Référence multimedia du sénégal
.
Google

Entretien avec Maitre Ndiaga Fall Avocat des danseuse de « Gouddi Town »: Ces filles sont des victimes

Article Lu 12247 fois

L’affaire défraie la chronique depuis quelques mois. Revenue au-devant de l’actualité à la faveur de l’implication de la Division des investigations criminelles dans l’enquête, l’affaire connue sous le nom de « Guddi Town » et que d’aucuns qualifient de « scandale » est décortiquée avec un regard bien différent par l’avocat Me Ndiaga Fall qui défend dans ce dossier les danseuses arrêtées. Il pense que c’est l’exploitation commerciale faite de cette affaire (Internet et Cd) qui lui a donné des proportions qu’elle n’aurait jamais dû avoir. Pour lui, notre culture tolère ce genre de pratiques.



Entretien avec Maitre Ndiaga Fall Avocat des danseuse de « Gouddi Town »: Ces filles sont des victimes
Maître, vous défendez des filles inculpées pour atteinte à la pudeur et à la morale publique, pouvez-vous rapidement nous faire l’économie des faits.

Les faits, tout le monde les connaît depuis des mois que la presse en parle. J’aurais bien franchement aimé qu’au-delà du fait, qu’on fasse la part des choses. Je comprends bien ceux qui, regardant ces images, portent la main à la bouche et disent : « Soubhanalahi ! » Je comprends cela parce que c’est très sénégalais. Mais justement parce que nous sommes Sénégalais, nous devons comprendre ce qui s’est passé et ne pas en exagérer la portée.

Vous semblez justifier ces pratiques que tout le monde bannit. Je ne justifie rien du tout. Ce que je veux dire, c’est que cela se passe ainsi dans beaucoup de cérémonies. Cela ne date même pas d’hier. Vous êtes Sénégalais comme moi. Et sauf à vouloir verser dans l’hypocrisie primaire, vous conviendrez avec moi que nos femmes s’adonnent souvent à des danses qui peuvent a priori paraître choquantes. Mais qui font quelque part partie de notre culture. Il faut comprendre cela. Je vous donne des exemples. Souvent, même sans aucun prétexte, les Sénégalaises, lorsqu’elles sont en groupe, se mettent à danser en montrant à l’occasion leurs parties intimes. Mais, aussitôt après, elles vont faire autre chose. Dans les mariages et même souvent les baptêmes, elles se retrouvent ensemble pour danser. Et les hommes ne s’en mêlent même pas. Maintenant, si on devait filmer ces scènes, les mettre sur Internet comme c’est le cas avec mes clientes, ou sur Cd pour les vendre à Sandaga ou ailleurs, vous imaginez les dégâts que cela ferait. Je vous assure que tous les jours, Sandaga aurait au moins dix Cd du genre. Il faut comprendre que mes clientes n’avaient aucunement l’intention de faire une exploitation commerciale de cette soirée. On leur avait assuré qu’il n’y avait ni appareil photo, ni caméra.

Le résultat est pourtant là. Le résultat est là, je suis d’accord. Mais nous sommes tous doués de bon sens. Et le bon sens recommande de faire la part des choses. Vous savez, les responsables de la boîte de nuit Alexandra ont été les premiers à avoir été surpris par la circulation sur Internet des images de cette soirée. Je le répète, l’intention, ce n’était pas de faire de la publicité sur cette affaire. C’est comme des images prises dans une salle lors d’un mariage que nos femmes fêtent souvent à leur manière. Je ne dis pas que c’est rien du tout. Mais je précise que cela ne choque réellement que lorsqu’on sort du cadre de la famille, pour ce qui est par exemple du mariage ou de la boîte de nuit comme c’est le cas de notre affaire. Il s’y ajoute aussi qu’Alexandra où s’est passée la soirée est située à 100 mètres du Commissariat central de Dakar où se trouve la Brigade des mœurs. Vous croyez que si ces filles avaient la claire conscience de faire des choses répréhensibles, elles viendraient à cet endroit avec le risque de voir débarquer la police à tout instant ? Je voudrais enfin relever que les faits se sont passés en 2005. Deux ans se sont passés avant que les images ne passent sur Internet. Une de mes clientes a porté plainte deux mois avant que la police ne s’active. Après avoir vu les images, elle s’est dit qu’il y a détournement d’objectif et elle se devait de saisir les autorités parce qu’au fond, elle a subi un préjudice. Mais qu’est-ce qui s’est passé ? On l’a convoquée, placée en garde-à-vue et déférée, alors que ces filles sont plus des victimes qu’autre chose. Je connais bien la police et je respecte le travail de la Dic. Mais, il faudrait éviter de verser dans l’amalgame ou le sensationnel. Je vous dis que les propriétaires d’Alexandra sont eux-mêmes surpris que ces images sortent maintenant. Alors faut-il taper sur tout le monde ?

Mais qui est donc responsable ? Qui est au fond responsable ? J

e vous pose aussi la question. Qui faut-il sanctionner ? Ce sont là des questions majeures. Faut-il réprimer de façon aveugle ? La personne qui a dansé ou celle qui a volé l’image pour la vendre ? Voyez vous-mêmes. Les autorités peuvent avoir des motivations au nom de l’intérêt de général. Je suis d’accord. Mais il faut avoir le courage d’assumer sa propre culture. Ce sont des soupapes comme il en existe dans tous les pays du monde. En Espagne, en France, au Japon, aux Etats-Unis, en Iran. Mais partout… Il faut donc faire preuve de dépassement et éviter de s’aligner sur l’opinion primaire qui ne fait même pas l’opinion générale. Nos juges sont intelligents. De toute façon, nous plaiderons pour le reste parce que c’est du droit.

