Référence multimedia du sénégal
.
Google

FRONT SIGGIL SENEGAL- Sur la prestation de serment des ministres devant le Président Wade : «C’est avouer qu’on a des choses à cacher aux populations»

Article Lu 1367 fois

La Conférence des leaders du Front Siggil Sénégal s’est réunie, hier, chez Amath Dansokho et s’est prononcée sur la cérémonie de prestation des ministres à la salle des banquets du palais de la République. Les compagnons de Amath Dansokho identifient à travers cette cérémonie inédite au Sénégal, les germes d’une monarchie rampante et estime que le régime de Me wade avoue, en même temps, qu’il a des choses à cacher aux populations.



FRONT SIGGIL SENEGAL- Sur la prestation de serment des ministres devant le Président Wade : «C’est avouer qu’on a des choses à cacher aux populations»
Le Front Siggil Sénégal (Fss) se dit scandalisé par la cérémonie de prestation de serment organisée au palais de la République, le jeudi dernier. Hier, lors de la conférence de ses leaders qui s’est réunie chez Amath Dansokho, l’opposition dite significative a exprimé son indignation face à ce qu’ils appellent «la monarchisation de la République». «Nous estimons que c’est inadmissible», a déclaré le porte-parole du jour, El Hadji Momar Sambe du Rassemblement des travailleurs africains/Sénégal (Rta-S). L’opposition croit savoir que les affaires de l’Etat sont celles de la République ; par conséquent, celles des citoyens. «Donc, faire jurer de garder le secret des délibérations sur des questions qui concernent les populations, c’est une injure à leur endroit. C’est avouer qu’on a des secrets à cacher aux populations et avouer qu’on a un plan machiavélique dont on veut cacher les ressorts.» El Hadji Momar Sambe fait, également, remarquer que Me Abdoulaye Wade n’est pas une référence en matière de bonne gouvernance. «Celui qui appelle à une bonne gestion des deniers publics gère lui-même de manière dispendieuse les deniers publics.» C’est pourquoi le Front Siggil Sénégal trouve que la cérémonie de prestation de serment des ministres est «un théâtre et une injure à la situation désastreuse des populations qui seront confrontées, demain, à une augmentation du prix du pain».

Le Front Siggil Sénégal estime que les populations doivent s’opposer à toute augmentation. Elles doivent refuser de payer les pots cassés, «de faire les frais des ministres qui se pavanent sur le dos des gens et qui vont rouler en carrosse pendant que les gens meurent de faim». Le porte-parole du jour indique aussi que cette prestation de serment des ministres rappelle la façon de faire du Président Mobutu et des dictateurs d’un autre âge.

Toutefois, le Front compte faire face et appelle à la mobilisation contre «la monarchie de Wade». Les leaders de cette opposition, qui commencent une tournée dans les départements, ce week-end, pour rencontrer les populations, vont leur expliquer tout cela. Ils vont aussi inciter les populations à se battre contre la hausse des prix des denrées de première nécessité, rapporte M. Sambe.

Par ailleurs, l’opposition dite significative a évoqué le cas des sinistrés des inondations de 2005 qui sont encore dans une situation d’attente, d’après M. Sambe qui trouve leur situation dramatique et regrettable.


Cheikh Fadel BARRO
Source: Le Quotidien

Article Lu 1367 fois

Dimanche 24 Juin 2007


Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 19 Octobre 2016 - 12:30 Convocation de Barhelemy Dias: le Ps divisé

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State