Référence multimedia du sénégal
.
Google


hh



FACE AUX ENQUETEURS :Oumar Sarr « retourne » à Mbane



FACE AUX ENQUETEURS :Oumar Sarr « retourne » à Mbane
La navette des dignitaires libéraux devant la Section de recherches de la Gendarmerie de Colobane, dans le cadre de la lutte contre l’enrichissement illicite, s’est poursuivie hier, jeudi 29 mars, avec la deuxième audition d’Oumar Sarr, l’actuel coordonnateur du Pds et ancien ministre libéral de l’Urbanisme. A sa sortie de la caserne de Colobane, le patron par intérim de l’ancien parti au pouvoir, par ailleurs député-maire de Dagana, a fait remarquer qu’on lui avait posé les mêmes questions que lors de sa première audition, en rapport avec sa fortune personnelle.

Oumar Sarr, le dernier ministre de l’Urbanisme sous Wade et actuel coordonnateur du Parti démocratique sénégalais (Pds) a de nouveau fait face aux pandores hier, jeudi 28 mars 2013. Après une première audition devant la Section de recherches de la Gendarmerie de Colobane, au tout début du mois de février, le député maire de Dagana s’est confronté encore une fois aux questions des enquêteurs mandatés par la Cour de répression de l’enrichissement illicite.

Arrivé aux environs de 09 h, le patron par intérim du Pds qui était accompagné de Karim Wade, l’ancien ministre d’Etat et ministre des Infrastructures, de la coopération internationale, des transports et de l’énergie, non moins fils du président sortant de la République, est ressorti des locaux de la Gendarmerie vers 13 h. Pendant quatre heures de temps, le coordonnateur du Pds a été auditionné sur les divers contours de ses biens personnels, selon ses propres déclarations à sa sortie de la caserne de Colobane. « Les gendarmes se sont intéressés à ma fortune personnelle. A toutes leurs questions, je leur ai donné les mêmes explications que celles déjà fournies dans la presse. Il n’y avait pas cette urgence dont on parle. On m’a demandé ce que j’avais avant l’Alternance et ce que j’ai actuellement. J’avais répondu à cette question dans les journaux. Je leur ai dit que je n’ai pas de biens à l’étranger. »

Les enquêteurs lui auraient également demandé de justifier 300 Ha qu'il posséderait dans la communauté rurale de Mbane et qu'il aurait, selon lui, « rendus depuis 2009 ».

La deuxième audition d’Oumar Sarr, dans cette affaire de biens présumés mal acquis, intervient dans la foulée de la mise en demeure adressée, par le procureur près de la Crei, à son camarade de parti Karim Wade, pour justifier des avoirs estimés à quelque 694 milliards de Fcfa. Enième dignitaire du régime libéral sortant à être interrogé dans le cadre des enquêtes déclenchées par le pouvoir de Macky Sall contre la « prédation » des deniers publics sous Wade, Oumar Wade suit les pas de ses anciens collègues ministres Ousmane Ngom, Madické Niang, Karim Wade et cie.

Le coordonnateur du Pds dont l’immunité parlementaire a été levée par l’Assemblée nationale, en sa séance du 10 janvier, est particulièrement ciblé dans le rapport d’audit du Plan «Jaxaay» dont la gestion relevait de son département ministériel. Selon ce rapport d’audit, quelque 77 milliards de francs Cfa du contribuable se sont volatilisés dans des marchés fictifs du « Plan Jaxaay », entre 2007 et 2012. Et cela, par l’entremise d’un nébuleux marché de 5 milliards de francs Cfa de produits phytosanitaires.

Moctar Dieng
Source Sudonline.sn

Samedi 30 Mars 2013



Nouveau commentaire :
Twitter








Plateforme d’information et d’intéraction a temps réel
Optimisé pour être vu en 1024x768 I.E. 6.0 ou plus récent

Info sur Xibar.net | Conditions d'utilisation | Données personnelles | Publicité | Aide / Contacts |
Copyright © 2007 Xibar multimedia Tous droits réservés