Référence multimedia du sénégal
.
Google

FINANCEMENT DE L’AEROPORT BLAISE DIAGNE: 90 millions d’euros de redevance déjà collectés

Article Lu 13338 fois

La mayonnaise semble prendre dans la recherche de fonds pour financer le nouvel Aéroport international Blaise Diagne (Aibd-Sa). Le directeur général de l’agence en charge de ce projet, informe qu’à la date d’aujourd’hui, 90 millions d’euros de redevances aéroportuaires sont déjà collectés.



FINANCEMENT DE L’AEROPORT BLAISE DIAGNE: 90 millions d’euros de redevance déjà collectés
« Pour ce qui est de la collecte de la redevance, il n’y a aucune inquiétude parce ce que cela se fait à travers l’IATA qui a une chambre de compensations qui relie l’ensemble des principales compagnies aériennes du monde ». Ces propos sont du directeur général de la société en charge du pilotage de l’Aéroport international Blaise Diagne (Aidb-Sa), M. Modou Khaya. C’était en marge d’une rencontre de présentation des infrastructures impliquant le secteur privé, tenue hier, jeudi 14 mai, dans le cadre des 44ème Assemblée annuelles de la Banque africaine de développement (Bad).

Le directeur général d’Aibd-Sa pense que la crise mondiale ne va pas faire reculer les prévisions sur la collecte des redevances aéroportuaires. « Nous avons fait une étude d’évaluation juste avant la crise pour voir l’impact après deux ans de collecte de RDIA qui est de 45 euros aujourd’hui, mais cela n’a pas impacté de manière significative le trafic. Toutes les enquêtes que nous avons faites ont montré que c’est quelque chose qui était transparent et que les passagers n’en étaient même pas conscients ».

Interpellé sur l’état des comptes, M. Khaya informe que : « nous avons collecté plus de 90 millions d’euros. Nous avons eu, en 2007, un premier prêt qui avait été fait par Bnp-Paribas pour commencer les travaux de 100 millions d’euros sur lesquels nous avons remboursé déjà 40 millions d’euros aujourd’hui ». Ce qui, selon le patron de l’Aibd-Sa, fait que dans « le compte séquestre, il reste environ 50 millions d’euros ». Avant de préciser, « ce compte est off-shore. Il est logé dans un compte séquestre au niveau de la Bnp.

Contrairement à ce qui a été dit quelque fois, il n’y a jamais eu un seul franc qui a été placé ni au Maroc, ni ailleurs ». M. Khaya assure que « l’argent est toujours collecté par l’IATA et placé dans un compte séquestre à Paris et il ne peut servir qu’à rembourser les prêts consentis dans le cadre de la construction de l’aéroport ». D’après lui, « ceci est une conditionnalité qui a été posée par l’ensemble des acteurs et des partenaires et qui est étroitement surveillé par le Fonds monétaire international. Le fonctionnement de ce compte est publié mensuellement sur le site du ministère de l’Economie et des finances. Tous les mouvements du compte sont surveillés comme du lait sur le feu ».

Concernant l’état d’avancement des travaux de l’aéroport, le directeur généra d’Aibd-Sa confie que les neuf bâtiments sont entrain de sortir de terre. « Au niveau de l’aérogare nous avons sorti tous les poteaux, les fondations déjà faites. Et nous sommes entrain de faire le dallage du premier niveau. Au niveau de tous les autres bâtiments qui sont lancés, toutes les fondations et les poteaux sont faits. Nous attendons un bateau d’ici deux mois pour amener les structures métalliques et construire la plupart des bâtiments ».

En ce qui concerne les pistes, M. Khaya avance que « les voies de circulation et les parkings et les terrassements sont finis à 93% et nous allons faire des chargements avec des couches de structures de 60 à 70 centimètres. La plupart vont être bitumées d’ici décembre ».

Interpelé sur les délais contractuels, le directeur d’Aibd-Sa a rappelé qu’ils sont fixés au 3 septembre 2010. Selon lui, « jusqu’à aujourd’hui, l’entreprise nous confirme qu’elle tiendra les délais. Nous ne pouvons tenir qu’à ce que nous avons signé et ce que nous dis l’entreprise dans nos réunions de chantier. Derrière ça, nous avons des clauses de pénalité de retard et pour l’instant nous n’avons pas d’inquiétude à cela ».

La question du sort du personnel de l’aéroport Léopold Sédar Senghor n’a pas été occultée. M. Khaya confirme que ces derniers seront repris en intégralité. Avant d’assurer que ceci est dans le contrat qu’Aibd-Sa a signé avec le gestionnaire Fraport. « Nous avons signé un contrat pour la reprise et la gestion du nouvel aéroport en y incluant une clause concernant le redéploiement intégral du personnel. Fraport sera dans nos murs, peut-être d’ici 2010 pour commencer le travail de préparation pour les formations sur les nouvelles procédures, les nouveaux équipements, de manière à ce que ça soit opérationnels quand le nouvel aéroport sera ouvert ».

