Référence multimedia du sénégal
.
Google

Entretien téléphonique du président Wade avec le khalife général

Article Lu 11551 fois

Le président de l’Etat Abdoulaye Wade a eu vendredi vers 14h 45, après la prière, un entretien téléphonique avec le khalife général des mourides, Mouhamadou Lamine Bara Mbacké pour s’enquérir de la mise en œuvre des directives qu’il a données pour un bon déroulement du Magal.



Entretien téléphonique du président Wade avec le khalife général
Le dialogue du chef de l’Etat avec Serigne Bara a été rapporté samedi à la presse par le ministre de la Justice, Madické Niang, témoin de la relation téléphonique. La communauté mouride célèbre samedi le Magal qui commémore le départ en exil de Cheikh Ahmadou Bamba, fondateur du mouridisme.

’’Le khalife général des mourides a saisi l’occasion pour remercier le chef de l’Etat et prier pour liui, en lui faisant remarquer que les talibés ont passé une journée exceptionnelle ce vendredi’’, a notamment déclaré M. Niang.

’’Sur les 52 chefs d’Etat du continent, vous êtes le seul à vous réclamer du mouridisme. C’est pourquoi je prie pour que vous soyez leur chef de file, celui crée l’événement, réalise les bonnes choses pour les populations et s’évertue à travailler pour une symbiose des cœurs en pardonnant tous ceux qui vous font du tort régulièrement’’, a affirmé Serigne Bara Mbacké cité par le ministre de la Justice.

