Référence multimedia du sénégal
.
Google

En inaugurant l'usine de tabac Philip Morris : Le Premier ministre Souleymane Ndéné Ndiaye joue avec le feu

Article Lu 12058 fois

La lutte antitabac est une question de volonté politique. Et le Sénégal n’en a pas présentement, peste le Mouvement anti-tabac Sénégal qui s’insurge ainsi contre l’inauguration de l’usine de fabrication de tabac Philip Morris Manufacturin par le Premier ministre Souleymane Ndéné Ndiaye.



En inaugurant l'usine de tabac Philip Morris : Le Premier ministre Souleymane Ndéné Ndiaye joue avec le feu
Une absence de volonté politique de nos autorités étatiques à lutter contre les méfaits du tabagisme sur la santé, tel est le signal que vient de renvoyer le Premier ministre Souleymane Ndéné Ndiaye en inaugurant le 7 octobre dernier l’usine de fabrication de tabac Philip Morris Manufacturing, dénonce le Mouvement anti-tabac du Sénégal (Mat/Sénégal). Selon le communiqué des camarades de Baba Gallé Diallo parvenu à notre rédaction, ‘ce comportement du Premier ministre est contraire à la promotion de la santé qui constitue un capital et un indice de développement humain qui doit mériter toute l’attention du gouvernement’. Et de rappeler que ‘la cigarette est une question qui concerne beaucoup plus les jeunes que les adultes, cibles privilégiées de l’industrie de tabac dans ses stratégies de marketing. Car on commence rarement à fumer la cigarette à l’âge adulte’. La présence du Premier ministre dans les locaux de Philip Morris Manufacturing, lors cette cérémonie, est considérée par le Mat/Sénégal comme ‘un mépris pour la santé et un intérêt grandiose accordé à l’argent, beaucoup plus qu’à la santé des populations, particulièrement des jeunes, principaux acteurs de développement économique, social et culturel’.
En matière de lutte contre le tabac, le Sénégal a beaucoup reculé, souligne Baba Ngallé Diallo, coordonnateur de Mat/Sénégal et président de l’Alliance nationale contre le tabagisme au Sénégal. Un recul qui continue après qu’il a été pionnier, en adoptant notamment la loi 81.58 du 9 novembre 1981 portant interdiction de la publicité. En 1985, celle-ci a été modifiée par la loi 85.23 du 25 février 1985 vidant la loi 81.58 du 9 novembre 1981 de toute sa substance coercitive. Cette situation juridique favorable à l’environnement des affaires de l’industrie du tabac est un des éléments, entre autres, qui expliquent le choix porté par Philip Morris sur le Sénégal pour implanter son usine. Par ailleurs, il faut noter que les pays du Nord ayant adopté des législations contraignantes, ont obligé l’industrie du tabac à émigrer à la recherche de nouveaux marchés où les législations sont moins coercitives ou simplement inexistantes.

Dans sa démarche, le Mat/Sénégal s’en est également pris aux industries de tabac en informant que leur stratégie consiste à mettre du feu à l’immeuble et à crier aux sapeurs-pompiers. Ainsi, font-ils remarquer, le continent africain représente la nouvelle cible pour les multinationales de tabac, au moment où l’Europe développe des mesures contraignantes. C’est ainsi que l’Afrique qui représente 700 millions de consommateurs potentiels, est devenue automatiquement une cible privilégiée de l’industrie de tabac. ‘Du coup transférant l’épidémie tabagique des pays du Nord vers les pays du Sud’.

En s’implantant au Sénégal, Philip Morris ne vise pas uniquement le marché sénégalais, estime le Mat/Sénégal, ajoutant que le Sénégal constitue pour cette firme, un point d’appui pour pénétrer le marché de l’Afrique au Sud du Sahara. Cependant, même s’il est dit que l’industrie du tabac rapporte ‘400 emplois directs et indirects et des recettes fiscales’, le tabac nuit gravement à la santé. En effet, souligne le Mat/Sénégal, les maladies dues à la cigarette augmentent de plus en plus. Ainsi 52/ % des maladies cardio-vasculaires sont liées au tabac et 35 % des difficultés érectiles sont dues au tabac. Faute d’études nationales sur les taux de morbidité et de mortalité liés au tabagisme, ces quelques chiffres ne sont que la partie visible que l’iceberg.

Issa NIANG
Source Walfadjri

Article Lu 12058 fois

Samedi 10 Octobre 2009





1.Posté par ndiakhoum le 10/10/2009 15:16
ILS VEULENT LA MORT DES SENEGALAIS MAIS C'EST DOMMAGE TOKH DAFA KHEWI

2.Posté par pisco le 10/10/2009 15:40
Kelle honte pour le senegal.Au moment ou le monde lutte farouchement contre le tabac ,le senegal inaugure une usine de la mort et de surcroit par son premier ministre.L'histoire le retiendra.Salam.

3.Posté par sare le 10/10/2009 16:04
et l afrique orientale qui cultive le tabac........les americains se raffolent le tabac de malawi de tanzanie.......etc......je suis contre ndene ndiaye mais là c et un probleme d'emploi..

4.Posté par objektif le 10/10/2009 16:48
le problem n'est pas l'ouverture de l'usine mais le prime ministre ne devez pas y aller .

5.Posté par Nobody le 10/10/2009 17:29
C'est une isune de mort et doit etre consideree entant que telle par l'etat.

6.Posté par boydkr le 10/10/2009 18:14
WTF?? un premier ministre qui inaugure une usine de tabc en 2009?
noooon on'a tt vu avc wade

7.Posté par sekhou serif le 10/10/2009 19:06
mane sama probleme moye monument bi

8.Posté par sekhou serif le 10/10/2009 19:08
pour quoi le monument de wade au senegal

9.Posté par Badou le 11/10/2009 00:39
A peu pres un demi-million de morts chaque annee, les industries de cigarettes ne sont plus permises de fabriquer des productions aux US; c'est la raison pour laquelle elles se tournent au Senegal pour se faire de l'argent et par ricochet tuer la population.

10.Posté par veritè le 11/10/2009 13:02
mais senegalais yi lolene beugu la khamoul.de toute façon mou aam usine de tabac au senegal ou pas les gens continuerons à fumer jusqu à leur mort.on crèe des emploi et vous etes la à discuter sur le problem lutte anti.tabac. boulene gnou raay senegalais wakh rek meme les europeens pour lutter contre ça ils ont utilisè d autre methode en augmentant le prix du pq de cigarette mais ça ne change rien .le gouvernment n a pas dit aux gens de fumer . wala bok gnou importè ko c ce k vous voulez. plus complikè k le senegalais amoul dans ce monde.on ne sais pas ce kon veut mbelelel jour et nuit.

11.Posté par boy serere le 12/10/2009 14:46
faut pas fatiguer les gens.si vous ne voulez pas fumer c'est votre droit le plus absolu mais mais NE NOUS EMPECHER PAS DE LE FAIRE.si on ferme les industries de tabac c'est vous qui allez donner a ces milliers de personnes du travail?? si c'est le cas moi je suis d'accord qu'on emprisonne meme les fumeurs;mais si vous ne pouvez pas le faire alors bouclez la et laissez nous fumer.

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 7 Décembre 2016 - 13:10 L’adultère est-il devenu une banalité ?

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State