Référence multimedia du sénégal
.
Google

Frustration : la grogne des petits fonctionnaires menace le régime

Article Lu 1729 fois

XIBAR.NET (Dakar, 11 Décembre 2009) - En dépit des faveurs financières qu’il fait aux gradés de l’armée et aux hauts fonctionnaires, Wade est assis sur un volcan : la grogne des petits fonctionnaires, des gabelous et autres exécutants militaires, combinée à celle des populations pourraient bien l’emporter.



Frustration : la grogne  des petits  fonctionnaires menace le régime
Tandis qu’il séduit avec des liasses de billets de banque les autorités militaires, les magistrats, les gouverneurs et les administrateurs de territoires, Wade fait des frustrés de taille : les greffiers, infirmiers, inspecteurs et contrôleurs du travail, les enseignants et autres travailleurs de la fonction publique sont tous sur leurs grands chevaux. Tandis que leurs chefs sont loin du besoin, parce gâtés par le premier des Sénégalais, eux manquent de tout. Ce qu’ils n’entendent pas. Pis la révolte est dans les rangs des seconds couteaux de l’armée, de la police, de la gendarmerie et des gardes pénitentiaires. Wade a commis l’erreur de leur ouvrir la voie des urnes. Il pourrait s’en mordre le petit doigt. Pour l’heure, il pourrait buter contre leur protestation. Leur courroux ajouté à celui des populations, spoliées, distraites et abusées au jour le jour, annonce une défaite du candidat Wade au prochain scrutin présidentiel auquel il entend se risquer à participer. Le cas échéant, lui, sa famille et ses affidés goûteront aux rigueurs carcérales. Tant, ils ont saigné le pays, écorné son image et perverti ses institutions et valeurs. Ce qu’il ne fallait pas faire. Les larmes pourraient être bien pleurés ! Wade est assis sur un volcan en activité, plus long et large que son « monument de la renaissance africaine ».

Article Lu 1729 fois

Vendredi 11 Décembre 2009





1.Posté par ssaci le 11/12/2009 10:57
surtout les employé des ministères sont confronter à des problème avec des directeurs qui ne pensent qu'à s' enrichir et laisser les agent en rades ils accaparent des voyages à cause des perdiems les agent souffrent ils non pas le droit de syndiquer ils sont obligés de souffrir en silence de grâce l'État doit jeter un coût d'œil sur le sort de ses petits fonctionnaires qui sont dans les ministères

Nouveau commentaire :
Twitter

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State