Source: APS

Article Lu 11551 fois

Samedi 14 Février 2009





1.Posté par jeunes senegalais au canada le 14/02/2009 18:11
DONNEZ UNE CHANCE A LA CHANCE, ALORS ELLE DEVIENT NECESSITE.
Nous sommes un groupe de jeunes vivent au canada EN TETE NOTRE GRAND FRERE GASSAMA soucieux du devenir du senegal et de l’avenir de sa jeunesse. Nous avons souhaité partager avec tous les senegalais quelques observations que nous avons faites sur la vie politique de notre pays. Le senegal qui du reste est le plus grand héritage que nous ayons reçu de nos parents et que nous léguerons nous même a notre descendance.
Il ya quelques mois faisant le constat très amère d’une atmosphère politique délétère , nous avons initié une analyse critique de la situation politique de notre pays. Pour cet exercice, nous avons du nous mettre a distance des chapelles politiques. L’objectif était de nous convaincre par nous même qu’au moment venu, nous pourrions placer notre confiance sans risque de nous tromper en l’un des protagonistes de l’échiquier politique. A la suite d’une exploration froide et objective notre constat a été sans équivoque, il existe tout de même encore quelqu’un qui peut sortir notre pays de ses difficultés a l' avenir .
A ce propos, nous avons été unanimes à reconnaitre que karim meissa wade pour ses dispositions intellectuelles, ses compétences professionnelles, son portefeuille relationnel, sa capacité à gérer efficacement les hommes, sa constance dans ses engagements, mais également son charisme, la qualité de ses rapports avec les autres, sa capacité à pardonner, nous paraissait le leader le mieux indiqué pour tirer les senegalais de l’impasse.
Dans notre quête d’informations et de vérités nous avons pu obtenir plusieurs réponses qui nous ont permis de comprendre que nos esprits avaient certainement pu se laisser endormir. Notamment à cause de la multitude d’informations très souvent non fondées générées par les luttes politiques. Nous vous invitons donc a partager avec nous sous forme de résumé succinct les informations qui ont retenues notre attention sur cette personnalité.
Karim Meïssa Wade (né le 1er septembre 1968 a paris
Né de mère française et de père sénégalais Karim Wade fait ses études primaires à l'école franco-sénégalaise de Dakar, au Cours Sainte-Marie de Hann et achève son cycle secondaire à l'école Saint Martin en France où il obtient son baccalauréat.[réf. nécessaire]
Il entreprend ses études supérieures à l'Université de la Sorbonne, où il obtient une maîtrise en sciences de gestion suivi d'un DESS en ingénierie financière obtenu en 1995 avec un mémoire intitulé Utilités et perspectives de développement du corporate governance en France[6].
Titulaire d'une licence d'Economie (1991),
Titulaire d'une Maîtrise de gestion l'année suivante (1992)
Titulaire d'un Diplôme d'études supérieures et spécialisées en ingénierie financière (1993)
conseiller personnel du president et président de l'ANOCI[2], l'Agence nationale de l'Organisation de la conférence islamique.Il a travaillé pendant une dizaine d'années dans le département Corporate Finance de la banque d'affaires UBS Warburg à Londres en qualité de directeur associé où il a eu à conduire différentes opérations de privatisation, de conseils aux gouvernements, de restructuration d’entreprises et de financement structuré principalement dans le secteur minier et pétrolier.
En 2000, il participe activement à la campagne présidentielle aux côtés du president ( son père) alors candidat de l'opposition où ce dernier se voit élu
L’homme a vu ses compétences et sa valeur reconnues au plan national et international par de nombreuses distinctions.
Avec (kmw)
La SANTE bénéficiera d’une allocation .
Une ASSURANCE MALADIE pour tous les senegalais
Pour l’EDUCATION,des milliers de professeurs seront recrutés
Pour le LOGEMENT, le programme prévoit un toit pour chaque senegalais.
Tout SENEGALAIS aura accès a un prêt bancaire.
Pour les ROUTES et les PISTES un plan d’urgence sera mis en place partout au senegal meme aux villages
.Pour l’ELECTRICITE, le programme d’électrification rurale sera repris. Chaque village de plus de 500 habitants aura l’électricité et des petites unités de production seront installées gratuitement
La FAMILLE sera valorisée comme il se doit.
Les PERSONNES HANDICAPEES seront protégées par l’Etat et les entreprises sollicitées pour leur embauche.
L’EAU POTABLE sera gratuite et accessible a tous aussi bien dans les villages que dans les villes .
L’ETAT sera présent partout sur tout le territoire ; un Etat moderne et fort avec la poursuite de la politique de décentralisation.
La JUSTICE . Elle sera toujours indépendante, crédible, respectée et rapide dans le rendu des jugements ;
La SECURITE fera l’objet de prise de mesures vigoureuses pour enrayer le banditisme et permettre a tous les senegalais de retrouver leur quiétude ;
La PROMOTION DE L’EMPLOI avec une priorité à la jeunesse.
La PROTECTION ET LA PROMOTION DE LA FEMME seront parmi les priorités.
L’AGRICULTURE fera l’objet d’une attention particulière et des solutions rapides et concrètes .
L’ORDRE AGRIGULTURE sera rétabli TJRS en place dans ces différents secteurs afin que les paysans puissent vivre de leur travail et avoir des revenus à la hauteur de leurs efforts.
Nous sommes persuadés que vous partagerez nos appréciations de karim meissa wade. Nous n’avons aucun doute que cet homme qui a gagné l’estime d’un grand nombre senegalais a le potentiel nécessaire pour sortir notre pays de ses difficultés.
Du travail pour les jeunes, la santé pour les populations, la paix pour le senegal ,
voila ce que nous voulons.
KARIM EST LA SOLUTION
IL EST LE SEUL NOTRE ESPOIR
LA CLE CROISSANCE ECONOMIQUE
IL RESTE A L' OFFICIALISER PAR LES URNES EN 2012

2.Posté par Source le soleil du 14.02.2009 le 14/02/2009 18:42
Ce texte, est-il de Massaly?Abdoulaye WADE, Président de l’OCI et le lobby juif français


« Le monde ne sera pas détruit par ceux qui font le mal, mais par ceux qui les regardent sans rien faire. » Albert Einstein

Pourquoi tant de vacarme nauséabond, ça et là, après le droit de réponse de Me Wade au journal français « l’Express » ayant fait des révélations sur son passé maçonnique ; comme si la question n’avait pas été soulevée, en son temps, juste après le 11ème sommet de l’Oci et suite à l’entrée en lice, au demeurant avec une certaine témérité, du nouveau président de l’Organisation de la conférence islamique, sur le dossier israélo-palestinien. Il avait, en effet, qualifié d’abord la cause palestinienne de « juste et légitime » : « Aujourd’hui, la juste et légitime cause palestinienne... reste au cœur de notre organisation », avant de clamer « avec vigueur notre soutien indéfectible à nos frères et sœurs de la Palestine ».