Sur cette lancée, M. Khaya indique que « l’aéroport Léopold Sédar Senghor sera démantelé certainement par le promoteur qui va y développer une cité des affaires ». En ce qui concerne le vol aérien, a-t-il poursuivi, « nous allons récupérer tout ce qui est équipement aéronautique et qui pourra être déplacé. Pour les bâtiments, nous ne pouvons que les intégrer dans la nouvelle cité des affaires, ou les raser mais il faut noter que les extensions opérées récemment sur l’aéroport à l’occasion de l’Oci, ont été faites de manière intelligente de sorte que tous les équipements puissent être récupérés pour les aéroports secondaires du Sénégal ».

Bakary Dabo
Source SudQuotidien

Article Lu 13338 fois

Vendredi 15 Mai 2009





1.Posté par Dr FAlilou SENGHOR le 15/05/2009 08:44
Pure mensonge pour anesthésier des crédules.

Tour de contrôle , pistes ?

C'est faux et impossible.

Il ne faut espèrer voir un avion décoller là bas avant 2015.

Ce sont des affabulations de Karim Robert wade!

2.Posté par vrai le 15/05/2009 11:36
Bonjour Monsieur Senghor,


Soyons de bonne foi, je suis consultant immobilier travaillant régulièrement dans cette zone et ayant fait ma propre enquête. Les propos de monsieur Khaya sont vrai et de plus j'ai constaté personnellement l'évolution des travaux de ce chantier et ils sont actuellement dans les délais.

un progrès pour le Sénégal qui en a besoin

Cordialement

3.Posté par amazone le 15/05/2009 11:44
on n' a pas besoin de cet aeroport. coservons l'aeroport leopold sedar senghor et prenons l'argent de ce collecte pour aider la population en difficulté pour subventionner les produits de premiéres denrées. si on construis le nouveau aeroport que va devenir l'ancien? ils vont le détruire ,gacher des milliars qui les avient construites. Wade et fils et gouvernement vont se l'approprier uniquement pour y construire des maisons.

4.Posté par John le 15/05/2009 14:20
sathieu rek. Pourquoi un compte off shore pour l'argent qui est collecte sur le contribuable et autres touristes qui viennent au Senegal. A l'epoque ils parlaient de la Banque Morocaine du Commerce Exterieur maintenant c'est la BNP. Moi je ne fais pas confiance a cette bande de voleurs. Ils ont fait des choses pas clair.
En plus ils se preparent a vendre l'actuel aeroport!!!! mais Wade est un criminel.

5.Posté par diaw le 15/05/2009 14:24
Je ne peux comprendre que ce 21 éme siecle , marqué par la mondialisation et le retour du capitalisme que des gens comme amazone trouvent qu'il fallait troquer des infrastructures trés rentables comme l'aéroport blaise diagne avec des sacs de riz etc.... T'as rien compris sur le fonctionnement aéroportuaire ; plus un pays a d'aéroports, plus son trafic aérien est intense; Chaque avion qui utilise le tarmac des aéroports paie une redevance; C'est cette même redevance ,collectée d'avance qui permet la construction de blaise diagne.

6.Posté par progrès le 15/05/2009 14:25
Développer des infrastructures aideront au développement du pays, car créer une zone aéroportuaire permettra de créer des emplois dans les environs et donc permettre aux populations de rester travailler dans leur terroir au lieu d'avoir des exodes ruraux incessant. pour l'ancien aéroport, il ne respecte aucune norme de sécurité il suffit juste de voir la proximité des villas à la piste.

pour l'auto suffisance alimentaire il faut aider les agriculteurs en favorisant leurs produits plutôt que les produits importés. Cela n'a rien à voir avec la création d'infrastructures indispensables au développement du pays.

7.Posté par ABDOULAYE SARR le 15/05/2009 14:57
Que des mensonges, c'est tous des voleurs ces membres de l'ére WADE
Tout moyen pour eux de voler de l'argent est bon.
Menteur et voleur de sathieukatt
Dooléén rousse sakh bandiyii

8.Posté par Loisif pierre le 23/02/2010 09:42
Le nouvel aéroport est certainement une des meilleures initiative de l'état.
Français et habitué du Sénégal, je pense que c'est une formidable chance de promotion pour le tourisme. Attention quand même à ne pas laisser faire n'importe quoi sur la petite cote. Les vrais amoureux du pays viennent pour vivre autre chose que des ghettos à blancs style" Punta Cana en République Dominicaine" . J'espère ,que l'on aidera les petites structures hôtelières à se développer afin de garder l'authenticité du pays et d' accroitre l'emploi sur place.
Pas d'hôtels géants en bord de mer, cela défigurerait le paysage !!




Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State