Référence multimedia du sénégal
.
Google

Football - Ligue 1: Niang plie l'affaire

Article Lu 11422 fois

Grâce à un super Mamadou Niang, auteur d'un triplé, l'Olympique de Marseille s'est imposé 3-1 face à Nancy, lors de la 25e journée de Ligue 1. Forts de cette troisième victoire de suite, les Phocéens montent provisoirement au quatrième rang, à six longueurs du leader bordelais. Nancy est 14e.



Football - Ligue 1: Niang plie l'affaire
MARSEILLE - NANCY: 3-1
Buts : Niang (10e, 34e, 67e) pour Marseille - Andre Luiz (13e) pour Nancy

Trois jours après sa sortie européenne à Copenhague, l'Olympique de Marseille a démontré qu'il avait de la ressource et surtout un atout dans sa manche nommé Mamadou Niang. Buteur face à Monaco et en terre danoise, le Sénégalais a illuminé la partie dominicale de tout son talent en s'offrant un triplé. Cinq buts en trois matches et une équipe phocéenne qui enchaîne les succès.

S'il fallait un symbole du retour en forme de l'OM depuis plusieurs semaines, c'est sans aucun doute lui. Comme face à Copenhague, Niang a été de tous les bons coups. Plein d'opportunisme, il profitait du centre impeccable de Kaboré pour placer sa tête et ouvrir la marque sur la première occasion olympienne (1-0, 10e). Autre artisan de la réussite phocéenne, Lucho était à l'origine de l'action. L'Argentin brille en 2010 et prend de l'assurance au fil des rencontres. Face à l'ASNL, il a sillonné le milieu du terrain pour ratisser de nombreux ballons et lancer les attaques. Présent en défense, mais aussi et surtout en attaque pour distiller le jeu tout en essayant de déstabiliser le bloc défensif adverse.

Car c'est avec un bloc compact que Nancy abordait la rencontre en espérant profiter de la fatigue adverse pour placer des contres. Déjà privée de leur entraîneur Pablo Correa, suspendu et relégué dans les tribunes, l'équipe lorraine subissait un autre coup du sort avec la blessure de dernière minute de son maître à jouer Hadji, remplacé par Paul Alo'o Efoulou. Un changement tactique qui n'a en rien nui au jeu nancéien tant le Camerounais a proposé des solutions, mais suffisamment de présence pour focaliser l'attention de la défense adverse. Cette dernière était d'ailleurs bien statique sur l'égalisation d'Andre Luiz, seul pour reprendre face au but (1-1, 13e). Nancy de retour dans le match, mais c'était sans compter sur Niang.

Un Niang trois étoiles

Avec un calendrier particulièrement chargé, Didier Deschamps avait opté pour une équipe remaniée au coup d'envoi, histoire de reposer ses titulaires. C'est ainsi que l'OM débutait avec Ben Arfa et Valbuena titularisés derrière Niang sur les ailes ainsi que Kaboré en latéral droit. Cheyrou, Bonnart et Koné prenaient place sur le banc. Une onze de départ équilibré et appliqué dans son jeu, loin des pertes de balle qui avaient agacé le tacticien olympien à Copenhague. En difficulté pour bousculer son visiteur bien en place, l'OM s'en remettait donc aux coups de génie de son buteur maison. Et il fallait l'intervention de la transversale pour priver Niang du doublé (20e). Une affaire de quelques minutes. Sur une des rares montées de Taiwo, le Lion sénégalais trompait Bracigliano du gauche (2-1, 34e).

Au jeu de la fatigue, Nancy craquait le premier dès le retour des vestiaires. Malgré un coup reçu sur la cheville juste avant la pause, Niang repartait de plus belle. Ralenti dans ses gestes, mais tout aussi imprenable malgré l'attention de la défense. Transversale, but de la tête et du pied gauche, il ne manquait plus que le droit pour alourdir l'addition et peaufiner la soirée. Chose faite sur un service de Lucho dans le dos de la défense peu après (3-1, 67e). Niang prend ainsi seul la tête du classement des buteurs, avec un petit but d'avance sur Nenê (14 contre 13). De buteur, l'attaquant essayait de se muer en passeur décisif, mais ses partenaires manquaient de réussite à l'image d'un Ben Arfa en manque de réussite, malgré une partie intéressante dans le jeu. Muet pendant 35 minutes, l'ASNL se réveillait trop tardivement. Loin d'être au repos, Mandanda s'était déjà montré solide sur sa ligne face à Brison (19e) ou Ouaddou (42e) en première période. Il profitait en fin de match du soutien du Nancéien Bérenguer qui repoussait sur la ligne marseillaise un tir de son partenaire Ouaddou (81e) alors que le portier international avait repoussé les frappes d'Alo'o Efoulou (79e) et Bakar (80e). Pour la seconde fois de la saison, l'OM aligne trois succès de rang et revient à six points de Bordeaux avec le même nombre de matches au compteur.

