Référence multimedia du sénégal
.
Google

FLAMBÉE DES PRIX DES DENRÉES DE PREMIÈRE NÉCESSITÉ:Le Sénégal appelle la communauté internationale à faire preuve de solidarité

Article Lu 1519 fois


Si Me Abdoulaye Wade est remonté contre la Fao et les Ong dans la crise alimentaire qui secoue le monde en général et l’Afrique en particulier, cela n’est le cas chez son Ministre du Commerce. C’est du moins ce que l’on puisse dire. Représentant le Sénégal à la 12ème conférence de la Cnuced, M. Mamadou Diop Decroix a lancé plutôt un appel pressant à la Communauté internationale de « faire preuve de solidarité pour permettre de relever les défis ».
Face à la crise qui secoue le monde, M. Diop a lancé un appel pressant à la Communauté internationale « qui doit faire preuve de solidarité pour permettre de relever les défis fixés à travers les Objectifs du Millénaire Pour le Développement (Omd), notamment éliminer l’extrême pauvreté et la faim et créer un partenariat mondial pour le développement ». Et d’ajouter : « Présentement, des actions urgentes et efficaces doivent être menées avec l’appui des partenaires au développement bilatéraux et multilatéraux pour juguler la flambée des prix du pétrole et des produits alimentaires (notamment, du riz et du blé) et permettre ainsi d’assurer un approvisionnement correct de nos populations victimes de la tension qui sévit actuellement sur le marché mondial ». Ainsi, le Sénégal propose l’exécution d’un plan d’action mondial contre la flambée des prix des denrées de première nécessité. Selon l’extrait du discours que nous avons reçu copie, M. Diop a délivré le message du Sénégal, en présence du Secrétaire Général de la Cnuced M. Supachai, du Président Koffuor du Ghana, du Président Lula du Brésil, ainsi que du Secrétaire Général de l’Onu, M.Ban Ki Moon. Le Ministre s’est félicité de l’engagement pris récemment par la Banque Mondiale de mobiliser des ressources financières conséquentes pour aider les pays les plus pauvres à relever les défis posés par ce phénomène.
Cette initiative doit se traduire par un plan d’urgence à mettre en œuvre immédiatement pour permettre aux pays menacés et dont la majorité se situe en Afrique, d’assurer leur sécurité alimentaire. « En l’espace de deux mois, le prix du riz a augmenté globalement de 75% dans certains pays et celui du blé a fait un bond de120% en un an, selon la Banque Mondiale. Cette situation a engendré des tensions sociales dans certains pays qui, si elles ne sont pas maîtrisées, risquent de compromettre la paix et la stabilité à l’échelle mondiale », a expliqué M. Diop. À l’en croire, la situation qui prévaut actuellement appelle l’impérieuse nécessité d’asseoir un environnement propice, l’accroissement des capacités productives de nos pays afin de lutter contre les déséquilibres mondiaux qui font que l’immense majorité de la population de la planète vit dans la pauvreté dans un contexte de plus en plus difficile.

Source: Le Matin

Article Lu 1519 fois

Vendredi 25 Avril 2008


Dans la même rubrique :
< >

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State