Référence multimedia du sénégal
.
Google

FRONT POUR L’ÉMERGENCE ET LA PROSPÉRITÉ: Le Sénégal enregistre son 147è parti politique

Article Lu 1900 fois

Désormais, le Sénégal compte 147 partis politiques. Le Front pour l’émergence et la prospérité (Fep) est mis sur les fonts baptismaux. Et c’est au cours d’une conférence de presse tenue, avant-hier, au Centre international pour le commerce extérieur du Sénégal (Cices) que les responsables du Fep ont présenté leur formation politique au public.



FRONT POUR L’ÉMERGENCE ET LA PROSPÉRITÉ: Le Sénégal enregistre son 147è parti politique
« Le peuple sénégalais ne s’identifie plus à une certaine classe politique. Nous avons décidé de coller l’image de notre parti aux aspirations du peuple. Ce parti est d’obédience purement citoyenne ». C’est en ces termes que le président du Front pour l’émergence et la prospérité (Fep), Lat Diop a présenté, hier, sa formation politique. La salle « 4 avril » du Cices a abrité la première conférence de presse de lancement du 147ème parti politique du Sénégal.

« Devant l’effervescence du front social et les risques imminents d’un effondrement du socle de la République, nous estimons que la grandeur commande l’action et que tout silence équivaudrait, pour les redevables du Sénégal que nous sommes, à une forfaiture », a déclaré Lat Diop, pour justifier la création de cette nouvelle formation politique.

Administrateur de civil et financier, M. Diop soutient que le credo de son parti est l’approfondissement et la promotion de la liberté dans une société solidaire. Il s’y ajoute, indique Lat Diop, que le Fep poursuit un idéal basé sur une nouvelle vision qui conçoit le citoyen non pas un moyen d’accéder au pouvoir mais plutôt comme la finalité de l’action politique et l’appareil d’Etat qui est un outil préposé à la satisfaction des préoccupations du peuple et non une fin en soi.

Selon le président du Fep, sur le logo de leur parti, la pirogue symbolise le Sénégal et la main qui sert de support est le peuple du Sénégal qui veille sur la pirogue pour qu’elle ne chavire pas. Au demeurant, on voit aussi un homme débout avec la baguette dans ladite pirogue. « Yewou, yokou » est le slogan du Fep.

En outre, M. Diop a expliqué que le Fep se veut une incarnation d’une communauté de citoyens n’ayant pas foi en la politique politicienne et conscients de la nécessité d’œuvrer pour l’émergence d’une nouvelle classe d’hommes imbus d’une conception de la politique qui met l’être humain au cœur de l’existence du pouvoir.

Se situant à égale distance du régime en place et des partis de l’opposition, le Fep s’engage à parrainer la participation, pour les prochaines élections locales, de Sénégalais « épris de progrès social, de justice et d’équité en mettant à leur disposition le cadre et les instruments du Front pour l’émergence et la prospérité », a dit Lat Diop.

Maké DANGNOKHO
Source Le Soleil

Article Lu 1900 fois

Samedi 10 Janvier 2009





1.Posté par jack boer le 10/01/2009 13:16
24 HEURES CHRONO
A
L’ INSTITUT DIAMBAR


L’institut diambar est un centre qui forme de jeunes footballeurs.Il est basé au Sénégal, dans la région de Thiès, dans le département de Mbour, sis à Sally portudal.
Cette structure a comme fondateurs les anciens footballeurs Français Patrick Viéra et Bernard Lama. Le¨résident de ce centre est Saér Seck qui est d’ailleurs vice président du CNF (comité de normalisation du football). Monsieur Aliou Tall était le responsable de la sécurité de l’institut diambar .Sa durée de service dans cette entreprise est du 03 novembre 2003 au 05 novembre 2005.
Après 02 ans de bons et lotaux services, Monsieur tall a été licencié sans aucune justification de la part de ses employeurs. Dés lors, Mr Tall avait encagé une poursuite judiciaire contre l’institut diabase.
Le dossier était donc enrôlé au Tribunal du Travail de Thiès et programmé à l’audience de mise en état.

