Référence multimedia du sénégal
.
Google

Front des citoyens pour la défense de la République (Fcdr) : « Le Sénégal est en train de développer le syndrome ivoirien »

Article Lu 1422 fois


Front des citoyens pour la défense de la République (Fcdr) : « Le Sénégal est en train de développer le syndrome ivoirien »
Pour le Front des citoyens pour la défense de la République (Fcdr), le Sénégal est en train de développer le syndrome ivoirien avec « la dualité de pouvoir » qui existe entre le pouvoir et l’opposition « boycotteuse », l’implication des fonctionnaires internationaux d’origine sénégalaise dans ce jeu de « jambarisme » entre les deux acteurs, la société civile devenue, subitement, une actrice politique, les attaques contre le Président de la République démocratiquement élu par les représentants des institutions internationales, « le piège de complot » est bien là. Et avant l’assaut final, le Fcdr compte s’interposer pour appeler tout le monde à la raison.


Le Sénégal est entré dans la zone de turbulence. C’est la conviction des membres du Fcdr qui estiment que notre pays est complètement agité, à cause « d’une crise de dérégulation dans les rapports sociaux, politiques, et moraux entre les acteurs du jeu social sur fonds de difficultés économiques persistantes qui sapent les fondements de la solidarité sociétale globale ». Et par la méthode de la stratification sociologique, le Pr Malick Ndiaye indique un certain nombre d’indices qui peuvent conduire au « chaos ». Il s’agit, selon le coordonnateur du Fcdr, de la « dualité de pouvoir » avec le pouvoir et l’opposition « boycotteuse » qui se livrent une bataille « à mort ». Car, selon le Pr Ndiaye, on assiste aujourd’hui « à deux centres de décision dans un même pays avec l’Etat qui fonctionne avec ses institutions démocratiquement mis en place d’un côté, et de l’autre côté, les Assises nationales aux allures d’un « complot » contre le régime. Parce que soutenues par les fonctionnaires internationaux devenus, subitement, « des chevaux de Troie pour l’opposition boycotteuse, en laissant de côté leur pouvoir de réserve et de retenue, mais aussi d’une société civile politique nébuleuse jouant un rôle autre, contraire à celui de régulation ».

Le « complot » c’est aussi, poursuivent les membres du Fcdr, « des agressions verbales, polémiques contre le Président de la République du Sénégal en fonction et démocratiquement élu, Me Abdoulaye Wade, de la part des fonctionnaires internationaux d’origine sénégalaise avec la complaisance de leurs organes de contrôle et des encouragements tacites des organes compétents (…), ne sont pas des actes isolés et innocents ». Ils ajoutent, également, entre autres indices qui peuvent fragiliser les fondements démocratiques du Sénégal « l’immixtion inopinée de l’ambassadeur de France, Ruffin Jean (…), l’intervention intempestive de M. Segura Alex sur des questions qui ne relèvent pas de sa compétence, ni de la retenue conventionnelle et de la discrétion institutionnelle (…), et l’existence d’une convergence insolite entre le procès de harcèlement international du Président démocratiquement élu du Sénégal en fonction et la pression sur des institutions sénégalaises par des organismes internationaux (…), d’un côté, et la coïncidence et des silences troublants entre ces attaques multiformes contre le Sénégal et le regain d’activisme d’une opposition « boycotteuse » de l’autre côté, le piège est manifeste ».

Il consiste, selon eux, « à accréditer l’idée d’un dualisme de pouvoir entre « l’opposition boycotteuse » et les Assemblées et organes réguliers du pays », ouvrant ainsi, la voie à ce qu’ils appellent « la chienlit dans notre pays ». C’est ainsi que le Fcdr compte s’interposer pour défendre la République en mobilisant les citoyens contre « la crise artificielle suscitée qui se prépare et pour des solutions alternatives autre que les violences anti-républicaines et les pseudo-insurrections ou les jeux à se faire peur ». Pour ce faire, le Fcdr compte rencontrer tous les citoyens à travers leur formation politique, la société civile, les associations… Des conférences seront organisées dans toutes les capitales régionales du Sénégal.

SOurce: Ferloo.com

Article Lu 1422 fois

Jeudi 5 Juin 2008


Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 7 Décembre 2016 - 11:54 Macky Sall à Versailles chez Abdoulaye Wade

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State