CONCRET: Le Pds sera-t-il débordé ?

Article Lu 1508 fois

Le Parti démocratique sénégalais va-t-il être débordé ? À sa gauche ou à sa droite par la « génération du concret » ? À Kaolack en tout cas, une « fédération » regroupant toutes les cellules du mouvement de Karim Wade de la commune est en gestation. Et même si elle devrait compter dans ses rangs en majorité des responsables des sections du (Pds), elle entend, disent ses initiateurs, « vendre le produit politique » du président de l’Agence nationale pour l’organisation de la conférence islamique (Anoci). La fédération sera dénommée, assurent-ils, la Fédération des mouvements de la génération du concret de Kaolack (Fmogeck). À Dakar, pendant ce temps, Martin Mankor, un responsable à la Senelec et parent d’élève aux Cours Sainte Marie de Hann, montait pour le patron de l’Anoci, dimanche 17 février dernier « l’ancien élève » de l’établissement une cellule aux Parcelles Assainies.



Phénomène de mode né d’un simple slogan « propagandiste » ou véritable « fait » politique ? La « génération du concret » ne cesse de faire parler d’elle depuis au sein de la famille libérale et dans les cercles avoisinants. Elle donne l’impression d’occuper l’espace politico médiatique conséquemment. Nul n’ose publiquement prendre son contre-pied ou s’en démarquer au Parti démocratique sénégalais (Pds). Les cellules « génération du concret » germent et foisonnent comme blé au champ. Il ne se passe pas un jour sans que l’on apprenne la naissance d’un alvéole quelque part dans le pays. Les effets d’annonce et les moyens sous-jacents fournissent « troupes » au rassemblement. L’appellation du mouvement née, apprenait-on, de l’imagination féconde d’un Cheikh Diallo, membre du staff de la communication du président de l’Anoci est aujourd’hui le cri de ralliement de tous ceux qui, au Pds et à la périphérie, se sont rangés derrière le fils du président de la République, Karim Wade.

A Kaolack, les animateurs des structures de la génération du concret ont fait connaître hier, lundi 18 février leur intention de monter une fédération pour mieux marquer leur présence sur le terrain politique de la ville et mieux vendre « les biens faits » et les options politiques du président de l’Anoci, Karim Wade, leur dirigeant. Une fédération qui regroupe certes en majorité des responsables de certaines section libérales de la commune, mais qui se veut spécifiquement de la génération du concret. Selon ses initiateurs, la structure s’appellera : la Fédération des mouvements de la génération du concret de Kaolack (Fmogek). Son siège est prévu dans la commune.

Les responsables locaux de l’organisation de Karim Wade veulent ainsi dérouler leur programme. Ils entendent mobiliser l’ensemble des forces vives de la génération du concret à Kaolack pour une victoire éclatante de leur camp aux élections locales du 18 mai prochain. Selon les initiateurs, la Fédération « s’attaquera » d’abord à la commune avant de s’étendre à toute la région. Précisant lors de leur dernière rencontre au quartier Médina Baye de Kaolack que leur « regroupement » n’était pas au détriment du Pds encore moins de son Secrétaire général national, Me Abdoulaye Wade leur référence, ils n’en soulignent pas moins qu’ils n’étaient pas pour soutenir des loosers. « La génération du concret n’accepte pas la reconduction des gens dont l’échec n’est plus objet de discussion, encore moins des personnes n’ayant aucun profil ou la compétence de gérer une quelconque collectivité locale », disent-ils. Si un jour, ce genre de situation se présente, ajoute Ségane Mbaye, un des tout nouveaux responsables communaux du Pds à Kaolack, « la génération du concret réagira ». Pour l’heure, lui et ses « frères ? »,-au fait comment s’interpellent-ils à la génération du concret : frère ou camarade ?,- veulent mobiliser d’abord à Kaolack-ville puis fédérer ensuite la quinzaine de mouvements éparpillés entre Gandiaye, Ndoffane, Kahone et Nioro. Ils envisagent dans ce cadre la mise en place dans chacune de ces communes d’un bureau communal. Tout comme d’un bureau départemental en ce qui concerne les différents départements. Un bureau régional sera la clé de voûte.

Alors qu’à Kaolack, on fédère les mouvements déjà sur le terrain. À Dakar, le dimanche 17 février, Martin Mankor, un agent de maîtrise de la Senelec en présence de Adama Bâ, le maire libéral de Fasse-Gueule Tapée et Latif Aïdara, chargé de mission à la présidence de la République pour ne citer que ceux-là, montait une cellule « génération du concret » à l’unité 4 aux Parcelles Assainies dans le fief de Lamine Bâ et de Mbaye Ndiaye le maire dont on dit proche de Macky Sall, le président de l’Assemblée nationale. Le responsable de la facturation à la Senelec Patte d’Oie, également parent d’élève aux Cours Sainte Marie de Hann, entendait ainsi « délo ndioukeul » (rendre hommage, traduction approximative de l’auteur) à l’ancien élève du collège, Karim Wade. « (…)

Un ancien élève, qui, par ses actions et ses réalisations, procure beaucoup d’espoir à toute la nation sénégalaise », déclamera-t-il à l’assistance, parlant du parrain de la manifestation. L’homme est un quinquagénaire. N’empêche, il soutient le leader de la génération du concret comme beaucoup d’autres au sein du Pds et ses cercles satellites. La génération du concret n’est-elle pas en train de déborder le Pds ? Par la droite ou par la Gauche ?

Abdoulaye FALL& M. F

Source: Sud Quotidien

Article Lu 1508 fois

Mardi 19 Février 2008

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State