Référence multimedia du sénégal
.
Google

Enquête: les photos de Diana mourante vendues 428.339 euros au Sun ''Une photo montrait la princesse dans le creux avec du sang sur le visage''

Article Lu 11530 fois

Le premier photographe arrivé sur les lieux de l'accident qui a coûté la vie à la Princesse Diana et son ami Dodi Al-Fayed en 1997, avait vendu pour 300.000 livres (428.339 euros) l'exclusivité au Royaume-Uni au tabloïde The Sun, selon des éléments présentés mardi à l'enquête judiciaire.



Enquête: les photos de Diana mourante vendues 428.339 euros au Sun ''Une photo montrait la princesse dans le creux avec du sang sur le visage''
Le jury a appris avec la transcription d'un entretien de Kenneth Lennox, responsable photo du Sun, à la chaîne de télévision britannique Channel 4 qu'il avait reçu un appel "légèrement paniqué" du photographe Romuald Rat. "Le photographe français Romuald Rat a dit qu'il avait des photographies de Diana dans un accident de voiture et que je pouvais les avoir en exclusivité pour le Royaume-Uni pour 300.000 livres", a expliqué M. Lennox.

"Il a dit que c'était un accident grave. Dodi avait l'air gravement blessé. Diana avait l'air d'être très légèrement blessée, elle n'avait pas du tout l'air d'être gravement atteinte", a-t-il poursuivi.

"Je n'ai pas perdu de temps. Je devais voir ces clichés, mais sur le principe de les acheter, j'ai dit oui", a indiqué M. Lennox, soulignant qu'il s'agissait de deux clichés.

Une photo montrait la princesse de Galles assise dans le creux au pied de la banquette arrière, le dos vers la portière ouverte et un filet de sang sur le visage. La seconde montrait un médecin lui mettant un masque à oxygène.

Ces deux photos n'ont pas été retrouvées sur les films récupérés sur M. Rat par la police immédiatement après l'accident.

Selon Stéphane Darmon, motard du photographe et témoin depuis lundi via lien vidéo depuis Paris dans l'enquête judiciaire, M. Rat aurait pu avoir le temps de remettre ces clichés à un autre paparazzo avant d'être arrêté.

L'enquête judiciaire s'est ouverte le 2 octobre à la Haute Cour de Londres. Elle pourrait durer jusqu'à six mois et a pour but de déterminer les circonstances d'un décès violent ou inexpliqué. Ce n'est pas un procès, il n'y a ni accusé ni condamnation.

Scotland Yard a conclu en décembre 2006 à un accident dû à une vitesse excessive et à un chauffeur, Henri Paul, également décédé, qui avait trop bu.

Le père de Dodi Al-Fayed, le milliardaire égyptien Mohamed Al-Fayed, défend la thèse du complot pour éliminer le couple. Selon M. Al-Fayed, son fils allait faire sa demande en mariage le soir de l'accident et la couronne britannique ne voulait pas que la mère du prince William, deuxième sur la ligne de succession au trône, soit mariée à un musulman.

Source: AFP

Article Lu 11530 fois

Mercredi 31 Octobre 2007





1.Posté par soxnajatou@yahoo.fr le 31/10/2007 14:50
c'est horrible ce qui s'est passé


Dans la même rubrique :
< >

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State