Source: Le Populaire / Nettali

Article Lu 12247 fois

Jeudi 20 Septembre 2007





1.Posté par bob le 20/09/2007 16:05
MANE TAIS TOI TU LAISSERAS jamais ta fille ou ta soer faire ses genres de pratiques les femmes senegalaises ont l habitudes de danser mais pas de cette maniere . DONC moi ce k je peux comprendre venant de vous en tant k avocat est le fait k vous pourriez accepter k GOODI TOWNSE FASSE EN PLEIN JOURNEE A DAKAR .VOUS N ETES PAS UN AVOCAT

2.Posté par FreeNdeyeGueye le 20/09/2007 16:21
http://liberezndeyegueye.site.voila.fr/

3.Posté par Modou Modou le 20/09/2007 16:26
Salut a vous tous,
Je voudrais intervenir dans cette affaire " Goodi Town' pour rappeler si mes souvenirs sont bons que Ndeye Gueye 'lors dúne interview quélle a eu sur le net, elle soutenait au debut que yávait une confusion en ce qui concernait elle et une autre dame au nom de Ndeye Gaye, et quélle avait vu cette dernire qui sétait excusee de ce fait et par la suite elle soutient que les responsables d'Alexandra avaient convenu avec elle pour filmer le spectacle, cést tres confu pour moi, si quelquún peut me léxpliquer..
Modou Modou

4.Posté par Modou Modou le 20/09/2007 16:28
Je méxcuse , je veux dire avaient convenu pour ne pas filmer le spectacle

5.Posté par doudou le 20/09/2007 16:39
HÈ ALLER SUR YOUTUBE ET CHERCHER DANCE SEXY VOUS ALLER VOIR PLUS GRAVE QUE GOUDDI TOWN C'EST FAIT MÈME DANS UNE MAISON HA HA HA!! ALLER VOIR

6.Posté par Chams le 20/09/2007 17:22
Ce Monsieur est à vrai dire un homme de mauvaise foi. Je ne comprends pas pourquoi, uniquement par soucis de percevoir des émoluments, j'en suis sûr, il se met à vouloir pervertir coûte que coûte la culture sénégalaise. Je suis pas du tout d'accord avec vous Maître, la culture sénégalaise n'est pas comme tu tente de la décrire. il n'existe aucune vulgarité dans nos coutumes et pour preuve, si tel était le cas, Dieu n'aurait jamais fait du Sénégal terre des Serigne Touba, Mame Limamou, Mame Maodo Malick et autres. Vous pouvez défendre comme vous voulez vos clients mais de grâce arrêtez de généraliser ce fait isolé qui découle d'une inconscience notoire de la part de tes clientes et et une cherche facile de gain inavoué de votre part. Ga balma akh nak.

7.Posté par emol le 20/09/2007 18:07
Merci Mr l'avocat,
en voilà un professionnel

8.Posté par bouba le 20/09/2007 18:54
bon je pense ke mr l'avocat que malgrè ke vou ets dan l'obligation de defendre ces types de femmes vou savez pertinament ke ce qu'à fai ndeye gueye et compagnie meritent une sanction pour ne pas motiver nos petites soeurs d'en faire pire.

9.Posté par logs le 20/09/2007 21:20
merci mr l'avocat
tres belle plaidoierie
vous avez raison, on devait plutot traquer celui qui l'a filmé et ceux qui l'exploitent
y'a pas d'attentat à la pudeur car c'etait dans une maison close donc privée

10.Posté par FreeNdeyeGueye le 20/09/2007 22:06
je lance un appel vibrant et solennel à tous les Sénégalais pour une mobilisation nationale, afin que notre pays soit dès à présent, à l'abri des derives et au reniement de nos libertés individuelles et privés !

Condamner Ndeye Gueye ... serait une atteinte à nos libertés individuelles !
Condamner Ndeye Gueye ... serait une atteinte nos libertés privees !
Condamner Ndeye Gueye ... serait un dangeureu precedent qui ferais juris prudence ,
Condamner Ndeye Gueye ... serait dir bonjour les ayatola !
Condamner Ndeye Gueye ... permettrait d'imigration clandestine
Certain pourons brandir cette condamantion pour demander asile ...
parcequ'il sont danceur, batteur, ou organisateur de sabar ou soiree senegalaise , croyer moi j ai vu bcp parmis nous immigré utiliser se genre de process pour faire annullé ou evité leur explusion du canada

LIBEREZ NDEYE GUEYE !!!
LIBEREZ NDEYE GUEYE !!!
LIBEREZ NDEYE GUEYE !!!

http://liberezndeyegueye.site.voila.fr/

11.Posté par jackpot le 23/09/2007 18:53
c kan meme un bon film

12.Posté par ndeye sy le 24/09/2007 19:26
laissez ndeye gueye si c elle verra dieu

13.Posté par dhfkfkf le 28/09/2007 15:02
je suis surpris par la libération de ces filles qui par amalgame se sont justifiées autrement au contraire de leur vouloir ,je dirai dès aujourd'hui de libérer tous les autres prisonniers du sénégal parce que chacun aura au moins une autre explication plus concréte et justifiées des faits cottidiens du social sénégalais,Laissons la justice appliquée la loi ,elles mérite une condamnation perpétuelle

14.Posté par ablaye le 29/09/2007 20:11
je suis tres content de la liberatiuon de ses filles.nous vpoyons a chaque les problemes plus graves k ca mai nameme a rien.il faut laisse ces filles trankiles car elle gagne sur la sueur de leur fron


Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 7 Décembre 2016 - 13:10 L’adultère est-il devenu une banalité ?

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State