Référence multimedia du sénégal
.
Google

Elections locales de 2008 : L’Alliance des forces de progrès partante

Article Lu 1298 fois

L’Alliance des forces de progrès qui avait boycotté avec les autres partis de l’opposition regroupés au sein du Front Siggil Sénégal, les élections législatives de juin dernier, ne compte pas récidiver lors des prochaines élections locales qui doivent se tenir dans le courant de l’année 2008. Le bureau politique de ce parti qui s’est réuni le mardi 7 août, en a pris la décision.



L’Afp de Moustapha Niasse participera aux prochaines élections régionales, municipales et rurales qui se tiendront dans le courant de l’année 2008. Une décision qui a surpris plus d’un, d’autant plus que l’Afp, au même titre que les autres formations de l’opposition qui forment avec elle le Front Siggil Sénégal, avait boycotté les élections législatives de juin dernier, sous le prétexte que le fichier électoral actuel ne permet pas d’organiser un scrutin transparent. Pourtant, tient à rassurer Mme Hélène Tine, le porte-parole de l’Afp, s’exprimant sur les ondes de Sud Fm, lors de la réunion initiée par son parti au Terrou-bi, il était question de boycotter uniquement les élections législatives. Pour les élections locales, son parti n’avait pas dégagé une position.
Mme Hélène Tine soutient que la décision de son parti de participer aux élections locales l’a été en accord avec la base. Ensuite, poursuit-elle, les élections locales sont différentes des autres élections. Car, fait-elle savoir, il est difficile de tricher lors de ces élections qui sont une affaire des populations dans chaque localité. Pour Mme Hélène Tine, compte tenu des nombreux scandales qui secouent le pays, il est important pour un parti politique de se faire représenter au niveau des collectivités locales.

Cette décision du Bureau politique de l’Afp de participer aux prochaines élections locales, montre cependant que ce parti s’éloigne de plus en plus de la ligne politique suivie jusqu’ici par ses alliés au sein du Front Siggil Sénégal. Les partis membres du Front Siggil Sénégal avaient jusqu’ici adopté une démarche commune. Mais lors de la visite de Nicolas Sarkozy au Sénégal, l’Afp et Rewmi étaient les seules formations membres du Front Siggil Sénégal à avoir refusé de signer le document qui avait été rédigé et remis au chef de l’Etat français par l’opposition. D’ailleurs, Rewmi qui a répondu favorablement à l’appel du président de la République en vue de la formation d’un grand parti libéral, a depuis claqué la porte du Front Siggil Sénégal.

Source: Nettali

Article Lu 1298 fois

Jeudi 9 Août 2007


Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 19 Octobre 2016 - 12:30 Convocation de Barhelemy Dias: le Ps divisé

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State