Référence multimedia du sénégal
.
Google

FEUILLETON JUDICIAIRE DANS L’IMMOBILIER : La Sphs réclame trois milliards à la Sicap

Article Lu 12525 fois

Engagée depuis 2006 dans un bras de fer, sanctionné par plusieurs procès, la société pour la promotion de l'habitat (Sphs) faisait encore face à la Sicap, hier, devant le Tribunal correctionnel de Dakar. Si dans la précédente procédure, c'est la Sicap qui poursuivait le Directeur général de la Sphs pour le délit d'usure, hier, c'était au tour du Dg de la Sicap d'être attrait à la barre.



FEUILLETON JUDICIAIRE DANS L’IMMOBILIER : La Sphs réclame trois milliards à la Sicap
Poursuivi pour tentative d'escroquerie au juge­ment et pour avoir cherché à jeter le discrédit sur la justice, Ababacar Ndao, actuel Directeur général de la Sicap, était hier devant le Tribunal correctionnel de Dakar. Une comparution qui fait suite à la citation directe que lui a servie Maniang Seck, Directeur général de la Sphs qui réclame au mis en cause et à la Sicap un dédommagement de 3 milliards

Il ressort en effet des débats d'audience que Maniang Seck, homme d'affaires et ancien agent de la Bhs, avait trouvé un terrain non immatriculé à Keur Mbaye Fall et sur lequel il n'y avait aucun bail. C'est ainsi qu'il s'était rap­proché de l'Etat du Sénégal pour faire les démarches nécessaires en vue d'obtenir un bail. Ce qui naturellement, selon les avocats de la défense, suppose qu'il ne pouvait pas le vendre à un tiers. Il faut à ce propos signaler que les conseillers du plaignant ont vite fait de répliquer, en soulignant que leur client avait reçu de l'Etat ce terrain en compensation, sans autre précision. Quoi qu'il en soit, il faut noter que quelque temps après, Maniang Seck a vendu la parcelle en question à la Sicap, moyennant la somme de trois milliards. Un pactole que la Sicap a commencé à solder puisque jusqu'en 2004, précisent les avocats de la défense, elle restait devoir 800 millions à la Sphs qui a, par la suite, reçu un acompte de 500 millions sur le reliquat.

Si tout se passait bien jusque-là, les malenten­dus entre les deux parties ont commencé lorsque le Dg de la Sphs a réclamé des intérêts à la Sicap, au motif qu'elle a accusé un retard dans le paiement. Un intérêt de 230 millions de francs Cfa que la Sicap a refusé de payer et qui lui a valu d’être traduit devant le juge civil. Condamnée en premiere instance, la Sicap a interjeté appel, mais perdu une nouvelle fois son procès, puisque dans l'arrêt de la cour d Appel, il est clairement stipulé que le Directeur de la Sphs avait le droit d'appliquer un taux sur le reliquat que lui devait la Sicap. C'est ainsi que la société dirigée actuellement par Ababacar Ndao avait été condamnée à payer la somme de 286 millions à la Sphs. Suffisant pour que la Sicap se retourne contre son poursuivant pour le traduire, à son tour, devant le Tribunal correctionnel de Dakar pour le délit d'usure. Une citation directe qui, apparemment, est restée en travers de la gorge de Maniang Seck qui, lui aussi, a cité le sieur Ndao à la barre pour tentative d'escroquerie au jugement, mais également pour avoir cherché à jeter le discrédit sur une décision de justice. Il est en effet reproché au sieur Ndao de tenter d'amener Maniang Seck à lui concéder un moratoire et une remise sur les intérêts découlant de la condamnation, mais également d'avoir tenté de l'escroquer, à travers une procédure pénale. Il n'en est rien, selon les avo­cats de la défense qui ont demandé la relaxe de leur client avant de faire une demande recon­ventionnelle de 500 millions de francs. Le délibéré de cette affaire est fixé au 16 mars prochain.

Ndèye Anna NDIAYE
Source Le Populaire

Article Lu 12525 fois

Jeudi 18 Février 2010





1.Posté par SOPHIE le 18/02/2010 09:55
Bonjour, Maniang SECK est un escroc lui meme. il doit etre attrait a la barre par ses employes kil exploite depuis des annees. Niakhou diambour rek lay lek mome ak ay wakeureume. Il emploie sa fame et ses enfants et ne les mets sur le meme pied d egalite que ces autres employes. Je peux vous dire une chose dou diougue thi ay problems tant qu il continue d exploiter ces employes. il a d anciens employes a ki il doit des millions. Et il est d une insolence totale, il n est aimé ni a son buro ni a mbao ou il habite ou depuis k il est devenu "millionnaire" il est devenu arrogant et minimise ses amis avec ki il etait tres ami. et meme pour avoir ces terrains la il a divise des membres de ces familles pour les avoir a moindre cout.
sur ce bonne journee a toi/

Nouveau commentaire :
Twitter

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State