Référence multimedia du sénégal
.
Google

Etes-vous déjà resté(e) malgré une infidélité de votre compagnon?

Article Lu 16238 fois

Une rumeur tenace veut que les afro-antillais aient un coeur d'artichaut, n'hésitant pas à tromper régulièrement leurs compagnes, femmes, maîtresses.? Curieux de nature chez GPE, nous avons décidé d'interroger certains de nos internautes, afin de savoir s'ils avaient déjà été victimes d'infidélité, et si oui comment ils/elles y avaient réagi. Ou à l'inverse, quelle serait leur réaction en cas de découverte d'une tromperie de l'être cher.

Réponses contrastées. Une partie des membres interrogés confesse n'avoir jamais été trompé(e) ou du moins ne s'en être jamais rendu compte. Une autre admet ne pas faire confiance à la gente opposée, et être parfois restée par "réalisme" ou au contraire avoir préféré se venger avant de partir.



Etes-vous déjà resté(e) malgré une infidélité de votre compagnon?
Fatou

L'infidélité fait partie du jeu. nous sommes humains, et l'homme est Homme. En ce qui me concerne, j'ai fini par me faire une raison aux sujet des hommes. La vie est une ile de la tentation: depuis que j'ai l'âge de fréquenter la gente masculine,
je pense qu'il a été rare que je me retrouve en face d' hommes fidèles à 100%; et si je suis honnète avec moi-même, de mon côté non plus.
Donc oui, je suis restée après des actes d'infidélité, parce que l'Amour avec un grand A. Quand on aime, on ferme les yeux sur certaines choses, comme on dit l'amour rend aveugle, mais l'amour ne gagne pas à tous les coups. Nous sommes tentés à chaque coin de rue, il est compliqué de rester fidèle, moi je comprends, lorsque ça m'arrive, je suis
triste mais je comprends. Et si ça se reproduit, je mets un terme à la relation, tout simplement.

Lauren

Mon ami m' a trompée alors je n'ai pas hésité longtemps avant d'en faire autant... avec son pire ennemi. Ensuite, j'ai attendu qu'il médite sur sa faute. Comme prévu, il a admis son erreur. A ce moment là, j'ai mis fin à notre relation.
Oeil pour oeil, dent pour dent.
Pour rester avec un infidèle celui-ci doit se montrer plus que discret et d'une hygiène irréprochable. Et surtout, nier, nier, nier.

Jip

Je n'ai jamais été au courant d'une infidélité d'une compagne, même si je me doute que forcément, je n'ai pas eu la main spécialement heureuse pour toujours bien tomber. Je préfère simplement ne pas être au courant, et je ne peux dire comment je réagirais : ce genre de situations, c'est quand on se retrouve face à elles que les "vraies choses" se passent. Tout ce qu'on peut dire à froid est caduque.

Bethsabée

Cela ne m'est jamais arrivé (en tous cas pas que je sache, ha ha ha!) mais je pense que je m'en irais. Je n'arrive pas à imaginer une seule seconde rester avec une personne à qui je ne fais plus du tout confiance. En plus, je suis assez conservatrice, je ne suis pas "cool", ni "libérale", mais alors pas du tout!!!

Christelle

Ma réponse risque d’être très pessimiste (mais réaliste en même temps). Un homme fidèle, ça n’existe pas, surtout chez les Africains ! Même s’il est fidèle pendant les premières années, il finit tôt ou tard par s’égarer et par tromper sa compagne. C’est plus dur de pardonner quand on est marié mais beaucoup de femmes ferment les yeux la plupart du temps pour des raisons diverses: les enfants, le confort du mariage, etc... . Je ne suis pas mariée pour l’instant donc c’est plus facile pour moi de mettre une croix sur un gars qui me trompe: ça ne pardonne pas et je ne tourne la page ....

Lydia

Non, je ne suis pas restée. Dès que j ai réalisé avoir été trompée je suis partie.

Le Mythe

Oui oui je suis déja resté après une infidélité, n'imaginant tout simplement pas ma vie sans l'autre et n'ayant d'autre choix que de pardonner, et me torturer et la torturer, lol.

Douma

Je ne sais pas si j'ai été chanceuse ou naïve, mais je n'ai pas vécu d'infidélité. Si je devais apprendre qu'un jour mon partenaire m'avait été infidèle, je ne peux pas affirmer avec certitude que je le quitterais, mais ça briserait quelque chose, ça c'est sûr.

François

J'ai eu la "chance" d'être des deux côtés, trompeur comme trompé même si je n'ai appris les tromperies qu'après coup.
Et je ne suis pas parti. Pourquoi? La peur de se retrouver tout seul après le départ d'un être aimé, et la naïveté de croire les explications données du style "il ne s'est rien passé" comme le moindre mec attrapé en flagrant délit tente de le faire croire à sa compagne. J'ai donc cru ce que je voulais croire, les belles larmes et les regrets éternels même si rétrospectivement je peux dire que c'était une belle erreur et que j'aurais dû partir tout de suite.

Une méchante ex-amie estimait que c'était "le karma", et que je payais pour mes (très nombreuses selon elle) tromperies.

