Référence multimedia du sénégal
.
Google


hh



Elu président de la Ligue Pro de football : Saër endosse un lourd Seck

Elu samedi, à l’issue d’une assemblée générale élective consensuelle, Saër Seck devient le deuxième président de la Ligue sénégalaise de football professionnel (Lsfp). Le président de Diambars se propose d’être un fédérateur et compte sur ses pairs pour surmonter les obstacles durant les quatre années de son règne.



Elu président de la Ligue Pro de football : Saër endosse un lourd Seck
L’attente fut longue. Intermi­na­ble ! A l’image d’une saison sénégalaise de football. Avant de pouvoir mettre un visage sur le nouveau patron de la Ligue Pro, il aura fallu attendre 11 heures de temps. C’était samedi, au salon d’honneur du stade Léopold Sédar Senghor, lors de l’assemblée générale. Un temps fou durant lequel, le nom du président de Diambars a longtemps été évoqué dans les couloirs avant que la rumeur ne se traduise en réalité. Il succède ainsi à Louis Lamotte. C’est à la suite d’un consensus réussi par les membres de la Ligue Pro avec les quatre candidats (Ndoffène Fall, Oumar Guèye Ndiaye, Ibrahima Konaté et Saër Seck) que le futur président sera intronisé en lieu et place d’un vote auquel devaient sacrifier les 32 présidents de club. Après le retrait de Ndoffène Fall, annoncé la veille de l’assemblée générale, les deux autres candidats, en l’occurrence Oumar Guèye Ndiaye et Ibrahima Konaté finiront par désister pour laisser la voie libre au patron de Diambars, après de longues heures de négociations. «Je remercie mes pairs pour la confiance placée en ma modeste personne pour conduire les destinées de la Ligue pro pour les quatre prochaines années. J’ai apprécié la hauteur et l’abnégation des trois autres candidats qui se sont retirés au profit de ma candidature et qui ont accepté d’être dans le bureau pour travailler avec moi», dira le nouveau président de la Ligue Pro. Ce dernier se propose d’être un fédérateur. «Nous n’accepterons un seul instant dans ce bureau que quelqu’un représente les intérêts d’un club ou d’une catégorie de personnes. Ici, il y aura des dirigeants et des administrateurs qui s’occuperont du football, de la Ligue afin que les clubs et l’expérience du professionnalisme puissent prospérer», souligne t-il.
La feuille de route du nouveau président. Déclinant sa feuille de route, Saër Seck, qui se dit conscient des difficultés auxquelles il doit faire face, compte sur l’aide de ses collaborateurs pour surmonter les obstacles. «Nous ne promettons pas la lune. Mais, nous promettons de faire des pas en avant pour rendre attractif et beau le football. Le football ne peut pas se faire sans de grands dirigeants. Le football Sénégalais sera une œuvre collective. Ou ne le sera pas», a poursuivi le successeur de Louis Lamotte. En plus de promettre aux clubs qui font face à des difficultés financières de les aider pour payer correctement les salaires de leurs joueurs, le président de la Ligue pro révèle que pour une meilleure maîtrise du calendrier des compétitions, la gestion de la programmation des rencontres sera confiée à une administration autonome à la Ligue pro. Une telle formule aiderait à parvenir à avoir «zéro programmation et zéro reprogrammation». Une façon d’anticiper sur le calendrier des saisons à venir.
L’implication de Mbaye Ndo­ye. Sur le boycott des compétitions nationales par les arbitres pour réclamer le départ de la Fédération sénégalaise de football (Fsf), le nouveau président de la Ligue pro juge que «ce problème est en bonne voie d’être résolu». La présence d’un membre de la Commission centrale des arbitres (Cca) à l’Ag, est, selon lui, un signe annonciateur d’un apaisement.
Se réjouissant de la présence de Me Senghor durant tout le long de l’Ag, Saër Seck a félicité Mbaye Ndoye, l’ancien président de la Douanes et de la Fédération de football, pour son implication à trouver un consensus autour d’un seul candidat.
Le nouveau patron de la Ligue pro compte faire la synthèse du programme des quatre candidats pour bâtir la politique à mener afin de sortir le football local des problèmes financiers auxquels il fait face depuis longtemps.
amadoumbodji@lequotidien.sn

Lundi 24 Décembre 2012



Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 26 Novembre 2014 - 18:17 Le Jaraaf travaille pour gagner le titre (entraîneur)








Plateforme d’information et d’intéraction a temps réel
Optimisé pour être vu en 1024x768 I.E. 6.0 ou plus récent

Info sur Xibar.net | Conditions d'utilisation | Données personnelles | Publicité | Aide / Contacts |
Copyright © 2007 Xibar multimedia Tous droits réservés