Référence multimedia du sénégal
.
Google

FIN DE LA SESSION DES ASSISES DE ZIGUINCHOR Le juge Bara Niang propose de poursuivre les «engrosseurs» irresponsablessumer

Article Lu 1707 fois


Le président de la deuxième session de la Cour d’assises de Ziguinchor pour l’année 2007, Bara Niang, était hier face à la presse. Pour tirer le bilan des assises dominées par des cas d’infanticide et de tentative d’infanticide.
Le président de la cour, Bara Niang, demeure convaincu, après constat, que les femmes qui ont été présentées devant la Cour, pour des cas d’infanticide et de tentative d’infanticide, ont été toutes trahies par des hommes qui n’ont pas voulu s’assumer. «Il faut dès maintenant se lancer à la poursuite des hommes qui refusent la paternité de leurs enfants. Ce qui pousse leurs mères à les tuer», dira Bara Niang. Avant d’ajouter : « Il est temps maintenant que les textes soient modifiés pour protéger ces femmes et mieux régulariser la société». Revenant sur le cas de l’étudiant Akobouyette Papis Diatta qui a écopé de 5 années de travaux forcés, le président Niang se veut formel. «La Cour a été très sensible au cas de ce jeune garçon. Mais il faut reconnaître que son acte était punissable et nous n’avons fait qu’appliquer la loi», a-t-il laissé entendre. Déplorant l’exiguïté du tribunal régional de Ziguinchor, le Président Niang est d’avis que «l’heure est venue de construire un nouveau palais de justice à Ziguinchor et pourquoi pas une cour d’appel ». Estimant que l’essentiel des crimes jugés provenait de la région de Kolda, il en a déduit que «le taux de criminalité infantile a reculé à Ziguinchor». C’est pourquoi, pense-t-il, des politiques de sensibilisation doivent être menées dans la région du Fouladou pour mieux informer les populations et plus particulièrement les femmes qui sont les principales victimes. À noter que ces assises se sont déroulées dans la plus grande tranquillité. Sur les huit affaires inscrites au rôle, sept ont été jugées et une renvoyée aux prochaines assises.

Source: L'observateur

Article Lu 1707 fois

Vendredi 25 Janvier 2008





1.Posté par mana le 25/01/2008 16:06
ce serait une excellente chose pour réduire ce phénomène

2.Posté par khady le 25/01/2008 22:49
bakhnasi de.
c`est trop facile nak d`enceinter une femme et de nier les faits.
irresponsables rek
les femmes doivent prendre conscience et savoir que la plupard du temps ce sont les hommes qui en profitent (gnoy am banekhbi) surtout dans les regions oú les femmes sont circonsitiees, mechants rek

3.Posté par khady le 25/01/2008 22:49
ma tay wakhko nak.kou ma saaga ma ouy

4.Posté par Misha Shaker le 27/03/2008 16:56
Est-ce que c'est ce M. Bara Niang, qui a etudie en ex Yougoslavie, a Ljubljana? Je veux bien le savoir, parce que on l'at connait en ce temps la. Excuse moj, j'ai oublie beaucoup de francais.


Dans la même rubrique :
< >

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State