Grâce à un super Mamadou Niang, auteur d'un triplé, l'Olympique de Marseille s'est imposé 3-1 face à Nancy, lors de la 25e journée de Ligue 1. Forts de cette troisième victoire de suite, les Phocéens montent provisoirement au quatrième rang, à six longueurs du leader bordelais. Nancy est 14e.

MARSEILLE - NANCY: 3-1
Buts : Niang (10e, 34e, 67e) pour Marseille - Andre Luiz (13e) pour Nancy

Trois jours après sa sortie européenne à Copenhague, l'Olympique de Marseille a démontré qu'il avait de la ressource et surtout un atout dans sa manche nommé Mamadou Niang. Buteur face à Monaco et en terre danoise, le Sénégalais a illuminé la partie dominicale de tout son talent en s'offrant un triplé. Cinq buts en trois matches et une équipe phocéenne qui enchaîne les succès.

S'il fallait un symbole du retour en forme de l'OM depuis plusieurs semaines, c'est sans aucun doute lui. Comme face à Copenhague, Niang a été de tous les bons coups. Plein d'opportunisme, il profitait du centre impeccable de Kaboré pour placer sa tête et ouvrir la marque sur la première occasion olympienne (1-0, 10e). Autre artisan de la réussite phocéenne, Lucho était à l'origine de l'action. L'Argentin brille en 2010 et prend de l'assurance au fil des rencontres. Face à l'ASNL, il a sillonné le milieu du terrain pour ratisser de nombreux ballons et lancer les attaques. Présent en défense, mais aussi et surtout en attaque pour distiller le jeu tout en essayant de déstabiliser le bloc défensif adverse.

Car c'est avec un bloc compact que Nancy abordait la rencontre en espérant profiter de la fatigue adverse pour placer des contres. Déjà privée de leur entraîneur Pablo Correa, suspendu et relégué dans les tribunes, l'équipe lorraine subissait un autre coup du sort avec la blessure de dernière minute de son maître à jouer Hadji, remplacé par Paul Alo'o Efoulou. Un changement tactique qui n'a en rien nui au jeu nancéien tant le Camerounais a proposé des solutions, mais suffisamment de présence pour focaliser l'attention de la défense adverse. Cette dernière était d'ailleurs bien statique sur l'égalisation d'Andre Luiz, seul pour reprendre face au but (1-1, 13e). Nancy de retour dans le match, mais c'était sans compter sur Niang.

Un Niang trois étoiles

Avec un calendrier particulièrement chargé, Didier Deschamps avait opté pour une équipe remaniée au coup d'envoi, histoire de reposer ses titulaires. C'est ainsi que l'OM débutait avec Ben Arfa et Valbuena titularisés derrière Niang sur les ailes ainsi que Kaboré en latéral droit. Cheyrou, Bonnart et Koné prenaient place sur le banc. Une onze de départ équilibré et appliqué dans son jeu, loin des pertes de balle qui avaient agacé le tacticien olympien à Copenhague. En difficulté pour bousculer son visiteur bien en place, l'OM s'en remettait donc aux coups de génie de son buteur maison. Et il fallait l'intervention de la transversale pour priver Niang du doublé (20e). Une affaire de quelques minutes. Sur une des rares montées de Taiwo, le Lion sénégalais trompait Bracigliano du gauche (2-1, 34e).

Au jeu de la fatigue, Nancy craquait le premier dès le retour des vestiaires. Malgré un coup reçu sur la cheville juste avant la pause, Niang repartait de plus belle. Ralenti dans ses gestes, mais tout aussi imprenable malgré l'attention de la défense. Transversale, but de la tête et du pied gauche, il ne manquait plus que le droit pour alourdir l'addition et peaufiner la soirée. Chose faite sur un service de Lucho dans le dos de la défense peu après (3-1, 67e). Niang prend ainsi seul la tête du classement des buteurs, avec un petit but d'avance sur Nenê (14 contre 13). De buteur, l'attaquant essayait de se muer en passeur décisif, mais ses partenaires manquaient de réussite à l'image d'un Ben Arfa en manque de réussite, malgré une partie intéressante dans le jeu. Muet pendant 35 minutes, l'ASNL se réveillait trop tardivement. Loin d'être au repos, Mandanda s'était déjà montré solide sur sa ligne face à Brison (19e) ou Ouaddou (42e) en première période. Il profitait en fin de match du soutien du Nancéien Bérenguer qui repoussait sur la ligne marseillaise un tir de son partenaire Ouaddou (81e) alors que le portier international avait repoussé les frappes d'Alo'o Efoulou (79e) et Bakar (80e). Pour la seconde fois de la saison, l'OM aligne trois succès de rang et revient à six points de Bordeaux avec le même nombre de matches au compteur.