Après une longue procédure articulée par plusieurs renvois dus aux absences répétées de l’institut diambar, le Tribunal avait rendu sa décision.
A la date du 20 novembre 2006, par le jugement de défaut numéro 106 , le juge avait qualifié d’abusif le licenciement de Mr Tall et avait condamné à l’institut diambar à payer à Monsieur Tall la somme de 1 873 250 FCFA dont 700 000 FCFA à titre d’exécution provisoire.

Contre ce jugement sus dit, l’institut diambar avait relevé appel.Dans cette même mouvance, l’institut avait engagé un recours de défenses à exécution provisoire. A cette procédure, l’institut diambar avait comme défendeur Maître Mame Adama Gueye et Associés, contre Monsieur Aliou Tall qui assurait sa propre défense.
A la date du 09 mai 2007, la Cour d’appel de Dakar avait débouté l’institut diambar de sa demande en ordonnant la continuation des poursuites contre l’institut diambar.

Suite à cette décision de la Cour, l’institut diambar engagea un recours de référé sur difficulté aux audiences du Tribunal du Travail de Thiès. Institut diambar représenté par Maître Mame Adama Gueye contre Monsieur Aliou Tall lui-même.
A la date du 17 mai 2007, le Tribunal déboute l’institut diambar et ordonne la continuation des poursuites sans délais et sans nouveau référé. Dés lors, l’institut diambar était contraint de payer à Monsieur Aliou Tall cette fameuse somme de 700 000 FCFA

Contre le jugement de défaut numéro 106 prononcés contre lui en première instance l’institut avait relevé appel
Comme si toutes ces cuisantes défaites judiciaires ne lui suffisaient pas, l’institut diambar avait plaidé .En cette énième procédure, l’institut était représenté par Maître Adama Gueye et Associés contre Monsieur Aliou Tall qui comme toujours assurait sa propre défense.
A la date du 09 juillet 2008, suite à une longue et âpre bataille judiciaire,l’institut diambar était débouté .La Cour avait déclaré irrecevable l’appel que l’institut diambar avait relevé

Sans aucun gène, l’institut diambar avait introduit un second recours de référer sur difficulté
A la date du 13 novembre 2008, le Tribunal du Travail de Thiès avait rendu sa décision en ordonnant la continuation des poursuites sans délais et sans nouveau référé.

Delors l’institut diambar est contraint à verser à Monsieur Tall 1 173 250 FCFA .Il n’a aucun autre recours juridique.
Face à un homme aussi valeureux que Mr Tall,l’institut diambar n’avait acune chance de gagner
Ne savait t-il pas que Mr Tall est un pur produit de l’armée sénégalaise ?
Que cet homme est d’une grande force moral, d’une moralité sans faille, d’une perspicacité et d’une incorruptibilité inébranlable,
Que cet homme est aussi d’une intelligence très pointue et n’a peur de rien
Que cet homme est le prototype même de Jack Boer ’ 24 heures chrono.’
Que cet homme est un lion !
Ce lion que chante le grand LEOPOL S SENGHOR
Ce lion rouge de la savane et de la forêt
Ce lion qui a la capacité de traverser toute une jungle garnie de piéges mortels
Ce lion du Sénégal qui gagne !

Si l’institut diambar n’a pas déjà payer à Mr Tall, qu’il le fasse sans délais.Le dilatoire insensé ne le grandit pas !
S’il n’a pas assez d’argent pour payer Mr Tall, il n’a qu à faire sa repentance et faire une demande de grâce envers Monsieur Aliou Tall.
De mon coté,en tant que grand fan du foot ,je lance un vibrant appel au Président de la FIFA, Monsieur Blatte,au Ministre des sports Mr Bacar Dia ,aux Messieurs Diagna Ndiaye ,Maître ELhaj Diouf , Mbaye Diouf Dia ,Augustin Sénghor, Amsata Fall, Elhaj Ousseynou Diouf et à toute autre personne de bonne volonté ,d’intervenir très rapidement en payant à Monsieur Tall la somme de 1 173 250fcfa.que lui doit l’institut diambar.se serait là une belle façon de préserver l’honneur du football.
.



JACK BOER




2.Posté par Xaa le 10/01/2009 15:49
Allez rejoindre Cheikh Bamba Dieye au lieu de créer un parti de plus.
diasporafsdbj@yahoo.fr

Nouveau commentaire :
Twitter

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State