Référence multimedia du sénégal
.
Google

FACE À LA CHERTÉ DE LA VIE: Le Mrds appelle les Sénégalais à résister pour éviter le chaos

Article Lu 1591 fois


Le Mouvement de la Réforme pour le Développement Social (Mrds) appelle "toutes les forces vives de la nation à résister pour éviter au Sénégal le chaos insoupçonné qui s'est installé ailleurs". C'était au cours de la réunion tenue par le Comité directeur de ce parti samedi dernier. Dans le communiqué sanctionnant cette rencontre, cette instance a "engagé formellement le président de la République à méditer sérieusement les raisons qui ont poussé les Sénégalais à décider de l'alternance politique le 19 mars 2000". Et d'ajouter : "Huit ans après, toutes les tares décriées à ce moment-là se sont malheureusement démultipliées.
Le Président de la République, avec son âge avancé, aura raté le tournant historique de bien faire en usant des formidables leviers que le peuple sénégalais avait mis à sa disposition. L'histoire retiendra que Me Abdoulaye Wade aura lui même brisé son rêve de devenir le deuxième Nelson Mandela d'Afrique". De l'avis du parti membre de l'opposition dirigé par Imam Mbaye Niang, "toutes les prémisses de l'installation d'un pouvoir dictatorial et monarchique sont là depuis des années". C'est pourquoi il demande à "tous ses responsables et militants de participer à l'organisation de la résistance pour sauver la république de la dérive monarchique et dictatoriale, pour préserver les acquis démocratiques ainsi que les valeurs bafouées par un pouvoir irresponsable". Pour preuve de cette dernière affirmation, les camarades de M. Niang avancent entre autres, "les droits constitutionnels qui sont bafoués par ceux-là même qui sont chargés de les faire appliquer, les tenants du pouvoir qui promettent de tout faire mais ne respectent jamais leur parole et le fait que le gouvernement abuse de la force publique pour réprimer toute expression de mécontentement".
Sur un autre point, ils ont, après avoir fustigé la décision unilatérale du gouvernement de reporter à nouveau les élections locales par peur d'une déroute massive", ont décidé de "mettre fin à la présence de ces élus locaux dans les conseils municipaux de Louga, Pikine, Rufisque ouest, Ouakam, Dieuppeu-Derklé et au Conseil régional de Dakar, dès le mois de mai 2008".
Parlant de la situation nationale, le comité directeur de Mrds dit constater avec beaucoup d'inquiétude l'installation progressive de la famine aussi bien en milieu rural qu'en milieu urbain au Sénégal. En outre, ce parti confie "déplorer l'attitude du pouvoir qui, comme frappé de surdité totale, ne semble pas avoir entendu les complaintes et avertissements du peuple".

Source: Le Matin

Article Lu 1591 fois

Mardi 8 Avril 2008


Dans la même rubrique :
< >

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State