Eurosport - Melinda DAVAN-SOULAS - Melinda DAVAN-SOULAS
Source Eurosport via Sununews.com

Article Lu 11422 fois

Lundi 22 Février 2010





1.Posté par Samuel le 22/02/2010 11:46
iL FAUT LE FAIRE AVEC LE SéNéGAL CEST MIEUX CAR AVEC OM TU NE SERAS JAMAIS BALLON Dor

2.Posté par ablaaye niang le 22/02/2010 11:57
lawla thiate niang baalo....thiakaw thia kaname ... guir yalla boulene ko liguey bou niewer equipe nationale avec mamadou niang inechalla le senegal iras au can 2012et mondial 2014

3.Posté par deug rek le 22/02/2010 12:03
samuel con c l'om qui paye po le senegal

4.Posté par ablaaye niang le 22/02/2010 12:06
yaw samuel pourqoi tu es mechant lautre jour cete equipe national du senegal tay mamadou niang la me dinala khamale ben afair niang meno simome sarame demmm mako wakhe

5.Posté par samuel le 22/02/2010 12:40
Niang toi mamadou niang thi koop vous les sénégalais vous n'acceptez pas les critiques cest pour cela vous savez pas vos defaut demain vous allez dire demain quil ne connait rien et pis arreter d'insulter les gents vous ne respecter personne cause pour laquel partout dans on respecte pas le sénégal

6.Posté par moustapha le 22/02/2010 16:06
samuel toi tu sé rien du tout lingay wakh khamo si dara vorien

7.Posté par rebellle le 22/02/2010 16:07
merci a niang pour tout ce qu'il fait a l'om quand a ce con de samuel je suis sur que c'est un gnack car ils n'aiment pas voir un senegalais dans ces beaux jours je ne sais pas qu'est ce que vous avez contre les senegalais nous on s'en fout de vous on ne s'occupe pas de vos blems alors faites en autant ok

8.Posté par tom le 22/02/2010 16:38
A part Diouf et H Camara, Niang est le meilleur sénégalais de tous les temps! Samuel tu joue le cultivé, l'intellectuel ou je ne sais quoi je te dit une chose tu sais rien, oui nada !et puis toi tu es de quelle nationalité ! vous avez fait quoi ?dit nous !répond !

9.Posté par samuel le 22/02/2010 16:53
je suis de nationalité egyptienne vos rois et vous nos esclaves car vous passez tout votre temps a nous suporter n'est ce pas actuellement je vis à Dakar

10.Posté par samuel le 22/02/2010 16:58
Et puis vos aromes trois lions la pour ne pas dire lion n'ont qu'a aller faire votre gouana pour que les sénégalais puissent manger a leur faim

11.Posté par diadieuf le 22/02/2010 17:26
samuel
katal sa ndeye feulé
si tu avé kelk chose de bien, tu ne seré mém pa o sénégal mais ds tn pays
va te fér foutre domram
sale aigri

12.Posté par juv le 22/02/2010 21:20
sale enculé de samuel tarlouse vs les beurres etes tous des sales cons

13.Posté par diassy le 23/02/2010 01:11
samuel daye doul dou bénna egyptien c t'un camerounais mé xaral rek di nagnou oubi séndéy si éliminatoire ti di tunw

14.Posté par samuel le 23/02/2010 12:22
Je vous comprend mais ne vous en faites pas laisse les camerounais pas comme et dailleur je le jure je suis pas camerounais je suis gondoinais mais n'empeche vous serais pas à la CAN 2012 inchaalah

15.Posté par bol khama le 23/02/2010 16:48
yawo khamo samuel khawoma mé ko katt sa ndaye ga yawo sa lafal baye doma khadji

16.Posté par tom le 26/02/2010 16:47
gondo..............t'as dit koi ? c koi gondoinais, on ne connait méme pas ton pays samuel ! calme toi donc !

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Lundi 5 Décembre 2016 - 14:08 Ronaldo-Messi, des échanges surprenants

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State