Référence multimedia du sénégal
.
Google

Exclusif / La lettre qui fâche: Les vérités d'un député snobé par le président Wade

Article Lu 11320 fois


Exclusif / La lettre qui fâche: Les vérités d'un député snobé par le président Wade
Lepeuple-sn.com (Dakar)-La lettre du député Bamba Ndiaye adressée il y a plus d’un an au président de la république maître Abdoulaye Wade dort toujours dans les tiroirs du Palais.Elle reste sans réponse! Le patron du Mps/selal n'aurait reçu aucun feed back de la part du destinataire de la correspondance spéciale. Cette lettre serait celle qui fâche si on tient compte de la fermeté du discours du parlementaire. Dans cette missive datée du 13 avril 2008, le secrétaire général du Mps/Selal demandait au chef de l’état d'autoriser toutes les marches de l'opposition. Selon le même document, le député a proposé au président Wade de ‘’recevoir toutes les forces vives du pays, y compris l’opposition, pour les informer des tenants et aboutissants de la crise actuelle’’. Bamba était conscient de la crise alimentaire et des risques d’émeutes de la faim même si certains membres de la mouvance présidentielle démontraient le contraire. Plus d’un an après l’envoi de ce courrier, les conseils du "communiste de la cour présidentielle" ne sont pas pris en compte par le principal destinataire. A la place d’un dialogue politique apaisé souhaité par cet allié du régime libéral, le peuple sénégalais est devenu un spectateur impuissant de querelles politiciennes entre pouvoir et opposition. ‘’ Veiller à ce que le discours des responsables de notre coalition soit axé sur la nécessité de préserver la paix sociale et de réaliser une union sacrée de toutes les forces nationales pour préserver le Sénégal des risques de déstabilisation’’. Cet allié du chef de l’état a compris que la majorité présidentielle n’a ‘’ aucun intérêt à un accroissement de la tension politique et sociale car tout affrontement risque de donner à des groupes incontrôlés, aux jeunes désœuvrés en particulier, à l’occasion de manifester de façon violente leur désarroi.’’ Tout le contraire de l’attitude adoptée ces temps ci par la coalition de la majorité présidentielle la Cap 21. En effet, celle ci soutient fortement tous les termes de la lettre réponse du président Wade adressée à l’opposition regroupée au sein de Benno siggil Sénégal. Mamadou Bamba Ndiaye avait conseillé dans son courrier adressé au président Wade, que la majorité présidentielle adopte une démarche ‘’d’apaisement et de neutralisation des risques d’affrontement, pour que « l’exception sénégalaise » demeure une réalité faite de paix sociale et de cohésion nationale’’. Un an après ces suggestions qui auraient dû adoucir le climat politique sénégalais, le pays est toujours otage de chamailleries stériles entre le pouvoir et l’opposition. ,

Benjamin DIAGNE et Farba SY
Lepeuple-sn.com

Article Lu 11320 fois

Samedi 15 Août 2009





1.Posté par fyfy le 15/08/2009 15:59
SALAM TOUT LE MONDE
EST CE QUE QUELQU'UN SAIT OU JE PEUX REGARDER LE FACE A FACE LAC DE GUIERS 2 ET BABOYE S'IL VOUS PLAIT
MERCI
QUE DIEU VOUS PROTEGE !!!!!!!!!!

2.Posté par titeuf le 15/08/2009 16:08
2eme la prochaine fois péeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeee
Attention Cheikh Bethio is gay because he is banging with his male talibe

3.Posté par mouvement soutien j'aime karim meissa wade le 15/08/2009 18:06
Benno Dolel Karim Wade pour 2012” : Une force de frappe politique au service de Karim
Le camp de Karim Wade vient d’enregistrer un soutien de taille. En effet, les membres de l’Union des chauffeurs de taxi de la région de Dakar, ont décidé de se rallier à sa cause. C’est ainsi qu’ils ont mis en place la structure dénommée «Benno Dolel Karim Wade pour 2012».
La marche de Karim Wade vers le Palais se confirme de plus en plus. C’est ainsi qu’après la création de la Génération du Concret et autres entités de soutien au Président de l’Anoci, une nouvelle structure vient de voir le jour. Il s’agit de «Benno Dolel Karim Wade pour 2012».
Lancée, hier, par l’Union des chauffeurs de taxi de la région de Dakar, celle-ci ambitionne de soutenir le chef de l’Etat à travers son fils. Les raisons de leur choix ? Les chauffeurs de taxi l’expliquent par les réalisations faites par les deux hommes, particulièrement, dans le domaine des infrastructures routières. Il faudrait, en effet, souligner que les nouveaux partisans de Karim ont été unanimes à dire que c’est grâce au régime de l’alternance qu’ils ont pu disposer de bonnes routes mais aussi de nouveaux véhicules avec des modalités de paiement allégées.
Depuis 2000, il y a eu beaucoup de changements pour ce qui concerne les infrastructures routières. En tant que chauffeurs, nous sommes bien placés pour le dire. On n’est plus confrontés aux embouteillages qui nous causaient beaucoup de tort», dira Thierno Souaré. Abondant dans le même sens, le syndicaliste, Gora Khouma, fera savoir qu’avant l’arrivée de Me Wade, notre pays n’avait plus de parc automobile. Toutefois, les chauffeurs ont profité de l’occasion pour étaler les problèmes auxquels ils sont confrontés et qui ont, surtout, pour noms : cherté de l’essence. Aussi, ont-ils sollicité, de la part des autorités étatiques, une diminution du coût de l’essence ou, à défaut, qu’on remplace leurs moteurs à essence par des moteurs Diesel. Les chauffeurs ont également demandé un allègement des modalités de paiement de leurs véhicules.
Toutes ces requêtes ont trouvé une oreille attentive auprès des responsables libéraux qui avaient fait le déplacement dont l’ancien ministre, Farba Senghor, le colonel Malick Cissé et la sénatrice, Aïda Ndiongue, venue représenter Karim Wade. Prenant la parole, Mme Ndiongue et Farba Senghor ont, tour à tour, promis au président de l’Union des chauffeurs de taxi de la région de Dakar, Mamadou Fall Ndoye, de tout mettre en œuvre pour que ses protégés soient dans de meilleures conditions de vie et de travail.
Pour sa part, le chargé de la propagande au Parti Démocratique Sénégalais (Pds), a appelé les chauffeurs à faire preuve de rigueur dans leur travail pour que d’autres puissent bénéficier du projet des taxis. Allant plus loin, M. Senghor a invité les Sénégalais à cesser les bavardages inutiles et à travailler pour le développement du Sénégal. A ce niveau, il n’a pas manqué de souligner que karim est un Sénégalais comme tous les autres et qu’ à ce titre, il peut prétendre présider aux destinées des Sénégalais. La même position a été affichée par Aïda Ndiongue qui estime, par ailleurs, que les chauffeurs ne se sont pas trompés en portant leur choix sur Karim.
Dakar a changé de visage grâce à Karim. Aussi, vous avez fait le bon choix. Et nous allons vous appuyer sur tous les plans. Nous sommes pour tout ce qui pérennise le régime de Me Wade parce que nous sommes convaincus que tout ce qu’il fait va dans le sens de l’intérêt des Sénégalais», dira-t-elle avant de suggérer aux chauffeurs d’élargir les bases de leur mouvement en installant, notamment, des secteurs dans les zones les plus reculées du pays.
inscrivez sur facebook. msjkmw@yahoo.fr . m'jaimekarim facebook.