Me Abdoulaye Wade, connu pour son franc-parler, n’a pas manqué d’« interpeller » le peuple israélien qu’il a traité de « puissance occupante » : « j’interpelle solennellement le gouvernement israélien, puissance occupante, en lui demandant de mettre fin sans délai à toutes les activités illégales dans les territoires occupés, (de) mettre fin à la répression aveugle infligée au peuple palestinien et (d’) arrêter les réactions disproportionnées ! »

Selon lui, sa priorité à la présidence de l’Oci, « sera le problème palestinien avec l’établissement d’un État palestinien internationalement reconnu, à l’intérieur de frontières sérieuses ».

Le 17 avril 2008, un mois environ après le sommet, « l’Express » publie dans son édition internationale une enquête sur les réseaux francs-maçons subsahariens, intitulée "L’Afrique aux premières loges". Pourquoi juste à ce moment là ? Pourquoi alors il n’y eut aucun débat ou tout au moins un quelconque débat ayant la dimension de celui auquel nous assistons en ce moment ?

Voilà que « l’Express » récidive avec le titre pompeux de "Chefs d’Etat africains... et francs-maçons », par la plume de Vincent Hugeux. Celui-là même qui, pince-sans-rire, refusait d’être un charognard et avait porté, en pleine campagne électorale, des accusations graves et non fondées sur ..... Encore le candidat Wade (Walfadjri 22 septembre 2008 - Sénégal : Vincent Hugeux grand-reporter à l’Express : Reporter sans frontières, Marina Bellot). Décidément.

L’on se souvient encore de son célèbre article sur l’hôpital israélien de Hadassah, « Hadassah ou la paix sous perfusion », paru dans « l’Express » du 6 octobre 2005 où, prétendant traiter le thème de la paix et de la violence, il mentionne exclusivement la violence des occupés et colonisés palestiniens et occulte celle de l’Etat d’Israël. Jugeons :

la violence et ses auteurs : 12 références à la violence palestinienne et aucune référence directe à la violence israélienne. Tout l’accent est mis sur la violence palestinienne tandis que l’article est très discret sur la violence israélienne. Pourtant la violence israélienne tue trois à quatre fois plus de personnes que ne le fait la violence palestinienne.

Les victimes de la violence et leurs souffrances : Les seules évocations des souffrances des Palestiniens sont un « bébé asthénique », « un gamin palestinien convalescent » et « un Palestinien blessé ». Souffrances qui peuvent même être comprises comme étant sans rapport avec la violence de l’Etat d’Israël et qui permettent d’espérer une guérison. Au contraire, les souffrances des Israéliens mentionnées par le journaliste sont extrêmes : une « sœur [...] tuée dans un attentat suicide », une « victime à l’agonie » « un couple de colons juifs religieux, qui avait perdu une fille et un gendre », un fils « succombe », un « petit de 2 ans, cliniquement mort ».

Le contexte et un élément, entre autre non moins importants, absent de l’article : Il n’y est nullement précisé que Jérusalem-Est est occupée depuis 1967, colonisée et annexée illégalement.

Pour finir Vincent Hugeux se désole aussi de ce que le Proche-Orient soit une terre « infectée par le mépris de l’autre ». Mais son silence, on ne peut plus assourdissant sur la réalité et la nature de la violence dont sont victimes les Palestiniens entretient ce « mépris » à leur égard et à l’égard de tous ceux qui, comme Me Wade, dénoncent la campagne militaire israélienne, en Palestine. Il y aura encore d’autres victimes de la propagande officielle israélienne mais aussi de celle propagée par de nombreux juifs français qui prétendent encore que la sécurité d’Israël est menacée par les Palestiniens. Ce seront tous ceux qui, comme Me Wade, lanceront leur cri de désapprobation à l’encontre d’Israël, pour condamner sa brutalité et le “silence coupable“ de la communauté internationale.

