Référence multimedia du sénégal
.
Google

FUTURS MEDIAS: Youssou Ndour Transforme ''La Sentinelle'' en Magazine

Article Lu 12225 fois

Le 5 juillet prochain, “La Sentinelle“ aura un an. Plutôt pressé de donner un peu plus de visibilité dans la philosophie et les moyens de ce titre, l’artiste Youssou Ndour, fort de son Groupe Futurs Médias, n’aura pas attendu cet âge, pour lancer une OPA sur l’ambitieux hebdomadaire dirigé par le duo Babacar Dione-Demba Ndiaye.



FUTURS MEDIAS: Youssou Ndour Transforme ''La Sentinelle'' en Magazine
Première mutation a été le changement de son format. De tabloïdes de 12 pages, il est passé Magazine de 50 pages dont le premier numéro est attendu mercredi prochain 25 juin prochain. Toutefois, précise son directeur de publication lors d’un point de presse tenu hier, vendredi dans les locaux de l’hebdo, à Sacré Cœur III, La Sentinelle restera un journal panafricain. Youssou Ndour serait-il le Rupert Murdoch du Sénégal ? En tout cas, le leader du Super Etoile aime la presse. Son dernier OPA, il a jeté sur “La Sentinelle“ de Demba Ndiaye. Né le 5 juillet 2007, sous un format “tabloïds“, l’hebdomadaire est passé magazine avec une pagination plus importante. De 12, il est passé à 50 pages toutes en couleurs. Lors d’un point de presse, hier vendredi 20 juin, annonçant la sortie du premier numéro, le 25 juin prochain, Demba Ndiaye a décliné ses objectifs et ce qu’il attend de son personnel.

Selon le directeur de publication, qui salue ce mariage entre Youssou Ndour “l’ambitieux“ et lui “le déterminé“, “La Sentinelle a certes changé de format, mais il y a une chose qui ne changera pas. C’est notre option panafricaniste. Nous ambitionnons d’être une référence dans la sous-région. Et nous sommes capables de le faire s’il y a des moyens financiers“.

Pour atteindre cet objectif, l’ancien Grand Reporter de Sud quotidien, mise sur la mixité de sa Rédaction. Une moitié de son personnel est composé par des journalistes sénégalais alors que l’autre moitié est issue des autres pays africains.

“Le continent africain sera ce que nous en ferons“, indique-t-il avant de préciser qu’il ne compte produire un journal “d’intello“ même si reconnaît-il, “avec un prix à 1000 F. Cfa le numéro, ce ne sont pas les goorgorlus (besogneux) qui vont l’acheter“.

Quid de l’influence que l’homme d’affaires pourrait avoir sur la ligne éditoriale ? Demba Ndiaye tranche. “Le journal ne se fera pas à Xippi (studio de production du chanteur, Ndlr). Il va être fabriqué ici“, soutient-il. “Ma seule inquiétude, poursuit-il, est que mes journalistes n’écrivent pas du n’importe quoi“. “Je n’irai pas à la prison à leur place, ironise-t-il. Nous sommes un hebdomadaire, les gens ont largement le temps de recouper et de vérifier les informations“.

Quant à Youssou Ndour, il soutient avoir “réalisé son rêve“. “J’ai toujours voulu regrouper tous les responsables sous la direction de Demba Ndiaye qui est un journaliste expérimenté et respecté afin qu’ils se rencontrent de manière périodique et discutent de la bonne marche du Groupe Futurs Médias qui vient de s’enrichir avec l’arrivée de La Sentinelle et d’African Global News“.

Mais, au-delà de la recherche du gain qui anime tous les hommes d’affaires, le leader vocal du Super Etoile estime qu’il était de son devoir d’investir dans la presse d’abord pour remplir une mission de service public en informant les populations, mais aussi créer des emplois pour les journalistes. “Mon métier, c’est faire de la musique. J’ai de l’argent. Et c’est pour moi, une façon de retourner la balle“, soutient-il.

Youssou Ndour a tenu également à affirmer qu’il tient à une presse “libre“. “C’est un quatrième pouvoir. C’est pourquoi, je pense qu’il faut une presse indépendante, libre et intacte“, plaide-t-il.

Par ailleurs, il faut noter que le premier numéro dont la sortie est prévue pour mercredi prochain a été tiré à 5000 exemplaires. Le journal fait un gros plan sur Abdoulaye Baldé, le Secrétaire général de la Présidence de la République.

L’homme par des travaux de l’Anoci, de l’affaire du Corbeau en passant par ses relations avec Karim Wade, son ambition politique de même que son patrimoine.

Source: Sud Quotidien

Article Lu 12225 fois

Samedi 21 Juin 2008





1.Posté par bamba le 21/06/2008 06:43
grand you foune guanefa yalla rek kakomane.mais cas meme bravo
donner nous des informations verifier bonne chance.waye mille franc doupour goorgorluide.

2.Posté par MARIE le 21/06/2008 07:42
QUE DIEU T ASSISTE, NDOUR.
TU CREES BCP D EMPLOIS AU SENEGAL, ET TU FAIS NOTRE FIERTE, ON EST TOUS DERRIERRE TOI.

3.Posté par badou le 29/06/2008 16:43
st you j s8 un grand fan de vous.J vous encourage sur les bonne que vous fait et sache que chak jour que DIEU fait j prie pour vous ne craint rien.

4.Posté par maigazo le 21/07/2008 17:21
youssou ndour que dieu t'acompagne dans ton travail longue vie à vous

5.Posté par TOUWAS le 01/02/2009 10:23
Bonjour toute l'équipe de la Sentinelle, j vs encourage tout en vs souhaitant bonne chance ds tous vos entreprise car le travail que vs allez effectuer doit refléter votre savoir faire ainsi que votre amour du travail.J'ai toujours aimé le journalisme mais j'ai pas encore la chance de le pratiqué, donc vous qui etes pour le peuple, allez y à fond avec succé.Good lucky..........

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State