Référence multimedia du sénégal
.
Google


hh



Fin du cessez-le-feu : Djibo et Cie veulent pourrir la vie à Macky

Estimant que la mouvance présidentielle n’a pas en face de lui un adversaire digne de ce nom, des opposants décident de mettre sur pied une grande coalition. Celle-ci, qui exclut le Pds, veut croiser le fer avec Benno Bokk Yakaar.



Fin du cessez-le-feu : Djibo et Cie veulent pourrir la vie à Macky
Une nouvelle coalition politique regroupant des opposants est en gestation. Demba Dia du Mac, Abdoulaye Baldé de l’Ucs, Djibo Ka, Abdourahmane Ndiaye du parti Ascan et deux plénipotentiaires représentant Mamadou Diop Decroix d’Aj empêché, etc, se sont réunis le jeudi 15 novembre au domicile du secrétaire général de l’Urd. L’objectif de la rencontre : Mettre en place une structure «large, crédible, forte et assez représentative de la nouvelle opposition qui sera une véritable sentinelle de la démocratie», selon une source qui a pris part à la rencontre. Cette coalition, qui n’a pas encore de nom, sera officiellement lancée le 29 de ce mois dans un grand hôtel de Dakar, ajoute notre interlocuteur. «C’est parce que le leader de l’Ucs, Abdoulaye Baldé, avait prévu de voyager et de rentrer au pays le 28 novembre que cette date a été retenue. Mais le lancement était prévu ce mercredi (hier :Ndlr)», renchérit un autre leader de parti qui a pris part à la rencontre.

La coalition sera constituée de tous les partis de l’opposition qui le souhaiteraient à l’exception notable d’un seul : le Pds. Eh oui, l’ancien tout puissant parti au pouvoir n’est pas le bienvenu dans cette coalition constituée de partis qui étaient, naguère, ses satellites. C’est parce que selon le code de conduite de cette coalition, les partis et organisations membres sont d’égale dignité et la notion de «grand» ou «petit» parti y est banni, indique ce leader de parti. Lequel souligne : «Il n’y aura aucune prépondérance d’un parti ou groupe de partis sur les autres membres. Et la coordination se fera par rotation.»

Cette coalition se veut une organisation politique de veille et d’alerte pour contrôler l’action gouvernementale. Elle travaillera, en outre, à mobiliser toutes les forces vives de la nation pour empêcher toute «dérive démocratique et déjouer tout complot ourdi par les faux amis de Benno Bokk Yakaar sur le dos du peuple». «Mais elle va surtout définir avec tous les Sénégalais une politique pour sortir le Sénégal du gouffre vers lequel le mène ce nouveau régime. Et préparer, de la façon la plus efficace, la reconquête du pouvoir tant au niveau local que national», conclut ce leader de parti.

Walfadjri Charles Gaïky DIENE

Jeudi 22 Novembre 2012




1.Posté par SADAGA DIOP le 24/11/2012 14:48
L'échec de tout ce charivari de l'audition de Karim qui n'est motivé que par la volonté affirmée, programmée pour éviter que les Sénégalais qui ont une bonne image de ce monsieur l'aident à accéder au pouvoir face à Macky Sall et ses coalisés dès la prochaine Présidentielle. Face à la probabilité très forte que rien d'irrégulier ne lui sera reproché après l'ultime audition du 06 décembre, il ne leur reste plus qu'à véhiculer la rumeur que Karim Wade aurait « chialé » comme un enfant ! Qui connaît Abdoulaye Wade, sait qu'il ne peut avoir un enfant, digne fils de son père qui se mettrait à pleurer comme une fontaine face à l'adversité, jamais ! Ce serait très drôle que quelqu'un qui est persuadé d'avoir le talent, l'envergure et l'intelligence pour être à la tête de notre peuple si vaillant, si noble pleure devant de simple humains qui posent des questions, quelle que soit leur méchanceté inutile ! Non, Karim Wade leur a tenu tête, avec intelligence et sérénité, en répondant à toutes les questions qui lui ont été posées. Au contraire, ce sont les Gendarmes qui étaient exténués au bout de 8 heures d'audition, mais des mercenaires de la plume, grassement rémunérés par un patron de presse devenu « Minestrone » de la République voudraient mettre dans la tête des Sénégalais qu'il serait « mauviette »" qui pleure dès qu'il est en difficulté, donc, incapable de diriger le Sénégal! Ces gens ont une peur bleu de devoir affronter ce garçon si calme, aussi bien droit dans ses bottes ! Peur bleue ? Bleu, bleu Wade !

Nouveau commentaire :
Twitter








Plateforme d’information et d’intéraction a temps réel
Optimisé pour être vu en 1024x768 I.E. 6.0 ou plus récent

Info sur Xibar.net | Conditions d'utilisation | Données personnelles | Publicité | Aide / Contacts |
Copyright © 2007 Xibar multimedia Tous droits réservés