Le lobby Juif voudrait s’en charger, pour le cas de Me Wade, Président en exercice de l’OcI. Il faut le briser, le détruire et le déstabiliser, d’une part, au niveau de l’organisation qu’il préside en invoquant le conflit ou l’incompatibilité entre l’Islam et les pratiques maçonniques et d’autre part au niveau du Sénégal à la veille d’importantes échéances électorales. Le monde médiatique (journalistes, animateurs, producteurs, artistes...) et financier n’est-il pas tenu de mains de maîtres par des puissants sionistes qui n’ont qu’une finalité : faire triompher Israël.

Elle est peut-être oubliée cette cabale en France qui a été montée contre un certain Pascal Boniface il y a quelques années lorsqu’il a publié son livre "A-t-on le droit de critiquer Israël". Connu pour son expertise sur le monde arabe et notamment sur le conflit au Moyen-Orient, Boniface est respecté comme intellectuel et n’a jamais eu de propos antisémite...Mais il a osé poser la question tabou. Les Juifs de France comme partout dans le monde entier agissent de manière à ce que jamais Israël ne soit vu sous son vrai jour ? Un Etat religieux qui occupe des territoires qui ne lui appartiennent pas, qui maltraite un peuple depuis 50 ans, Non ce n’est pas possible de dire cela en France ! ["Quand un Juif est attaqué, c’est la République qui est attaquée". Raphaël Haddad, président du groupe activiste et suprémaciste juif Uejf pour « l’Express » (7 janvier 2009)]. Et un Africain, alors ! De surcroît Président de l’Oci ! Les Sénégalais auraient dû être les premiers à réagir contre cette cabale de dénigrement et déstabilisation qui peuvent même saper la cohésion nationale. Est-il alors nécessaire de lancer des interrogations sournoises et idiotes du type : "Est-ce que le président de la République est encore qualifié sur le plan du culte, sur le plan sociologique, sur le plan moral et éthique, sur le plan religieux pour poursuivre son mandat à l’Organisation de la conférence islamique ? ".

Mais, voyons ! Quand on a des responsabilités essentielles dans le pays ou dans une organisation comme l’Oci, aussi importantes que celles de Me Wade, on ne démissionne pas. On démissionne lorsqu’il s’agit vraiment d’un intérêt national majeur (R. Barre). Or les insinuations dont il s’agit ne sont véritablement d’aucun intérêt national.

Elles l’auraient été si l’intéressé (Me Wade) avait ignoré les insinuations par un silence méprisant, qui afficherait en même temps son mépris pour le peuple sénégalais. Il a au contraire fait preuve de courage (On nous tue mais on ne nous déshonore pas) en avouant des peccadilles de jeunesse, curieux de savoir, d’apprendre, de découvrir. En témoigne d’ailleurs son cursus universitaire avec tous les diplômes et certificats obtenus dans différentes disciplines universitaires. Que ne tenterait un jeune étudiant ou professeur, qui voudrait "faire ses humanités" en s’abreuvant à toutes les sources de la connaissance et de l’expérience. S’agissait-il pour lui de choisir une voie ? Oh que nenni. En côtoyant des personnes d’obédience maçonnique, le jeune Wade d’alors, qui n’a jamais renié sa religion, a vu, a compris, s’est abstenu et s’est retiré. Le courage de Me Wade de dire la vérité sur ses expériences de jeunesse le qualifie bel et bien sur le plan du culte, sur le plan sociologique, sur le plan moral et éthique, sur le plan religieux pour poursuivre son mandat à l’Organisation de la conférence islamique et à la tête de l’Etat du Sénégal ? ".

