Référence multimedia du sénégal
.
Google

Elhadji Diouf (Capitaine): « Nous sommes notre propre adversaire »

Article Lu 1414 fois

C’est un El Hadji Diouf toujours égal à lui-même en termes de motivation qui s’est prêté aux questions de la presse hier, à l’issue du premier galop d’entrainement des « Lions » à la base de l’armée française de Ouakam. Pas une seule seconde, le capitaine sénégalais ne pense à un résultat autre que la victoire, samedi. "C’est un match décisif" reconnaît-il, mais "on sait ce qui nous reste à faire" assure-t-il. Ainsi, au nom de l’équipe, il promet qu’ils vont donc "essayer de mettre les atouts de (leur) côté pour faire un très bon match" comme celui qu’ils ont livré contre le Ghana en amical à Londres le 21 août dernier. "Et surtout d’empocher la qualification qui est la seule chose qui importe pour nous. Faire un très bon match surtout. Je compte d’abord sur mes coéquipiers. Il faut qu’on soit sérieux, qu’on respecte l’adversaire et qu’on joue notre football. Aujourd’hui, qu’on le veuille ou non, on est favori.



Elhadji Diouf (Capitaine): « Nous sommes notre propre adversaire »
Les Burkinabès ne doivent pas venir ici pour croire à quoique ce soit. Nous sommes les favoris, nous croyons en nous et nous comptons sur le public pour nous pousser à faire un très gros match. Vous savez, c’est toujours difficile d’avoir des adversaires comme les Burkinabés. Non seulement c’est un pays voisin, mais tout le monde veut battre le Sénégal. C’est à nous de savoir ce que l’on veut. Si l’on veut aller en Coupe d’Afrique, nous avons notre destin entre nos pieds, c’est à nous de prouver que nous sommes les favoris. On va tout faire pour empocher les 3 points". Sans négliger l’adversaire, Diouf pense que l’important est ailleurs. "Franchement, je ne connais pas l’équipe du Burkina. Mais, je n’ai pas besoin de les connaître. J’ai joué contre eux, mais je ne les connais pas. Aujourd’hui, il ne faut pas se focaliser sur eux. Il faut d’abord compter sur nous parce que, comme j’ai l’habitude de le dire, notre adversaire, c’est nous-mêmes. Si on fait un match costaud comme on a réussi en Angleterre contre le Ghana, je crois que je ne me poserai pas de questions".


ANSOUMANA SAMBOU
Source: Le Soleil

Article Lu 1414 fois

Mardi 4 Septembre 2007





1.Posté par tyrla le 04/09/2007 14:15
Vs avez parfaitement raison Dioufy l'adversaire du senegal c'est segal .Mais du courage il faudra battre par 3a 0 Je suis sur k vs pouvez le faire sans probleme

2.Posté par Ibro le 04/09/2007 14:58
Tu es un Lion et tu le restera toujours

3.Posté par MANSOUR SY le 04/09/2007 15:04
yes mr diouf

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State