Référence multimedia du sénégal
.
Google

FETE DU 1ER MAI 2008: Pour le Front Siggil l’heure de la riposte a sonné

Article Lu 1419 fois

Dans une déclaration en date d’hier, 1er mai, et destinée aux travailleurs, le Front Siggil Sénégaal souligne que le « moment de la riposte est arrivé »,en faisant remarquer que la « responsabilité des organisations sociales et principalement les syndicats des travailleurs, est totale, énorme et pressante ». C’est pourquoi il « soutient sans réserve toutes les luttes entreprises pour la sauvegarde des intérêts des travailleurs en particulier et des populations en général ». Et exhorte les organisations syndicales à renforcer leur unité et à parfaire leur mobilisation. « Dès lors, les centrales syndicales devraient être en ordre de bataille serrée, regroupées dans un cadre unitaire le plus large possible, sans tricherie ni combine préalable, pour obtenir des victoires significatives et profitables à leurs mandants », lit-on dans la déclaration.



FETE DU 1ER MAI 2008: Pour le Front Siggil l’heure de la riposte a sonné
Pour l’opposition dite « significative », il s’agit aujourd’hui de gagner la bataille pour « la baisse sensible des prix des denrées de première nécessité ; l’augmentation conséquente des salaires et pensions de retraites ; la réouverture immédiate des négociations sérieuses avec aussi bien l’intersyndicale de l’enseignement que toutes les autres organisations de travailleurs et des étudiants en lutte et la prise de mesures urgentes pour l’apurement de la dette intérieure ». Le Front Siggil Senegaal estime que le gouvernement, pour faire face aux préoccupations des travailleurs, doit « revoir son train de vie dispendieux en supprimant les dépenses de prestige et le gaspillage des deniers publics à travers l’entretien d’institutions et pléthoriques et inutiles ; repenser ses « politiques » qui ont partout échoué, principalement dans les secteurs de l’industrie, de l’agriculture, de la pêche, de l’élevage, de l’éducation, de la santé etc ».

Cependant l’opposition reste convaincue que le « régime illégitime de Me Abdoulaye Wade est incapable de redresser le pays qu’il a plongé dans le gouffre ». C’est pourquoi elle « convie l’ensemble des organisations syndicales, des travailleurs et toutes les forces vives de la Nation à participer aux ASSISES NATIONALES pour qu’enfin notre cher Sénégal puisse connaître de nouvelles orientations politiques, économiques et sociales capables de le sauver et de le mener vers des lendemains meilleurs ».

En effet, le Front Siggil Senegaal a fait le point de la situation sur un certain nombre de secteurs. Pour ce qui est de l’agriculture, il fera remarquer que le contexte international de hausse du baril de pétrole et de baisse des réserves mondiales de céréales n’a rien à voir avec la crise et l’effondrement de notre agriculture. Pendant huit ans, dit-il, le régime a mené une « politique agricole » irréfléchie, faite de pilotage à vue, d’errements et de tâtonnements. « Aujourd’hui, le monde rural vit le plus grand drame qu’il ait connu depuis l’Indépendance de notre pays. La famine et la misère ont fait irruption dans les ménages et les 10 milliards dérisoires et tardifs ne suffiront pas pour abréger les souffrances des paysans. Pire, à deux mois seulement de l’hivernage, le régime de Wade sort de son chapeau un nouveau plan GOANA chimérique, sans études préalables ni concertation avec les acteurs, et sans une évaluation préalable des programmes et plans précédents qui ont tous connu un échec cuisant (plan REVA, programmes maïs, manioc, bissap). Ce nouveau plan achèvera notre agriculture déjà mal en point, spoliera les paysans de leurs terres et anéantira le monde rural en y installant la famine et la misère de manière durable », note la déclaration.

Quant à l’industrie, elle est, de l’avis du Front Siggil, Senegaal, déstructurée, les entreprises nationales bradées, pillées par Abdoulaye Wade et son régime. « C’est cette clique incompétente à la tête de l’état qui a mis à genoux les ICS et la SAR qui étaient des fleurons de l’industrie sénégalaise et les ont réduits à l’état de cadavres industriels. La dette intérieure qui avoisine maintenant 300 milliards a mis en faillite des dizaines de PME-PMI. Cette politique de désindustrialisation a plongé dans le chômage des dizaines de milliers de jeunes qui ont perdu tout espoir de trouver un travail décent dans le pays qui les a vu naître et qui empruntent maintenant le chemin de l’émigration clandestine avec ses conséquences tragiques », soutient l’opposition.

Au plan social, les adversaires de Me Wade soulignent que « notre école publique est en lambeaux, nos structures sanitaires délaissées sans aucun moyen pour fonctionner, avec une insuffisance notoire de personnel qualifié : aujourd’hui dans notre pays il y’a 7 médecins pour 100 000 habitants, 35 infirmières pour 100.000 habitants, 1 sage-femme pour 400 000 habitants, 75 gynécologues pour 11 millions d’habitants.

Notre environnement, surtout dans la capitale, est pollué par des chantiers nébuleux, véritable gouffre à milliards, dans des conditions de financements et d’exécution opaques ». Même les valeurs morales et éthiques ont été passées à la loupe. « Le régime a entrepris de manière systématique de casser la fibre morale de notre pays. Le larbinisme, la trahison, le vol, le reniement, le mensonge et la ruse sont érigés en mode de gouvernance et en moyen de promotion sociale, à la place de la compétence et de l’honnêteté.Nous vivons la période la plus sombre de notre histoire, période où, les anti-valeurs et les anti-modèles constituent les habits préférés des gouvernants et à leur tête le premier des sénégalais, le président de la République », note le Front Siggil.

Source: L'observateur

Article Lu 1419 fois

Vendredi 2 Mai 2008


Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 19 Octobre 2016 - 12:30 Convocation de Barhelemy Dias: le Ps divisé

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State