Référence multimedia du sénégal
.
Google

Femmes d'émigrés engrossées à Vélingara : Plus de vingt plaintes déposées à la gendarmerie

Article Lu 11163 fois

Les cas de divorces foisonnent. Et les plaintes ne cessent d’envahir le bureau du commandant de brigade de gendarmerie de Vélingara déposées par des émigrés, dont les épouses ont été engrossées en leur absence. Un nouveau fléau qui inquiète les populations.



Femmes d'émigrés engrossées à Vélingara : Plus de vingt plaintes déposées à la gendarmerie
(Correspondance) - Des plaintes sont déposées quotidiennement sur la table du commandant de brigade de gendarmerie de Vélingara par des émigrés dont les épouses ont été engrossées en leur absence. Pis, lors des audiences du tribunal départemental, le juge statue à 90 % sur des problèmes d’adultères et de divorces. Une situation qui inquiète les autorités locales et judiciaires. Selon des sources concordantes, les hommes en bleu ne travaillent chaque jour qu’à réconcilier des couples ou à recevoir des plaintes.
Les années 90, poursuit notre source, ont coïncidé avec le développement de l’émigration clandestine dans le Fouladou. De nombreux jeunes démunis ont pu rallier les côtes espagnoles par l’océan ou le désert. Et en un temps record, le visage de la ville de Vélingara et des gros villages environnants a changé avec de belles villas qui sortaient de terre. En vacances au pays, ces jeunes émigrés, revenant avec des voitures rutilantes, faisaient l’objet de convoitises dans les coins et recoins du département. Même les belles filles n’ont pas échappé aux Ibra italiens ou espagnols. Les euros domptaient tous les désirs de ces femmes qui ne pouvaient s’opposer à ces unions d’intérêt de peur d’être exclues par la famille.

Mais la majorité des femmes qui sont mariées aux émigrés, ont vite déchanté. D’abord, elles n’ont jamais rejoint leurs maris en Europe. Ensuite, elles restent cinq à dix ans sans voir leurs époux. Seulement, ainsi que le rappelle l’enseignant Mamadou Baldé, ‘le mariage ne se limite pas aux besoins matériels. Si c’était le cas, elles pouvaient ne jamais se marier parce que chez elles, elles mangent à leur faim.’ Et, renchérit Demba Mballo, ‘l’élément principal qui stabilise un foyer, c’est la satisfaction des libidos’.

Malheureusement, les épouses de ces centaines d’émigrés sont privées de ces plaisirs charnels. Et elles sont convoitées et traquées par des jeunes garçons ou des fonctionnaires qui profitent de leur détresse. Au finish, ce sont des dizaines de grossesses non désirées qui sont recensées dans le Fouladou.

Les cas de divorces foisonnent. Et les plaintes ne cessent d’envahir le bureau du commandant de brigade de gendarmerie de Vélingara. Un nouveau fléau qui inquiète les populations qui assistent impuissantes à la désintégration du tissu social. Des familles disloquées, des cas de suicide et des assassinats sont le lot quotidien des populations dans cette partie sud du pays, à cause de ces séries de grossesses de femmes d’émigrés, dont les auteurs ne sont autres que les jeunes frères, les cousins, les oncles ou des jeunes des quartiers ou des villages.

Cheikh DIENG
Source Walfadjri

Article Lu 11163 fois

Vendredi 25 Septembre 2009





1.Posté par nioxor le 25/09/2009 16:52
wax nanù deugg
khale bou djigeuen daniou koy moss
wala mou dem wouti keneen kouko moss
waa waaw maakowax

2.Posté par cecile albertine le 25/09/2009 18:47
c'est bien fait pour ces ibra itaaliens djiguen dégnoukoy defar dans tous les plans do,nc si vous n'avez pas leurs temps laisser leur faire leur vie c'est mieux on en a marre

3.Posté par pensif le 25/09/2009 20:23
Le mariage est Sacré!
Que ceux qui baffouent ses fondements se le tiennent pour dit.
Qui va donc à la chasse, perd sa place.
Surtout s'il laisse du bon gibier derrière soit.

4.Posté par td le 26/09/2009 04:35
djulit da fay ragal yallah.un conseil que je donne a mes freres et soeur.chaque fois que tu te comportes mal,dis toi bien que tu es entrain de reduir tes chances.
si allah t'aime bien il te fera savoir pour que tu cesses. je ne sais pas pour les autres.ceci est valable pour les musulmans.
dites astagfiroulah.et retourner au siratal mustaqim

5.Posté par poumba le 26/09/2009 19:19
TD
Dangà soof nag,wàye waxnga deugg
dieuredieuf

6.Posté par dione le 24/10/2009 13:07
bonjour tout le monde je pense que les épous sont d'abord les premiers responsables car ils sont pas responsables.ils se permettent de marier de jeunes filles innoncentes, et au moment de retourner en europe, ils les laissent à vélingara.Ces dernières ayant déjà gouté au plaisir du couple, ne peuvent plus rester des années sans se satisfaire à ce besoin charnel.Les femmes sont des etres humains qui ont des désirs naturels, et je pense que les homes d'ici ne le s'avent pas.

Nouveau commentaire :
Twitter

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State