Référence multimedia du sénégal
.
Google

FRONT SIGGIL SENEGAL : PREMIERES FISSURES DANS LES RANGS

Article Lu 1300 fois

Contrairement à l’attitude adoptée lors des élections législatives et pour les prochaines sénatoriales, effectivement boycottées au même titre que d’autres partis politiques engagés dans le « Front Siggil Sénégal », l’Alliance des forces de progrès (Afp) a décidé, en solo, de prendre part au prochain scrutin local. Un parti-pris justifié par des « enjeux différents ».



FRONT SIGGIL SENEGAL : PREMIERES FISSURES DANS LES RANGS
Il y aura deux sans trois. L’Alliance des forces de progrès (Afp) participera aux élections locales annoncées pour mai 2008, a confirmé, hier, au téléphone, le porte-parole du parti, Mme Hélène Tine. Ce faisant, l’ancien Premier ministre de l’alternance Moustapha Niasse et ses camarades font faux-bond à l’adage du « jamais deux sans trois ».

Le boycott effectif des législatives du 3 juin dernier et des sénatoriales du 19 août prochain, décidé avec d’autres formations politiques dans le cadre unitaire du « Front Siggil Sénégal » (relever le Sénégal), ne sera pas de mise chez les « progressistes ».

C’est que les « enjeux » du scrutin local sont « différents » de ceux des élections présidentielle et législatives, à en croire Mme Tine. Elle ajoutera que l’option pour la participation aux joutes locales prise par la direction de l’Afp procède de l’avis « favorable » des responsables à la base consultés au préalable. De plus, la dirigeante de la coordination régionale de Thiès de l’Afp a justifié ce choix par une volonté de « participer à relever les défis du développement local qui a besoin de toutes les ressources humaines de notre pays ».

Hélène Tine a souligné au passage que le parti-pris de l’Alliance des forces de progrès n’obéit « pas à des motifs de politique politicienne et autres », mais surviendrait dans une « situation de crise du pays ».

Ebruitée de façon officieuse par la responsable de la délégation communale de Fann-Point E-Amitié de l’Afp, Denise D’Erneville qui a annoncé, dans la presse, sa candidature à la mairie de Dakar, le choix des « progressistes » a l’heur d’embrouiller davantage les relations au sein du Fss. Celles-ci sont déjà embrumées par le départ de l’alliance politique opposante de l’ancien Premier ministre Idrissa Seck et son parti Rewmi.

Peu avant, l’absence des signatures de Idrissa Seck et Moustapha Niasse sur la lettre que le Fss a adressée au président français Nicolas Sarkozy lors de sa récente visite au Sénégal a nourri la polémique sur un « malaise » au sein de cette frange unitaire de l’opposition.

Hélène Tine a rappelé que le « Front Siggil Sénégal » n’est pas un cadre organique mais une unité d’action politique, à l’instar des défuntes Coalition populaire pour l’alternative (Cpa), Front pour l’alternance (Fal), entre autres. Mme Tine met en avant « l’autonomie » de l’Afp et de ses instances de décider de ses options politiques. Aussi, le porte-parole de l’Afp déclare-t-elle que la décision isolée de son parti « ne peut créer aucun problème, on n’est pas en déphasage avec le Front Siggil Sénégal ».

La question des élections locales prochaines n’a pas fait l’objet de discussion au sein du « Front Siggil Sénégal », a concédé Mme Tine, qui a estimé que la position de l’Afp à ce sujet « n’est pas prématurée ». « Nous voulons juste nous préparer en conséquence », a-t-elle expliqué.


M. L. BADJI
Source: Le Soleil

Article Lu 1300 fois

Jeudi 9 Août 2007

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State