Référence multimedia du sénégal
.
Google

FOOTBALL - EFFECTIF: La blessure de Niang handicape sérieusement l’OM

Article Lu 1803 fois

L’OM a-t-il réellement les moyens d’accrocher une place européenne à la fin de la saison ? Si l’on regarde la récente défaite du club phocéen au Vélodrome contre Sochaux (0-1), le doute subsiste. Incapable de trouver le chemin des filets dans cette rencontre, l’OM a, une nouvelles fois, vendangé bon nombre d’occasions. Les causes peuvent être diverses : manque de confiance, maladresse, manque de réussite... Ce qui est sûr, c’est que les absences de Niang et Rodriguez ont cruellement pesé sur le déroulement de la rencontre.



FOOTBALL - EFFECTIF: La blessure de Niang handicape sérieusement l’OM
Quand certains cadres manquent à l’appel, les prestations marseillaises s’en ressentent. Les absences de Niang et Rodriguez ont été préjudiciables à l’Olympique de Marseille. Habituelles pièces maîtresses dans le schéma tactique offensif et défensif, mis en place par Eric Gerets, ces deux joueurs n’ont pu apporter leur contribution dans le jeu marseillais. Par ailleurs, la sortie sur blessure de Mathieu Valbuena, peu de temps avant la pause, n’a probablement pas arrangé les affaires des Marseillais dans ce match.

La Niang dépendance

Habituellement associé à Djibril Cissé au sein de l’attaque phocéenne, Mamadou Niang, qui se remet doucement d’une élongation aux ischio-jambiers, n’était pas en mesure de disputer la rencontre face à Sochaux. Meilleur buteur du club avec 12 réalisations, l’international sénégalais avait déjà été ménagé à Lens (3-3) et contre Carquefou (0-1) en Coupe de France. Face aux Lionceaux, son absence s’est ressentie dans le jeu marseillais. Deux défaites et un match nul lors des trois dernières rencontres, voilà un bien triste bilan pour une équipe olympienne qui s’est inclinée contre une équipe de CFA 2 et contre une équipe mal classée et qui prouve encore qu’elle ne parvient pas à poser son jeu en l’absence de certains de ses cadres. Niang en fait incontestablement partie.

Le Phocéen a d’ailleurs souhaité voir quel serait le rendement de l’équipe avec ou sans son artificier sénégalais cette saison. Les chiffres parlent d’eux même. L’OM de Niang compterait aujourd’hui 56 points et serait bien calé à la seconde place. Et l’OM sans Niang engrangerait 40 points et statuerait à une médiocre dixième place. Esseulé à la pointe de l’attaque, malgré l’appui de Samir Nasri, lui-même décevant dans ce match, Djibril Cissé, trop maladroit, n’a pu faire la différence à lui tout seul. Souhaitons pour l’OM que Mamadou Niang revienne à son meilleur niveau dans les plus brefs délais et qu’il arrive à mener son équipe vers une qualification européenne.

La charnière centrale fait défaut

Le moins que l’on puisse dire, c’est que l’absence de Julien Rodriguez en défense centrale, depuis quelques semaines, nuit à l’équilibre olympien. Toujours en délicatesse avec une cheville, l’ancien Monégasque manque considérablement à l’arrière garde marseillaise. Sa rigueur et sa sérénité avaient fait de lui un titulaire indiscutable au sein de la formation olympienne. Son actuel remplaçant, Lorik Cana, n’est pas parvenu à apporter ses qualités de récupérateur et de ratisseur de ballons indéniables qu’il amène lorsqu’il joue à son poste de prédilection, le poste de milieu défensif. C’est d’ailleurs lui qui est à l’origine du but sochalien. La passivité de la défense marseillaise a coûté cher aux protégés d’Eric Gerets qui concèdent leur première défaite en championnat depuis neuf rencontres. Un revers qui fait mal puisqu’il les relègue à 6 points de Nancy, récent vainqueur de la lanterne rouge de la Ligue 1, le FC Metz (2-1). Si Julien Rodriguez ne fait guère parler de lui, ses prestations restent performantes et sa présence est devenue précieuse voire capitale dans cette fin de saison.

Une charnière centrale remaniée, une attaque décimée et voilà l’Olympique de Marseille qui doute. Les Olympiens devront retrouver la confiance qui leur permettait d’afficher une grande sérénité lors des derniers matches. Les Marseillais sont tombés sur des Sochaliens plus réalistes et plus conquérants dans la conquête du ballon. "Faire face", c’est désormais le mot d’ordre prôné par le président de l’OM qui souhaite que ses joueurs réagissent rapidement.

Source: Football.fr / Nettali

Article Lu 1803 fois

Lundi 24 Mars 2008





1.Posté par fifa le 24/03/2008 21:31
Pée. bonne guérison

2.Posté par penda le 25/03/2008 11:38
on s'en fout

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State