Référence multimedia du sénégal
.
Google

FLAMBEES DES PRIX DES DENREES DE PREMIERE NECESSITE : Le Stds demande la hausse des salaires du privé

Article Lu 1506 fois


Pour permettre aux travailleurs du secteur privé de résister à la hausse des prix des produits de consommation courante, le Syndicat des travailleurs démocratiques du Sénégal (Stds) demande la hausse de leurs salaires.

Le Syndicat des travailleurs démocratiques du Sénégal (Stds) a demandé l’augmentation généralisée des salaires dans le privé pour permettre aux travailleurs de ce secteur de faire face à la hausse des prix des denrées de première nécessité. Cette organisation syndicale, membre du Front unitaire des centrales syndicales, a défendu cette position avant-hier, au cours de son congrès qui a vu la participation de délégations venues des onze régions du Sénégal.

Pour son Secrétaire général, El Hadji Talla Dia, un tableau d’un minimum vital réactualisé et réadapté au nouvel environnement socioéconomique et les prix réels des produits de consommation courante exigent la revalorisation des salaires.

Il a souhaité aussi une large concertation entre le gouvernement et les acteurs de la vie économique, politique et sociale pour étudier les voies et moyens de faire face aux effets de la hausse du prix du pétrole sur les ménages sénégalais. Dans le même sillage, le syndicat a adressé une correspondance au président de la République pour lui proposer une grille de baisse des salaires du chef de l’Etat, des ministres et directeurs généraux. Il s’agit, selon Talla Dia, de partir de cette baisse afin de venir en aide aux populations du monde rural pendant les périodes de soudure. Il a appelé à une lutte contre la flambée des prix pour un climat social apaisé, tout en soulignant que la hausse vertigineuse des prix est due à la recrudescence de la crise énergétique et cette fluctuation monétaire se répercute sur le pouvoir d’achat des travailleurs.

« Les salaires stagnent alors que les prix augmentent à un rythme vertigineux sans qu’aucune évolution ne se ressente depuis janvier 2002 dans le privé ». Selon El Hadji Talla Dia, le Stds estime que le Sénégal doit aller vers l’Union technique d’assurance maladie qui, comme le système de capitalisation, relèvera le train de vie des retraites. Le Secrétaire général a également dit que le Stds soutiendra les femmes pour que la convention « 183 » concernant la maternité soit définitivement ratifiée.

Il a en outre annoncé que son syndicat ira aux élections de représentativité syndicale. « Nous n’avons aucune fixation sur la date », a-t-il dit non sans exiger la lumière sur les 350 millions qui ont été mobilisés pour ces joutes, précisant que cela ne bloque en rien sa volonté de participer.

Source: Le Soleil

Article Lu 1506 fois

Lundi 12 Novembre 2007

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State