Référence multimedia du sénégal
.
Google

FRANCE -SENEGAL : Signature d’un avenant à l’accord pour gérer les flux migratoires

Article Lu 1578 fois

C’est la fin de la politique des « charters ». C’est, entre autres, ce qu’on peut retenir à l’issue de la conférence de presse, hier, au ministère de l’Intérieur, laquelle intervenait après une réunion de deux jours entre officiels sénégalais et français pour signer un avenant à l’accord sur la gestion concertée des flux migratoires afin de faciliter davantage la délivrance des visas pour les Sénégalais.



La délégation sénégalaise, conduite par son Excellence Doudou Salla Diop, ambassadeur à Paris, et celle française, dirigée par Patrick Stéfanni, secrétaire général du ministère de l’Immigration de ce pays, ont expliqué les contours de cet avenant dans la mise en œuvre duquel « le Sénégal est avantagé ». C’est ainsi qu’il est désormais possible, pour un candidat sénégalais à l’émigration en France, d’avoir une carte de séjour à partir du pays. Aussi, en France, c’est la fin de la politique du « charter ». Désormais, si un clandestin est arrêté, il ne sera plus conduit par vol « charter ». Son employeur sera consulté pour voir s’il est possible de le conserver dans la perspective de régulariser sa situation. En ce qui concerne l’aide au retour, elle sera allouée en fonction de la taille de la famille. Un pécule allant de 2000 à 6500 euros ou plus est proposé, ou une aide financière pour monter un projet.

« Cet avenant prend en compte les préoccupations du Sénégal. Les procédures de ratification sont longues. Et on ne peut pas attendre la ratification de l’accord pour l’exécuter », a déclaré l’ambassadeur Doudou Salla Diop qui tient à préciser qu’il ne s’agit pas d’un nouvel accord, « mais l’avenant prend en compte les détails qui n’avait pas été spécifiés dans l’accord cadre qui attend d’être ratifié ».

De son côté, Patrick Stéfanni explique que la « France s’est engagée dans une nouvelle politique d’immigration. C’est une politique de rupture sur la manière d’organiser les flux migratoires entre la France et le Sénégal. Un flux concerté qui entend redonner de l’importance à l’immigration professionnelle arrêtée depuis 30 ans ».

Source: Le Soleil

Article Lu 1578 fois

Samedi 2 Février 2008





1.Posté par mame balla le 02/02/2008 14:45
ON S EN FOU ?R SARKOSI

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State