Référence multimedia du sénégal
.
Google

Frigidité ou Inappétence sexuelle : Pourquoi beaucoup de femmes en souffrent ?

Article Lu 18450 fois

Il peut arriver à n’importe quel homme ou femme de perdre parfois tout intérêt pour le sexe. Chez la femme, ce trouble s’appelait autrefois frigidité. Les sexologues ont abandonné ce terme péjoratif en faveur d’expressions plus neutres, comme perte de la libido ou inappétence sexuelle.



Frigidité ou Inappétence sexuelle : Pourquoi beaucoup de femmes en souffrent ?
L’expression dysfonctionnement sexuel, décrite comme étant l’incapacité à ressentir pleinement, sainement et agréablement, en tout ou en partie, les divers états ou stades physiques que l’organisme traverse généralement au cours d’une activité sexuelle, touche en majorité les femmes. Si certaines personnes soufrent d’anaphrodisie, d’autres par contre soufrent d’anorgasmie. Ce qui au total donne la frigidité, ou simplement la perte de la libido (ou inappétence sexuelle.) Quelles sont les causes possibles de la frigidité ?

L’idée qu’une personne se fait de sa propre sexualité est grandement déterminée par sa culture, son milieu social et son expérience personnelle. Elle peut être intimement liée à ses propres notions ou à celles de la société concernant la façon appropriée, ou non, d’exprimer ses comportements sexuels. Ces sentiments provoquent parfois de l’anxiété en raison d’une association personnelle ou culturelle des expériences et du plaisir sexuel avec les comportements immoraux ou répréhensibles. L’anxiété est alors exprimée physiquement par l’organisme d’une façon qui prévient la fonction sexuelle normale. Les dysfonctions sexuelles peuvent avoir une cause physiologique d’origine organique (trouble physique), une cause psychologique d’origine mentale, ou encore, elles résultent de facteurs à la fois physiques et psychologiques. Il arrive également qu’elles soient dues à un manque de technique : certaines femmes ne connaissent jamais d’excitation sexuelle ni d’orgasme, parce que leurs partenaires n’ont pas de connaissances sexuelles suffisantes. Il se peut qu’ils ignorent la façon dont les organes sexuels féminins réagissent ou sont stimulés, ou bien encore qu’ils ne sachent pas utiliser les techniques de stimulation appropriées Le principal problème de la sexualité chez la femme est celui du désir. Elles ont en général moins de fantasmes et d’envies spontanées que leurs partenaires masculins ; elles sont moins sensibles aux images érotiques et ont souvent beaucoup de difficultés à laisser leurs préoccupations pour se rendre disponibles. Il existe de nombreuses causes qui sont, soit organiques c’est-à-dire endocriniennes soit psycho comportementales. Ce sont les suivantes : • Un stress affectif surtout quand un couple ne s’entend pas • L’abus d’alcool • L’utilisation de nombreux médicaments sur ordonnance, en particulier les antidépresseurs, les antihypertenseurs, les tranquillisants et les contraceptifs oraux. • Une éducation durant l’enfance, particulièrement dévalorisante en ce qui concerne la sexualité, avec de forts interdits comme les caresses affectives parentales, ou de tout plaisir en général • Une culpabilité due à des attouchements incestueux ou pédophiles durant l’enfance et aussi, toute violence sexuelle quel que soit l’âge. • Un premier rapport sexuel très douloureux ou psychologiquement traumatisant • Après un accouchement particulièrement difficile • Des rapports douloureux ou insatisfaisants, surtout lorsque le partenaire souffre d’une éjaculation précoce. • Le viol.