Bertrand

Je n’ai jamais été au courant, et je ne sais pas comment je réagirais. Etant quand meme un peu rancunier, je ne pense pas que je pourrai me remettre avec la personne. Ou alors j’essaierai par faiblesse, mais je pense que ca finira toujours par capoter derrière, à cause de la rancœur.

Tchoko

Je pense que je suis déjà resté malgré l'infidélité de ma compagne. Je dis "je pense" parce que l'infidélité n'a jamais été avouée et je n'ai jamais pu la démontrer formellement. Pourquoi je suis resté ? Peut-être pour les mêmes raisons pour lesquelles les femmes restent souvent avec les hommes qui les trompent : une grosse paresse d'avoir à tout recommencer quand on est déjà dans le confort douillet d'une relation qui semblait plus ou moins tenir ses promesses.

Caroline

Je n'ai jamais été cocufiée, pas à ma connaissance en tout cas.
Si jamais cela arrivait alors que je suis encore jeune, je mettrais un terme à la relation et je continuerais ma route: un de perdu, dix de retrouvés dit bien un dicton populaire.

Si jamais cela arrivait alors que je suis déjà vieille, je considèrerais que c'est un faux pas.

Iphigénie

Je n'ai jamais été frappée par l’infidélité, à ma connaissance. Mais si d'aventure cela m'arrivait, je considérerait qu'il y a une rupture manifeste de communication ou de non communication au sein du couple. Sans l'excuser je pourrais comprendre l'infidélité dès lors qu'elle serait avouée. Seules les raisons de cette rupture motiveraient mon comportement futur vis-à-vis de mon compagnon.

Maryjane

Quand on aime – et surtout quand on aime plus l’autre que l’on ne devrait s’aimer soi-même – on devient con, dépendant, ababa (couillon en créole), et surtout on croit que la Terre va s’arrêter de tourner si le « bien-aimé » te quitte pour une autre.

Alors on passe sur beaucoup de choses – allons-y franchement – l’infidélité est l’une des blessures les plus assassines et qu’on pardonne le plus facilement, pas seulement parce qu’on croit aimer le gars, mais surtout parce qu’on a peur qu’il s’en aille. Alors ça pardonne. Comme j’ai pardonné. Et comment ne pas pardonner devant la mine défaite que te fait un gars (qui sur l’instant a vraiment l’air désolé de t’avoir fait du mal) quand il voit les larmes qu’il a fait couler sur ton visage, pour avoir fait éternuer sa troisième jambe ailleurs que dans ta base ? C’est carrément toi qui as de la peine de le voir mal, t’es limite à consoler ce couillon (oui ça peut être très violent l’esprit d’une femme) et face à tant de décomposition faciale, tu te persuades que le gars est désolé pour la vie et que plus jamais il ne recommencera. Mais c’est mal analyser une paire de bawls calées sur ton canapé. Si tu l’as fait une fois c’est que tu peux le refaire.

Paradoxalement tout le monde peut tromper et ça n’appartient pas qu’au genre masculin. Partant donc du fait que personne n’est à l’abri d’un dérapage phéromonal, le pardon fait aussi partie intégrante du déroulement d’une relation quand on veut qu’elle dure, et si on sait qu’on est tombé sur la bonne (et pas parfaite) personne.

La clémence n’est plus la même une fois que ça recommence. Ça a recommencé et j’ai prévenu. « Profite ; je parle beaucoup. Le jour où j’arrête, pose-toi des questions ».

On n’a pas spécialement dû me prendre au sérieux ce jour-là. On a encore dû moins comprendre quand j’ai prévenu que j’ai rendu et que je me suis cassée parce que « Grass Was Greener On The Other Side ».

Ça c’était pour la partie soft.

Pour la partie hard il y a une autre façon d’être trompée, c’est celle de découvrir qu’on l’a été une fois que tout est fini, que l’autre n’est pas devant toi pour se faire régler son compte et c’est là que la chose est encore plus difficile à pardonner (d’ailleurs ici c’est certainement pas le but), mais plus difficile encore pour passer à autre chose, parce que le sentiment d’inachevé question CORRECTION n’est pas accompli, et que tu dois vivre au quotidien avec ta frustration.

Concernant le dernier punk à s’être foutu de ma gueule, ce sont 8 000 km qui l’ont sauvé de mes poings. Dans ce genre d’épreuve, et à défaut de finir en taule pour violences aggravées, j’ai mon stylo pour arme de poing et je m’en sers pour mettre le feu en bonne et due forme à qui de droit. Je n’ai donc eu dans un premier temps que mes mots pour rendre le mal. On me fissure, je brise. Mais là j’ai DISSOUS.

Dans le second temps j’ai continué à vivre et surtout rattraper le temps perdu (même si ça se rattrape pas). Pour la suite, je désespère pas de les lui faire bouffer tôt ou tard en live. Parce qu’il faudra bien qu’il les bouffe un jour. C’est là que MOI JE PARDONNE PAS.

… Tu la connais, celle des deux montagnes qui se rencontrent pas.

Source: grioo.com

Article Lu 16238 fois

Mardi 3 Mars 2009




Nouveau commentaire :
Twitter

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State