4.Posté par GASSAMA TORONTO le 15/08/2009 18:22
Les gens parlent souvent de la pluie, du beau temps,
C’est un sujet courant, depuis déjà longtemps,
Pour échanger et faire passer le temps.
Mais beaucoup de ces gens,
Sont rarement content de ce temps dont ils conversent tant.
le temps est comme notre cher papa president
Oui, ils sont fort mécontents,
Tous ces bilieux,
Tous ces grincheux,
Qui déversent sur lui, à deux ou à plusieurs,
Et à longueur de temps,
Fiel et mauvaise humeur,
Soucis et mauvais sang,
Comme si le temps était la cause de leurs malheurs.

Ils sont très remontés,
Tous ces ratés,
Tous ces manqués,
Qui déchargent sur lui à longueur de journée,
En toute partialité,
Leur animosité, leur agressivité,
Comme si le temps était cause de leur médiocrité.

Eh oui, pour tous ces gens,
C’est pratique le temps,
Jamais absent, jamais très loin,
Ils l’ont toujours sous la main
Pour excréter leur venin,
Pour exprimer leur chagrin,
Leurs quatre vérités,
Leurs quatre calamités,
Contre la vie, le destin,
Et puis le genre humain.
Avec lui, c’est facile, il ne dit jamais rien.

Ils en disposent complètement,
Matin et soir, soir et matin.
Ce temps toujours présent,
Toujours à leurs côtés,
Est leur souffre-douleur prêt à tout supporter,
Leurs quatre volontés, leurs quatre vanités.
Avec lui on est fort, on se fait respecter,
On n’est pas dégonflé,
Les avis sont tranchés,
On est vraiment quelqu’un.
Avec lui, c’est facile,
Il ne répond jamais.

Alors ils en profitent, ils en abusent même,
Et jamais à leurs yeux le temps ne trouve grâce.
Ils le critiquent, l’insultent et le malmènent,
Disant impunément :
- Ah ! Quel temps !...
- Quel sale temps !...
- Quel fichu temps !...
- Quel mauvais temps !...
- Saloperie de temps !...
- Vous avez vu ce temps !...
Et quel que soit le temps, ils trouvent un élément
Qui leur sert de support au mécontentement
Qu’ils portent en leur dedans :
Si le temps est très beau,
Ça ne peut pas durer,
Ou bien il fait trop chaud.
Et si le temps est froid,
Cela va persister,
Ou bien il est trop froid, ou trop sec ou encore pas assez.
Et puis quand il fait chaud,
Le fond de l’air est frais ou bien par trop humide.
Et s’il fait un peu frais, la réciproque est vraie,
Le fond de l’air est chaud, mais jamais comme il faut.
Et puis la pluie qui ne vient pas et qui devrait venir,
La pluie qui vient trop tôt et qui fait tout pourrir.
Ce vent bien trop violent, véritable blizzard,
Ou très insuffisant, ou encore desséchant.
Et puis la brume et le brouillard,
Et le gel verglaçant…

Et le temps a beau changer,
Ce qu’il fait constamment,
Jamais il satisfait le moindre de ces gens.
Reconnaissez qu’il lui faut être bien patient,
Car beaucoup d’entre nous auraient, depuis longtemps,
Envoyé promener la plupart de ces gens,
Promener voir ailleurs et dans un autre temps
Chercher le temps parfait qu’ils ne trouvent jamais.

Mais le temps est gentil, tout empli de patience,
Et il arrange tout, et il supporte tout, lui qui n’y est pour rien,
Et puisqu’il peut aider tous ces insatisfaits,
Sans jamais dire un mot, il leur tend son bon dos
Pour qu’ils puissent s’y purger et puis s’y soulager.

Oui, le temps
Médecin de toute l’humanité !.. comme papa president le medecin solutionnaire des senegalais comme le temps

Bien naturellement vôtre. GASSAMA TORONTO

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State