• Une sexualité précoce chez la femme. • Une infection sexuelle mal traitée ou non traitée du tout. NB : Aucune cause évidente n’est parfois retrouvée pour expliquer ce problème et, une femme, qui n’a pas de plaisir lors des rapports sexuels, perd progressivement son désir ; la redécouverte d’un plaisir tout court, et encore plus d’un plaisir orgasmique, redonnera à cette femme le désir de rapport. En cas de frigidité secondaire, on peut rechercher une diminution des oestrogènes ou un excès de progestérone ou de la prolactine. L’excision peut aussi dans la plupart des cas, entraîner une frigidité. L’anxiété peut, par exemple, entraîner un ralentissement ou une interruption de l’état d’excitation sexuelle qui permet la lubrification ou l’humidification des organes sexuels de la femme, ce qui constitue une étape importante vers l’accomplissement d’activités sexuelles satisfaisantes. La peur de l’intimité est également présentée comme des facteurs qui entre en jeu dans les difficultés de stimulation. A cela, s’ajoutent les expériences de violence sexuelle, au cours de l’enfance ou lors de rapports courants ou antérieurs, qui risquent d’établir une série d’associations entre les activités sexuelles et les douleurs physiques ou psychologiques. De même certains troubles comme l’hypothyroïdie, le diabète ainsi que la sclérose en plaques peuvent aussi avoir des incidences sur le désir sexuel. L’ablation d’un sein ou de l’utérus peut contribuer psychologiquement aux dysfonctions sexuelles. De même, la toxicomanie et l’abus d’alcool contribuent aussi au dysfonctionnement sexuel. Chez les femmes, il arrive que la cigarette ait un effet négatif sur la stimulation sexuelle.

Quelles sont les différentes formes de frigidité ? L’Anaphrodisie et l’Anorgasmie.

L’anaphrodisie est l’absence de désir sexuel. Si cette absence existe toujours, on parle d’anaphrodisie primaire ; si elle apparaît après une connaissance du plaisir, on dit que l’anaphrodisie est secondaire. Une telle femme n’a pas le désir spontané de l’acte sexuel. L’anorgasmie elle, est l’absence du seul orgasme, le désir étant conservé. Cette absence d’orgasme peut elle aussi, être primaire ou secondaire. La frigidité serait l’association d’une absence de désir et de plaisir. Quelles sont les conséquences de la frigidité ? Même si des études font état que les femmes peuvent maintenir leurs activités sexuelles et connaître des orgasmes pendant toute leur vie, les activités sexuelles sont souvent réduites après 60 ans. Ce phénomène s’explique en partie par l’absence d’un partenaire. De même, des transformations physiques comme la sécheresse vaginale due à un manque d’œstrogène rendent les rapports sexuels parfois douloureux, et réduisent le désir. Ainsi, pas mal de femmes, environ 15 % éprouvent une diminution importante du désir sexuel après la ménopause. D’où, les réactions qui vont de l’absence de désir sexuel, à l’incapacité à atteindre l’orgasme, aux douleurs ou inconfort lors de la pénétration par le pénis, à l’incapacité à laisser libre cours à leurs fantaisies dans des contextes sexuels, à l’indifférence ou répulsion à l’égard des activités sexuelles en passant par les sentiments de crainte ou de colère à l’égard de leurs partenaires.

Quelles sont les plantes au secours de la l’inappétence sexuelle ?

• Le cacao : il est capable d’augmenter les taux d’agents chimiques dans l’organisme qui vous mettent en bonne humeur. Parmi ces substances figurent des neurotransmetteurs, la sérotonine, et des endorphines, qui soulagent la douleurs et agissent comme euphorisants. • kola ou Cola nitida : elle est utilisée comme aphrodisiaque en Jamaïque ainsi que dans les sociétés traditionnelles d’Afrique occidentales. Cette plante contient des substances complexes stimulantes comme la théobromine, la kolatine ou la caféine. • Le gingembre : Au Pérou, les vendeuses de gingembre vantent leur plante « brûlante » capable de réchauffer les femmes « froides ». Je ne saurais avancer aucune affirmation d’ordre scientifique à ce sujet, mais le gingembre ne fait sans doute pas de mal. En outre, son goût est très savoureux. Alors pourquoi ne pas l’essayer ? • Le Persil : il est œstrogénique. Il est traditionnellement utilisé pour stimuler les règles, faciliter l’accouchement et augmenter la libido chez la femme.

Serigne Samba Ndiaye : Enseignant, Chercheur, Phytothérapeute Site web : www.sambamara.com Skype : sambamara

Source: Ferloo.com

Article Lu 18450 fois

Mercredi 9 Juin 2010


Dans la même rubrique :
< >

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State