Référence multimedia du sénégal
.
Google

FIN DE CAMPAGNE EN AFRIQUE DU SUD : Mandela rappelle l’Anc à ses devoirs

Article Lu 1633 fois

Johannesburg - Vedette surprise d’un meeting géant à trois jours des élections générales en Afrique du Sud, Nelson Mandela a rappelé hier le parti au pouvoir à ses devoirs : la lutte contre la pauvreté et la construction d’une société non raciale.



FIN DE CAMPAGNE EN AFRIQUE DU SUD : Mandela rappelle l’Anc à ses devoirs
Quelque 120.000 partisans du Congrès national africain (Anc) se sont réunis dans le stade Ellis Park, au centre de Johannesburg, pour ce dernier rassemblement avant le scrutin de mercredi qui devrait propulser leur chef, Jacob Zuma, à la présidence du pays. Le rassemblement avait été baptisé « Siyanqoba » (victoire, en zoulou), les sondages créditant l’ancien mouvement de résistance à l’apartheid de plus de 60% des suffrages, comme lors des trois autres scrutins nationaux depuis l’avènement de la démocratie multiraciale en 1994. Déjà festive, l’atmosphère est devenue électrique quand le Nobel de la paix, Nelson Mandela, a fendu la foule aux côtés de Jacob Zuma avant de se hisser, avec difficulté, sur l’estrade. Vêtu d’un t-shirt noir et jaune, aux couleurs du parti, le héros de la lutte anti-apartheid, qui, à 90 ans, n’apparaît que rarement en public, a été acclamé par un public extatique. L’Anc avait promis un message de "Madiba" (son nom de chef de clan), mais sa venue n’avait pas été annoncée. "Nous devons nous rappeler que notre première tâche est d’éradiquer la pauvreté et d’assurer une meilleure vie à tous", a lancé Mandela, trop frêle pour parler en public, dans un message préenregistré.

Plus de 43% des 48,5 millions d’habitants de la première économie du continent vivent sous le seuil de pauvreté et le chômage frôle les 40%, malgré un sous-sol riche en minerais et métaux précieux. "L’Anc a pour responsabilité historique de mener notre nation vers la construction d’une société unie et non-raciale", a encore insisté Mandela. Jacob Zuma lui a ensuite fait écho à la tribune, assurant que l’Afrique du Sud appartenait "à tous, Noirs et Blancs, travaillant ensemble". "Nous ferons en sorte qu’aucun Sud-Africain ne se sente jamais dévalorisé à cause de sa race, culture ou religion", a poursuivi le favori de la course à la présidence, promettant à son tour d’"améliorer la qualité de vie".

AFP
Source Le Soleil

Article Lu 1633 fois

Lundi 20 Avril 2009





1.Posté par Fitos le 20/04/2009 14:35
Mandela = le jour - la lumière
Wade = la nuit - les ténèbres
Tchipiri Boylépoudé tcha khath !!!

2.Posté par mamadou ja le 21/04/2009 15:17
mandell numon quimongoree de woute ak gnenene

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 1 Décembre 2016 - 23:56 En Allemagne, la police roule... en Ford Mustang

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State