Référence multimedia du sénégal
.
Google


hh



FOOT - SUSPENSION DU STADE LSS POUR UN AN ET 25 MILLIONS CFA D’AMENDE : La Caf fait payer au Sénégal la bêtise de ses supporters

Le verdict tant attendu est tombé. Le stade Léopold Senghor est suspendu pour un an et la Fsf écope d’une amende de 25 millions Cfa. C’est la conséquence des incidents du 13 octobre dernier, lors du match Sénégal-Cote d’Ivoire.



FOOT - SUSPENSION DU STADE LSS POUR UN AN ET 25 MILLIONS CFA D’AMENDE : La Caf fait payer au Sénégal la bêtise de ses supporters
Jusqu’au 29 novembre 2013, le Sénégal ne va pas recevoir les adversaires des «Lions» en compétitions internationales. Telle est l’une des décisions prises par le Jury disciplinaire de la Confédération africaine de football (Caf) pour sanctionner les incidents qui ont émaillé le match Sénégal-Côte d’Ivoire (0-2). Une rencontre comptant pour le dernier tour des éliminatoires de la Can (Coupe d’Afrique des nations) 2013 et interrompue à la 74e ministre à cause de l’envahissement du terrain et le jet de grenades lacrymogènes dans les gradins. Conséquence, le stade est suspendu pour une durée d’un an. Ce qui induit que pour la réception de l’Angola et de l’Ouganda aux éliminatoires du Mondial 2014, les «Lions» vont tenter de rugir très loin de leur antre de Lss. Il s’agit notamment des matches contre l’Angola (22 mars 2013) et l’Ouganda (6 septembre 2013). Les faits incriminés par les articles 82, 83 et 151 des Statuts et Code disciplinaire de la Caf mettent en cause les jets de projectiles excessifs, l’incendie sur la tribune des spectateurs et l’arrêt définitif du match par l’arbitre après une attente de trente minutes, «vu que la sécurité des deux équipes et officiels n’était plus assurée». Lors de sa réunion tenue au siège de la Caf, au Caire (Egypte), le 26 novembre dernier, le jury qui a examiné tous les documents relatifs à la rencontre disputée le 13 octobre, a imposé une autre sanction. A savoir une amende de 50 000 dollars (25 millions de francs Cfa). La sanction imposable est de 100 000 dollars (suspendre 50.000 dollars à condition de ne pas être coupable d’incidents similaires dans les deux prochaines années.) A la lecture de ce qui a précédé, le football sénégalais ne pouvait pas attendre mieux. Car, non seulement la gravité des faits est avérée, mais le stade était sursitaire. Et comme l’a souligné le président Me Augustin Senghor, «le rapport de l’officier de sécurité de la Fifa ayant loué les efforts de l’organisation et le témoignage des Ivoiriens» ont pesé sur la balance. «Ce n’est pas cher payé», se glorifie le président de la Fsf. Même si ce n’est pas pour des faits similaires, les juristes de la Caf ont sanctionné d’autres pays pour violation des règles régissant le football continental. Ainsi, après le Sénégal, c’est le Togo qui a été sévèrement sanctionné. A la fin de son match contre le Kenya, toujours dans le cadre du dernier tour éliminatoire d’«Afrique du Sud 2013», en violation des articles 83.2 et 151, des spectateurs togolais ont envahi le terrain pour célébrer la victoire de l’équipe ce qui avait mis les joueurs et les officiels à risque. Comme la Caf ne badine pas sur de tels manquements, «le Jury a décidé de suspendre la totalité de l’amende de 10 000 dollars, à condition que les spectateurs ne soient pas coupables d’incidents similaires pour une période d’un an», lit-on dans le document listant tous les cas étudiés et les sanctions infligées.

POP Youssouph BADJI

Vendredi 30 Novembre 2012



Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Lundi 15 Septembre 2014 - 17:39 Mondial 2014 : les Lions classés 16e sur 24








Plateforme d’information et d’intéraction a temps réel
Optimisé pour être vu en 1024x768 I.E. 6.0 ou plus récent

Info sur Xibar.net | Conditions d'utilisation | Données personnelles | Publicité | Aide / Contacts |
Copyright © 2007 Xibar multimedia Tous droits réservés