Référence multimedia du sénégal
.
Google

GAMBIE: Une autre affaire de torture de journaliste accable les autorités

Article Lu 1521 fois


Pour la deuxième fois dans l’année, le gouvernement gambien risque d’être traîné devant la Cour de justice de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Cedeao), à Abuja, dans le cadre d’une affaire de détention illégale et de torture de journaliste, a appris Apa ce jeudi à Banjul. La Fondation pour l’Afrique de l’Ouest (Mfwa), basée à Accra, a indiqué dans un communiqué de presse qu’elle avait déposé une nouvelle plainte auprès du tribunal basé à Abuja contre le gouvernement gambien pour emprisonnement illégal et torture de Musa Saidykhan, ancien rédacteur en chef de L’Independent, un journal bi-hebdomadaire paraissant à Banjul qui a depuis lors été fermé par les autorités gambiennes.
Dans le communiqué, la Fondation indique que Saidykhan fait partie «des milliers de victimes illégalement détenues et ayant subi toutes sortes de cruauté dont la torture aux mains des forces de sécurité du président Yahya Jammeh suite à un coup d’Etat présumé en mars 2006». «Ils m’ont complètement déshabillé et infligé des décharges électriques sur tout le corps, y compris mes parties génitales. Mes tortionnaires m’ont dit que ces décharges électriques sur mes parties intimes étaient destinées à me rendre impuissant», indique le communiqué citant Saidykhan. Suite à une information sur le coup d’Etat, poursuit la Fondation, les locaux du journal L’Independent ont été perquisitionnés et tout le personnel arrêté et emprisonné pendant quelques jours.
«Dans la nuit du 27 mars 2006, une force combinée de soldats et de policiers armés a arrêté Saidykhan à son domicile et l’a conduit au siège de la très redoutée Agence nationale de renseignements (N.i.a.). Il a été tenu au secret pendant 22 jours sans aucune charge, une période pendant laquelle il a été torturé jusqu’à l’évanouissement. Cette torture continue a laissé des cicatrices physiques sur son dos, ses jambes, ses bras et sa main droite qui a eu trois fractures», a précisé le document.
Cette affaire fait suite à une autre impliquant le gouvernement gambien et concernant un autre journaliste gambien : Ebrima Manneh, reporter au journal pro-gouvernemental Daily Observer à Banjul. Il aurait été arrêté par les forces de sécurité en juillet 2006 et n’a plus été revu. Toutes les tentatives de sa famille et de ses collègues pour le retrouver sont restées vaines alors que le gouvernement l’avoir emprisonné. Cependant, lorsque la Fondation a décidé de saisir le tribunal de la Cedeao, le gouvernement gambien a refusé de comparaître pour répondre de cette affaire. Néanmoins, le jugement s’est poursuivi et le verdict devrait être rendu en janvier 2008.

Source: APA

Article Lu 1521 fois

Vendredi 30 Novembre 2007

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State