Référence multimedia du sénégal
.
Google

En se faisant passer pour un vendeur d’or Il soutire plus de 10 millions de francs à un expatrié

Article Lu 1686 fois

Désormais le sieur Mor Mbengue, dès qu’il entendra le mot or, détalera comme un lapin. Et pour cause, il en a eu pour son compte avec l’or. Pour avoir perdu plus de 10 millions qu’il a investis dans ce qu’il pensait être de l’or. Après expertise de cette poudre, il a appris qu’elle n’avait aucune valeur commerciale. Le temps qu’il réagisse c’était trop tard. Son «fournisseur» avait déjà disparu.



Les faits se sont produits, d’après le plaignant, en Italie. Et remontent au mois d’octobre 2006, quand il a reçu un coup de fil d’un de ses partenaires, Mamadou Bèye. Ce dernier lui a fait savoir qu’il connaissait quelqu’un qui détenait et voulait vendre 10 kilos d’or. Intéressé, il a convenu d’un rendez-vous avec lui. Une semaine plus tard, Hamdy Moustapha Niang, le propriétaire de l’or, s’est présenté chez lui avec la marchandise. Il prélève un échantillon de 40 grammes à des fins d’analyse. Le même jour, le mis-en-cause lui a indiqué qu’il avait besoin de 16.000 Euros, soit 10.495.315 F.CFA, pour la régularisation de la marchandise au niveau de la douane italienne. Trois jours plus tard, les analyses ont confirmé la qualité du produit et il lui a remis les sous. Après réception du montant contre décharge dressée en Italien, Hamdy Moustapha, lui a à son tour remis la marchandise en deux lots. Cependant, lorsqu’il a proposé la marchandise à la vente, la vérification opérée en sa présence, démontre que la poudre bien qu’assimilable à de l’or, n’a aucune valeur commerciale. Sur ces entrefaites, il a essayé de joindre Hamdy Moustapha, mais en vain. Mieux, ce dernier n’a même pas daigné se présenter au rendez-vous qu’ils s’étaient fixé. Ainsi, il s’est rendu à l’adresse qu’il lui avait indiquée, mais les voisins lui apprennent que ce dernier était reparti au Sénégal. Par la suite, il fait interpeller Mamadou Bèye, qui les avait mis en rapport. Celui-ci admet avoir joué les entremetteurs. Toutefois, il jure qu’il ne savait rien des activités du mis en cause et qu’il l’avait connu par l’intermédiaire d’un partenaire qui lui a fait savoir qu’il s’activait dans la vente et le préfinancement de l’or. Poursuivant, il soutient qu’il les a mis en rapport et rien de plus. Décidé à se mettre sur les traces de son escroc, Mor Mbengue prend un avion pour le Sénégal. Après d’intenses recherches, il réussit à lui mettre la main dessus et dépose une plainte. Interpellé Hamdy Moustapha s’est contenté de dire qu’il ne connaissait pas le plaignant, et qu’il n’était pas vendeur d’or. Tout de même, sur la décharge que possédait le plaignant, il reconnaît que la signature qui y est apposée ressemble fort à la sienne et que la date de naissance est bien la sienne. Il sera déféré au parquet par les limiers. Jugé devant le tribunal des flagrants délits, il a réitéré ses allégations. À l’issue de l’interrogatoire, le procureur a estimé que les faits étaient assez constants et a requis 6 mois ferme. L’affaire a été mise en délibéré au 11 juin prochain.

Maria Dominica T.Diédhiou
Source: L'observateur

Article Lu 1686 fois

Samedi 2 Juin 2007

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State