Référence multimedia du sénégal
.
Google

Énième report du Fesman en vue

Article Lu 11921 fois

Wade dévalorise le Sénégal et dilapide ses maigres ressources

XIBAR.NET (Dakar, 30 Novembre 2009) - L’architecte de renom, Pierre Goudiaby Atepa, est à prendre au sérieux quand il parle du président Abdoulaye Wade et de ses projets. Il est son architecte personnel. Ainsi, l’idée d’un énième report du Festival mondial des arts nègres (Fesman), qu’il a soulevée, est comme télécommandée.



Énième report du Fesman en vue
Le Sénégal, qui avait abrité en 1966 le Festival mondial des arts nègres (Fesman), aura-t-il, encore, ce privilège ? Pour ce redoutable honneur, d’un autre âge en plus inutile pour le développement du pays, le conseiller et célèbre architecte sénégalais, Pierre Goudiaby Atepa, prêche un autre report. Car, il est prévu pour le mois de décembre de l’année prochaine. Or, en 2010, le Sénégal va étrenner le théâtre national, que Wade fait construire devant la Gare ferroviaire de Dakar. C’est à tomber à la renverse. Car, un tel bijou est bien indiqué pour participer à la réussite du Fesman.

Atepa est un politique averti, qui ne dit pas son nom. Il est, en dépit des apparences, un des hommes de confiance de Me Wade. On leur prête d’appartenir à la secte des Francs-maçons. C’est probablement ce qui explique la liberté de ton de l’architecte, quand il s’agit de parler de Wade. Il propose un report du Fesman à 2011.

Wade pourrait bien exploiter cette brèche. Car, il s’agit, pour lui, d’aligner des manifestations, Fesman, inauguration du monument de la renaissance africaine, emplois de la banlieue, seconde phase de l’autoroute à péage et aéroport international Blaise Diagne de Diass, pour espérer se faire réélire. Me Wade est candidat à sa propre succession, pour un troisième mandat à la tête du Sénégal. Wade pourrait bien, encore, reporter son Fesman, afin de donner plus de chances à sa fille Sindiely, qui sera la cheville ouvrière de l’événement. Le ministre de la Culture, Serigne Modou Bousso Lèye et l’ancien ministre de l’Information, Abdou Aziz ow ne sont cités à côté du nom de Mademoiselle Wade, que pour égayer la galerie. Ils seront à ses ordres.

Du coup, c’est le contribuable sénégalais qui va, encore, en prendre un sacré coup : Il devra payer les déplacements et les lubies du trio, il paye déjà le ministre d’État chargé exclusivement du Fesman, Mame Birame Diouf. Le Français Jean-Pierre Pierre Bloch, que le président Wade avait désigné pour l’organisation et la médiatisation de la manifestation a été démis. Tout à son bonheur, parce qu’il a empoché plus de trois milliards, sans avoir rien fait. Le Fesman risque bien d’aller à l’eau, comme la nouvelle ville que projetait Wade. Elle aussi a englouti des milliards de nos francs, « pour rien ». À cette allure, il est à se demander si Me Wade, qui dévalise et énerve au quotidien les Sénégalais, ne compte pas sur des puissances mystiques pour disposer d’un troisième mandat. Spontané, Wade risque encore de faire du Sénégal l’objet de la risée internationale. Ce ne serait pas inédit. Le président Wade ne sert que le refrain des reports aux Sénégalais : Fesman, Anoci, monument de la renaissance africaine, élections, etc. le président Wade, c’est patent, tâtonne. Atepa n’a pas tort de le considérer, entre les lignes, comme un psychopathe, qui « s’améliore ». Tragique destin du Sénégal, qui dévie des normes.

La Redaction

Article Lu 11921 fois

Lundi 30 Novembre 2009





1.Posté par Ngagne le 30/11/2009 15:59
Tiré de Wikipédia : "D'abord prévu en 1961, 1963 et 1965, le premier festival s'est finalement tenu à Dakar (Sénégal) du 1er au 24 avril 1966. Des personnalités de tous horizons horizons y ont participé : André Malraux, Aimé Césaire, Duke Ellington, Joséphine Baker, Langston Hughes et bien d'autres. Tous les arts étaient représentés : arts plastiques, littérature, musique, danse, cinéma, etc. Un musée dynamique avait été spécialement construit pour la circonstance à Soumbédioune."

Le 1er FESMAN est à l'actif du Sénégal et de son illustre Président de la République : Léopolod Sédar SENGHOR : père de la Négritude.
Il avait été reporté 3 fois. Une première est toujours difficile. Le contexte était quand même plus favorable.
Le FESMAN n'est pas une priorité.
On l'organise quand on peut et comme on peut.
Il faut d'abord avoir le mérite et le courage de l'organiser dans un Monde qui n'est pas sorti de la crise.
Il faut en avoir les moyens. Il n'est pas normal que le Sénégal supporte seul toutes les charges liées à l'organisation.
Si le Sénégal n'arrive pas à trouver les fonds nécessaires à l'organisation à l'Etranger et auprès les mécènes et bailleurs de fonds, cela voudra dire que l'évènement est inopportun. Il faudra alors laisser tomber.

2.Posté par noums le 30/11/2009 19:36
u[fesnam ou fesman on s'en tape aussi bien que tout ce qui touche wade le traitre

3.Posté par naomed le 01/12/2009 06:04
Wade est un adepte des lendemains qui chantent. Aujourd'hui on pleure, demain on chantera. Oh que oui ! Foi de politicien pds...

Comme il y a toujours un lendemain au lendemain, nous sommes partis pour ne chanter qu'au paradis que nous espérons visiter le plus tard possible.

Je comprends, puisque sans être tout à fait aussi intelligent, instruit et génial visionnaire que Wade & fils, ma mère ne m'a tout de même pas fait totalement abruti, je comprends donc que le temps économique et politique ne se situe pas dans "l'ici et le maintenant". Faut du temps au temps. Soit !

Mais quand le temps nous fait progresser plus bas que ce que nous étions il y a 9 ans, je m'inquiète. Normal.

Nouveau commentaire :
Twitter

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State