Référence multimedia du sénégal
.
Google

En déplacement à Ndioum : Souleymane Ndéné Ndiaye cogne sur Niasse et Tanor

Article Lu 1867 fois

A deux ans de la prochaine élection présidentielle, le Parti démocratique sénégalais (Pds) et l'opposition sont déjà de plain-pied dans la campagne. Depuis quelques jours, c’est coup pour coup, semble-t-on se dire entre les deux camps. Et à ce jeu, le Premier ministre n’a pas été en reste. Il a accusé le Parti socialiste et l'Alliance des forces du progrès de tous les pêchés d'Israel.



En déplacement à Ndioum : Souleymane Ndéné Ndiaye cogne sur Niasse et Tanor
NDIOUM - Souleymane Ndéné Ndiaye n'a pas raté, samedi, l'opposition qu'il a accablée de tous les pêchés d'Israel. Le Parti socialiste (Ps) de Ousmane Tanor Dieng et l'Alliance des forces du progrès (Afp) de Moustapha Niasse en ont reçu pour leur grade. ‘Ps et Afp, c'est bonnet blanc et blanc bonnet. Ce sont des marchands d'illusions qui occupent les médias où ils étalent leurs talents dans l'intoxication’, charge le chef du gouvernement. Qui rappelle, au passage, que ce sont ces partis qui ont mis ce pays, après 40 années de règne, dans cet état avant d'être sanctionnés par le peuple en mars 2000. Et par conséquent, Souleymane Ndéné Ndiaye qui présidait à Ndioum la ‘fête des veaux’, demande aux populations de Ndioum et aux Sénégalais en général d'être vigilants dans le choix de leur président de la République. Autrement dit, le chef du gouvernement demande aux populations de faire confiance, une fois de plus, au président Abdoulaye Wade pour le réélire à la présidentielle de 2012. Car, pense-t-il, avec le chef de l'Etat, le meilleur reste à venir. N'empêche, il déclare attendre cette opposition de pied ferme pour rééditer le score de la présidentielle de 2007.
Et c'était l'occasion aussi pour le maire de Guinguinéo, accompagné pour la circonstance, des ministres Oumou Khairy Guèye Seck (Elevage), Abdourahim Agne (Télécommunications), Faustin Diatta (Relations avec les institutions) et Sada Ndiaye (Sénégalais de l’Extérieur), d'appeler à l'union des cœurs dans les rangs libéraux du département de Podor marqué par des querelles intestines et des frustrations nées des renouvellements ou des investitures des dernières élections législatives et locales. A Ndioum, Guédé, Gamadji Saré, Fanaye, aucun consensus n’est, en effet, sorti des opérations de renouvellements. ‘Il faut taire les querelles dans le département de Podor, le temps de réélire Me Abdoulaye Wade. Des querelles qui ont été à l'origine de la défaite de la Coalition Sopi 2009 lors des élections locales du 22 mars 2009’, reconnaît-il. Car, mis à part Podor, Niandane, Aéré Lao, Dodel et Thillé Boubacar, aucun consensus n’a pu être trouvé lors des investitures dans ce département fortement politisé.

Il faut rappeler que dans le département de Podor, la Coalition Sopi 2009, composée, entre autres, du Pds, de l’Urd, du Rp et du Psds, a détrôné Aj/Pads qui dirigeait la commune de Ndioum depuis 2002, remportant 35 des 46 sièges que compte le Conseil municipal. Elle devance largement Aj (9 sièges), Bennoo Siggil Senegaal (1 siège) et And Liggey Senegaal (1 siège).

Toutes choses qui font dire au maire de cette commune de 17 mille âmes que depuis les dernières élections locales, la Coalition Sopi 2009 est désormais la principale force politique du département pour avoir remporté 20 collectivités locales sur 22. Même si, reconnaît le directeur général du Conseil sénégalais des chargeurs (Cosec), Amadou Kane Diallo, par ailleurs président de la Fédération départementale Pds de Podor, elle a toutefois perdu les communes de Podor et de Médina Ndiathbé qui sont tombées dans l'escarcelle de la Coalition Bennoo Siggil Senegaal, conduite par la porte-parole du parti socialiste, Me Aïssata Tall Sall.

Ibrahima DIAW
Source Walfadjri

Article Lu 1867 fois

Lundi 16 Novembre 2009





1.Posté par BOUKI SINE le 16/11/2009 16:24
Pas étonnant pour un premier ministre qui n'a rien à faire par manque de fonction réelle. Tapez sur les opposants fait passer le temps et puis... ça fait toujours plaisir à Wade & Fils

2.Posté par Daour KONATE le 16/11/2009 18:09
Ce n'est pas complètement faux ce qu'il dit (Wade la ui aussi participé, même un peu, à la gestion du pays pendant ces fameuses 40 années), mais les politiciens seraient bien inspirés de comprendre une fois pour toutes que ce qu'ils se jetent à la figure mutuellement n'apporte strictement rien au Sénégalais. Le Sénégalais se préoccupe plus de savoir comment ne pas s'enfoncer encore plus et, mieux, comment s'en sortir. Mais cela, on ne l'entend d'AUCUN côté.
Que les politiciens sachent que les Sénégalais ne les nourrissent pas pour faire un spectacle qu n'amusent qu'eux seuls,. Qu'ils se mettent au boulot pour trouver des solutions crédibles et viables aux maux de leur pays et arrêtent de s'en mettre plein les poches avec l'arrogance et la suffisance que l'on sait.

3.Posté par tiéli le 16/11/2009 22:03
avec le plus mauvais premier ministre depuis les indépendances peut on s'attendre à autre choses ???

comparez !

4.Posté par Muhammad le 17/11/2009 00:53
On dit que la meilleure défense c'est l'attaque, SNN s'y emploie...

Nouveau commentaire :
Twitter

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State