Référence multimedia du sénégal
.
Google

En route pour la CAN 2008 : Le 12e « Gaïndé » lance une vaste campagne de sensibilisation

Article Lu 1475 fois


En route pour la CAN 2008 : Le 12e « Gaïndé » lance une vaste campagne de sensibilisation
Une caravane nationale début janvier pour sensibiliser leurs compatriotes de toutes les régions du pays en direction de la CAN 2008 prévue au Ghana ! Puis une caravane terrestre pour rallier Tamale, ville où les « Lions » disputeront leurs matches du premier tour, via les différents pays alentours ! Tel est l’essentiel du plan-programme annoncé hier par les membres du « 12ème Gaïndé », les supporters sénégalais qui entendent désormais être aux côtés de toutes les équipes défendant les couleurs nationales et dans toutes les disciplines.

Les supporters sénégalais ont été de toutes les campagnes de nos équipes nationales, ces dernières années. Et ont étalé leur grosse motivation sur tous les théâtres d’opération. En effet, on les a souvent vus qui avec des pancartes, qui avec des banderoles avec des slogans pour soutenir leur joueur préféré sur le terrain. Désormais, il n’y aura plus de fans’ club pour tel ou tel joueur. Tous les supporters seront unis pour la même cause : le soutien indéfectible à l’équipe nationale. Et depuis la tenue le 2 décembre dernier de sa assemblée générale constitutive et qui a conduit à la réunification des différentes structures éparpillées à travers le pays, le 12e « Gaïndé » se veut maintenant une entité forte, soudée et autonome pour se mettre au service exclusif du sport sénégalais, des équipes nationales sénégalaises pour tout dire.

Le 12e « Gaïndé » qui a cheminé pendant 16 ans, c’est-à-dire à la veille de Sénégal 92, était jusqu’ici dans l’informel avec des fans’ clubs par ci et par là. Ce qui l’a un peu retardé par rapport aux autres comités de supporters africains à l’image du Nigeria, par exemple. Et pour cette coupe d’Afrique des nations de football « Ghana 2008 » qui se profile à l’horizon, le président Serigne Saliou Mbacké « Decasa », qui a été porté, lors de cette AG, à la tête du comité national des supporters du Sénégal, et ses hommes veulent ratisser large en direction de cette compétition classée au 3e rang en termes d’audience après les Jeux olympiques et la coupe du monde de football.

Et hier lors du déjeuner de presse tenue à la Piscine olympique nationale, le 12e « Gaïndé » et ses partenaires notamment le COPEGEC (Collectif des opérateurs économiques) et le groupe Proxi-Communication, l’agence marketing qui s’occupe désormais des intérêts du Comité national des supporters, ont donné un aperçu du carnet de route en direction de Tamale qui sera le site d’accueil des « Lions » du football pour le premier tour. Pour Serigne Saliou Mbacké « Decasa », le mouvement des supporters sénégalais s’est maintenant retrouvé et entend marquer son territoire par un soutien accru à toutes les 45 fédérations sportives nationales du Sénégal.

Et le ton sera donné par la 26e CAN qui se déroulera du 20 janvier au 10 février 2008 au Ghana. « Mais nous n’avons pas créé ce comité national pour supporter seulement les « Lions » du football. Nous sommes là pour accompagner toutes les fédérations sportives nationales, tous les clubs sénégalais engagés dans les compétitions internationales. Le 12e Gaïndé est là en fait pour servir de support et entend participer au développement du pays dans les divers domaines d’activités », a averti « Decasa ». Et pour donner plus de poids à leur argumentaire le président du Comité national des supporters et ses camarades ont décidé de faire une caravane nationale à partir du 2 janvier prochain et qui les conduira dans toutes les villes du pays pour sensibiliser les uns et les autres sur les enjeux de cette CAN 2008. La caravane reviendra ensuite sur Dakar pour assister à la remise du drapeau national aux « Lions ». Ensuite ce sera le grand voyage sur Tamale que le 12e « Gaïndé » compte effectuer en caravane terrestre avec des bus bien confortables qui seront affrétés pour la circonstance. Là également, des haltes seront faites dans différents pays comme le Mali, la Côte d’Ivoire, le Burkina, le Bénin et le Togo pour sensibiliser les Sénégalais expatriés et voir comment les intégrer dans la caravane.

Pour Léopold Nzalé, vice-président chargé des relations extérieures du comité national des supporters, après l’unification il s’agira de faire en sorte qu’aucune fédération sénégalaise ne soit lésée. « Nous sommes même en train de voir comment faire participer les navétanes au championnat national de football première division ; et l’idée d’affecter à chaque équipe du championnat une ASC navétanes est également dans notre plan programme de promotion du football de l’élite. En somme, nous voulons amorcer une nouvelle dynamique dans la manière de supporter nos représentants sur la scène africaine et mondiale », a déclaré Léopold Nzalé. Et le représentant du COPEGEC, M. Samb, a déclaré pour sa part, que sa structure qui travaille dans plusieurs domaines d’activités de la vie nationale, est prête à soutenir le 12e « Gaïndé ». Il s’agit à son avis, de créer une synergie pour booster l’équipe nationale vers le sommet. « Nous sommes donc à vos côtés pour justement vous accompagner afin que vous pussiez réaliser vos projets », a indiqué M. Samb. Notons que le 30 décembre une grande manifestation sera tenue au stadium Marius Ndiaye à 17h pour le lancement de la caravane du 12e « Gaïndé ».