Me Wade est un pieux et fervent musulman, grand adepte du Mouridisme, mais très respectueux des convictions d’autrui. Sa courtoisie, son respect de l’autre, mais surtout son bon sens, font que nul ne l’entendra, jamais au grand jamais, fustiger les convictions et pratiques connues de bon nombre de ses concitoyens célèbres qui aspirent à de très hautes fonctions à la tête de l’Etat et des institutions de la République.

C’est d’ailleurs ici qu’il faut conclure, en s’autorisant, malgré tout, de paraphraser Jacques Attali : " Dans la tradition juive, « dire du mal de quelqu’un provoque la mort de trois personnes : celui dont on dit du mal, celui qui dit du mal et celui qui écoute ».

C’est souligner combien médire est dangereux pour la société. Et en particulier combien il faut prendre garde avant d’accuser quelqu’un d’être ...... (franc-maçon) : Dans nos sociétés ("féodalo-démocratiques"), celui qui est ainsi dénoncé ne peut jamais s’en défaire ; il est marqué à vie. Aussi faut-il prendre garde à ne pas confondre une erreur de langage, qui peut arriver à n’importe qui, avec une conception du monde".

Mouhamadou Lamine MASSALY

Président du conseil d’administration de la Société des infrastructures et réparation navale

membre du Comité directeur du Pds

Secrétaire national chargé des Relations avec les Jeunes

Secrétaire général national chargé des Jeunesses Wadistes




3.Posté par Le Bateau JOOLA le 14/02/2009 19:05
ABSOLUMENT a VOIR

http://www.memorial-caen.fr/portail/av5.wmv

4.Posté par Liste des Franc-macons au Senegal le 14/02/2009 19:06
Demandons tous a Barary Toure de donner la liste de tous les franc-macons du Senegal car dit-il qu'il les connais tous: "Vous avez dit Franc-macon ?" est le titre de sa contribution sur son blog a l'addresse
==========
http://bacary.blogspot.com/2009_01_01_archive.html
==============
Paris, Babacar Touré
Journaliste écrivain
Tel 0626328297

5.Posté par DEUGUEUR le 14/02/2009 19:46
YEN DAL YI NA NIAK FAYDA LES JEUNES SOIS DISANT SENEGALAIS DU CANADA DEM LEN LIGAYI KEN DI TOP GASSAMA

6.Posté par ali le 14/02/2009 23:50
A la guerre comme a la guerre, les plus grand lobby du monde son les lobbys juifs.... Quand se petit bandit de Wade veut jouer au grand bandit avec les grands bandits de se monde.... On lui envoie un signale comme quoi tu n'a qu'a fermer sinon on dira tout ton secret ..... d'homme de l'ombre.... Les grands bandits de se monde comme George Soros sont tous des Franc Macons.... de meme que la famille Bush... Quand il s'est agit d'avoir des interets differents, ils ont combatu Bush Famille comme s'il etait des ennemis et demain ils se retrouveront au tout d'une table......TOUS SE QUI NOUS INTERESSE C'EST QU'IL QUITTE NOTRE PAYS EN PAIX...CE VIEUX BANDIT!

7.Posté par fanta le 15/02/2009 02:42
Quand je le lis, je suis content.
karim est notre espoir. Il a tous atout pour faire le senegal un pays émergeant.


8.Posté par kali le 15/02/2009 12:27
arrêtez de prendre les sénégalais pour des moins que rien vous les "sots du Canada" Karim Wade avec ses pleins pouvoirs n'a rien fait sinon se signalé par sa passivité et sa connivense avec son père et vous osez nous dire qu'il est l'homme qu'il nous faut. si tous les jeunes sont aussi naïf que vous ça craint pour le Sénégal de demain. c'est rigolo car ce que vous dites revient à dire que Wade père est un incapable qu'il doit dégager au profit de son fils quelle contradiction. merci la logique

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Mardi 6 Décembre 2016 - 11:17 Dakar sans eau, Macky à Keur Momar

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State