Référence multimedia du sénégal
.
Google


hh



FOOT - Sélectionneur des Lions : Trois hypothèses, un choix

C’est normalement aujourd’hui que le nom du futur sélectionneur des Lions sera connu. Trois hypothèses s’of­frent aux membres du Comité exécutif. Entre un duo ou duel entre Alain Giresse et Aliou Cissé. Sachant que l’ancien capitaine des Lions peut refuser un poste d’adjoint pour se consacrer aux Olympiques.



FOOT - Sélectionneur des Lions : Trois hypothèses, un choix
Tout devrait se jouer dans les toutes prochaines heures. Le «Sé­négal du foot» sera édifié sur le nom du futur entraîneur de l’Equipe nationale pour les prochaines années. Du moins, si l’on suit le programme initialement élaboré par les fédéraux en collaboration avec le ministre des Sports. Il est prévu une rencontre entre la tutelle et le président de l’instance fédérale, Me Augustin Senghor, dans la matinée d’aujourd’hui. Et cela, avant la réunion du Comité exécutif de la Fédération sénégalaise de football (Fsf), prévue dans l’après-midi. Une rencontre tant attendue par la famille sportive pour que l’on soit fixé sur le nom du futur coach des Lions. A l’issue de la short-list adressée à la tutelle, dans laquelle figure le nom de l’ancien capitaine des Lions et actuel entraîneur des Olympiques, Aliou Cissé, avant d’être renvoyée pour complément d’informations, trois hypothèses s’offrent aux fédéraux pour désigner le successeur de Joseph Koto sur le banc des Lions.
Première : Le duo Alain Giresse-Aliou Cissé. Cela pourrait être l’un des meilleurs choix que les fédéraux auront à faire. Avec Alain Giresse comme sélectionneur et Aliou Cissé, adjoint, le banc de touche des Lions aura fière allure puisque regroupant deux anciens internationaux et capitaines de leurs sélections respectives. Très proches des joueurs, le duo se présente comme un choix équilibré et qui sera forcément très apprécié par les Lions mais également, les anciens de la Tanière. Ces derniers ont, à plusieurs reprises souhaité voir Aliou Cissé occuper le poste de sélectionneur de l’Equipe A. L’oc­casion ne pouvait être plus belle après le limogeage du technicien sénégalais, Joseph Koto, avec les performances réalisées avec l’E­quipe Olympique lors des derniers Jo de Londres 2012. Au-delà des joueurs, il sera un relais facile sur le plan de l’environnement social pour Alain Giresse. Même si ce dernier connaît bien le continent pour avoir réalisé de bonnes choses au Gabon ou encore au Mali. Un duo qui risque cependant de se transformer en duel. Tous deux candidats au même poste, l’éventuelle collaboration entre les deux hommes pourrait être plombée par des conflits d’intérêts. Sachant que l’ancien capitaine des Lions continuera, au quotidien, à lorgner le fauteuil de son… patron.
Deuxièmement : Aliou Cissé avec un adjoint local. Dans un entretien accordé au Quotidien, au lendemain du match amical contre le Niger à Niamey (1-1), le président de la Fédé foot avait clairement affiché les ambitions de Aliou Cissé. «Il a déjà signé son contrat en tant qu’entraîneur de la sélection olympique. Il est un postulant pour le poste de l’équipe A. C’est quand même quelqu’un qui a le profil pour le poste», tenait à préciser Me Senghor. Avant d’ajouter : «Maintenant, en fonction des discussions qu’on aura avec l’Etat, on saura quelle orientation donner. Mais il est clair que Aliou Cissé, de par l’expérience qu’on a vécue avec lui, de par sa disponibilité, de par ses qualités, fait partie des entraîneurs locaux qui répondent le plus aux critères d’entraîneur de haut niveau. Il peut être une solution intéressante pour le football sénégalais. Il est au même titre que les autres. Il ne sera pas une roue de secours.» En guise de conclusion, il tranche : «Aujour­d’hui, on a deux op­tions : soit prendre carrément un entraîneur étranger, soit prendre quelqu’un comme Aliou Cissé. C’est une alternative crédible à nos yeux. C’est quelqu’un qui a un caractère trempé et qui ne se gêne pas très souvent de dire qu’il est là pour mettre la main à la pâte et non pas jouer les doublures.» Autre aspect qui ne manquera pas d’être pris en compte, surtout du côté de la tutelle, c’est celui financier. Sur ce chapitre, les prétentions salariales d’un technicien local seraient moins élevées. Autant d’éléments qui pourraient plaider en faveur du seul technicien local figurant dans la short-list adressée au ministre des Sports. Très respecté au sein de la famille sportive, il pourrait dérouler tranquillement son programme en espérant le soutien de tout un chacun. Il ne lui restera plus qu’à trouver un adjoint à sa guise. Le nom de Lamine Dieng, l’ancien entraîneur des Lions revient de plus en plus dans la presse, quant à un éventuel duo. Pourquoi pas ?
Troisièmement : Alain Gires­se avec un adjoint local. Il s’agit de la dernière hypothèse. Face à un refus du coach des Olympiques d’être un simple adjoint comme suggéré dans la première hypothèse, le technicien français aura ainsi à travailler avec un autre technicien local. Comme l’exigent les fédéraux. Du coup, Aliou Cissé pourra mettre en avant son plan de carrière et se consacrer uniquement aux Olympi­ques dont le calendrier est très chargé avec les Jeux africains, de la Franco­phonie ou encore et surtout les Jo de 2016, au Brésil. En entendant son tour. Le dernier mot revient naturellement aux membres du Comité exécutif. Il faudra espérer que le ministre des Sports ne (re) joue pas les prolongations en exigeant d’autres compléments de dossiers.
wdiallo@lequotidien.sn

Mercredi 19 Décembre 2012



Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Lundi 15 Septembre 2014 - 17:39 Mondial 2014 : les Lions classés 16e sur 24








Plateforme d’information et d’intéraction a temps réel
Optimisé pour être vu en 1024x768 I.E. 6.0 ou plus récent

Info sur Xibar.net | Conditions d'utilisation | Données personnelles | Publicité | Aide / Contacts |
Copyright © 2007 Xibar multimedia Tous droits réservés