Sénégal : Diatta devrait quitter Besiktas

Pas l’ombre d’un doute que Lamine Diatta, le vice capitaine des « Lions », sera avec le Sénégal à la CAN 2008. Il a toujours été fidèle au poste, même s’il n’a pas toujours été performant et régulier en club. C’est parti pour être à nouveau le cas. Puisque, en bisbilles avec son club turc de Besiktas Istanbul qu’il accuse de n’avoir pas respecté toutes les clauses du contrat censé les lier jusqu’en juin 2009, Diatta est presque assuré de quitter. Déjà, Besiktas s’est fait une raison et lui cherche un remplaçant. Boumsong et Majstorovic sont ciblés.

Alors, Diatta qui n’a pas beaucoup joué ces derniers temps, aura-t-il trouvé un club avant de s’embarquer avec les « Lions » pour Tamale ? On l’espère bien pour lui. Et comme des clubs français et anglais voudraient bien l’engager...

Diawara, c’était donc ça !

Le défenseur sénégalais de Bordeaux, Souleymane Diawara, a donc fini par lâcher le morceau. Ses hésitations quant à sa participation à la prochaine CAN avec les « Lions » résultent en fait d’un deal avec les Girondins. « En venant à Bordeaux, je me suis engagé en disant que je n’irai pas à la CAN », a-t-il révélé cette semaine. « L’homme aux gants noirs » qui s’était battu alors qu’il évoluait à Charlton (Premier league anglaise) pour sortir de la quarantaine dans laquelle l’avait confiné Kasperczak pour cause de sortie non autorisée à la veille d’un match, a subitement changé de discours dès qu’il a signé avec Bordeaux. Le voici donc dans une « situation délicate », parce que présélectionné avec les « Lions », pour la compétition au Ghana mais engagé avec son club à ne pas y aller. Et il sait que « refuser une sélection peut entraîner une sanction de la FIFA ».Là, il « veut pas que Bordeaux pense que j’ai voulu trahir », ajoute-t-il, conscient qu’« il ne faut pas oublier que c’est Bordeaux qui me paye ».

C’est également pour ça que Papa Malickou Diakhaté n’avait pas signé à Bordeaux. La condition était de s’engager à ne pas répondre à l’appel de son pays pour la CAN. Il avait préféré aller au Dynamo de Kiev, en Ukraine. Dommage qu’une blessure l’empêche d’y être. Diawara, lui, est face à son dilemme.

Ghana : Pas de deadline pour Appiah

Même si sa blessure contractée lors du Tournoi des 4 grands d’Accra, le mois dernier, a connu quelques « complications » l’obligeant à aller consulter un spécialiste en Italie, Stephen Appiah, le capitaine des « Black Stars » du Ghana, n’envisage aucunement de rater la CAN qui se déroulera chez lui. Mieux, il assure qu’il fera tout pour aider son pays à remporter le trophée continental au soir du 10 février. Face à un tel engagement et vu la grande qualité du milieu de terrain de Fenerbahce (Turquie), les responsables de la fédération ghanéenne de football ont décidé de ne pas lui accorder de deadline. Ils lui laisseront tout le temps qu’il faudra pour être prêt et compétitif.

Afrique du Sud : Pienaar veut une faveur

Le milieu de terrain sud africain d’Everton (Premier league anglaise) voudrait bien que son coach brésilien, Carlos Alberto Perreira, lui permette de ne débarquer que le plus tard possible. En fait juste avant le premier match des « Bafana Bafana », le 23 février face à l’Angola, à Tamale. C’est que l’ancien sociétaire du Borussia Dortmund s’épanouit vraiment en Angleterre, comparé à la Bundesliga où, après une bonne période, il avait été pris en grippe par une bonne partie de ses partenaires et par le public. A Everton, il a retrouvé le sourire et l’amour du jeu. « Ça se passe bien pour moi, et de devoir m’absenter pendant quelques semaines n’est pas sans poser problème », a-t-il déclaré. Il sait qu’il lui faut bien déférer à la convocation 10 jours avant le premier match de son équipe, mais espère une faveur de Perreira. Mais ce dernier, le seul jusqu’ici à avoir donné la liste de ses 23 joueurs pour la phase finale, lui fera-t-il cette fleur ?

Mboma voit s’imposer le Cameroun ou le Maroc, nullement le Sénégal

Ancien joueur vedette des « Lions indomptables » du Cameroun avec qui il a remporté les CAN 2000 et 2002, Patrick Mboma voit bien ses compatriotes remporter l’épreuve ghanéenne. Même s’il reconnait que la préparation de l’équipe entraînée par l’Allemand Otto Pfister n’a pas été du tout bonne, l’ancien attaquant du PSG estime que les Camerounais pourront encore s’imposer « avec de la volonté », ce fameux fighting spirit qui les caractérise toujours. Mais Mboma mise aussi sur le Maroc, sur la foi des 2 dernières rencontres des « Lions de l’Atlas » (nul 2 - 2 contre la France et nette victoire face au Sénégal 3 - 0). Le Sénégal que le génial gaucher camerounais « ne craint pas » pour n’avoir « rien montré de probant lors des éliminatoires ». Quant à la Côte d’Ivoire citée au nombre des favoris, Mboma estime qu’elle a « trop » d’attaquants, devrait avoir des problèmes à faire monter le ballon et à subir, en plus d’un gardien de but pas rassurant. Même le Ghana ne semble pas emballer l’ancien buteur camerounais, car, à ses yeux, les « Black stars » manquent de puissance offensive.

Source: Le Soleil

Article Lu 1475 fois

Mercredi 26 Décembre 2007

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State