Référence multimedia du sénégal
.
Google

En perspective du retour des 'Lions' éliminés : La gendarmerie placée en état d’alerte maximal

Article Lu 1473 fois


En perspective du retour des 'Lions' éliminés : La gendarmerie placée en état d’alerte maximal
Police et gendarmerie ont pré-positionné, hier, leurs éléments aux endroits stratégiques de la capitale. Objectif de ce singulier déploiement : parer à tout risque de débordement préjudiciable à la tranquillité publique.

C’est une mode chez les aficionados de l’équipe nationale : les ‘troisièmes mi-temps’ (victoire ou défaite) se prolongent souvent par des manifestations d’humeur ponctuées par des débordements généralement incontrôlés. Et c’est pour parer à ces risques préjudiciables à la tranquillité publique qu’un dispositif de sécurité a été déployé, hier, avant, pendant et après le match du Sénégal face à l’Afrique du Sud. Sous l’échangeur de la Patte d’Oie, à quelques encablures du stade Léopold Sédar Senghor, une escouade de policiers qui n’avaient visiblement pas l’air de plaisanter veillaient au grain. C’est en ces lieux que, lundi dernier, juste après le match Sénégal-Angola (1-3), quelques malins esprits avaient brûlé des panneaux géants à l’effigie des ‘Lions’ devenus, par la force des choses, des parias chez eux.
Quelques centaines de mètres plus loin, plus précisément au Carrefour de Liberté 6, à l’intersection entre les ‘Deux voix’ et le boulevard dit de ‘L’alternance’, un camion de policiers bourré à ras-bord, armes au poing, scrute les moindres mouvements de foule. Mais, du côté de la police, on se fait tout discret sur ce déploiement tout de même inhabituel. ‘C’est la routine : chaque fois qu’il y a des événements, on déploie nos éléments pour parer à toute éventualité’, explique une source policière sous le couvert de l’anonymat. ‘Rien de spécial’, donc ! Même si notre source ne s’empêche pas de faire sienne cette vieille maxime : ‘Mieux vaut prévenir que guérir’. Prière de circuler alors !

Du côté de la gendarmerie, on ne fait pas la fine bouche. Selon le commandant Daouda Diop que nous avons joint quelques minutes après le match, la maréchaussée est en état d’alerte maximal. ‘Des patrouilles sont organisées avant, pendant et après le match ; la Légion de gendarmerie d’intervention (Lgi) est sur pied, prête à toute éventualité’. Un dispositif qui ne sera levé que ce vendredi du fait que, ‘généralement, beaucoup de ‘Lions’ regagnent directement leurs clubs’.

Mais, si la soirée d’hier a été calme dans l’ensemble, il reste que le retour de la délégation officielle peut toujours être sujet à quelques débordements. Ce que l’on semble minimiser du côté des forces de sécurité où tous les éléments devraient regagner leurs casernes dès ce vendredi.

En fait, depuis quelque temps, les forces de sécurité sont, quelque peu, sur les dents. Craignant le remake des émeutes des marchands ambulants de novembre dernier et sur la foi de quelques bulletins de renseignements glanés ça-et-là, elles ne comptent plus se laisser surprendre par quelque mouvement spontané que ce soit. Chat échaudé craignant l’eau froide, on y a pris l’option d’anticiper les événements pour mieux les contenir.

Source: Walfadjri

Article Lu 1473 fois

Vendredi 1 Février 2008

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State