Référence multimedia du sénégal
.
Google

Elections locales : Le pouvoir reconnaît la perte de Dakar et plusieurs grandes villes

Article Lu 11139 fois

Dans une interview à RFI, le porte-parole de la présidence sénégalaise, maître Ahmadou Sall, reconnaît que la coalition Sopi 2009 a perdu plusieurs grandes villes du Sénégal, dont la capitale, Dakar, mais aussi d’autres agglomérations importantes, comme Saint Louis, Kaolack, Thiès. Ahmadou Sall affirme cependant que la coalition constituée autour du parti au pouvoir, la coalition Sopi 2009, conserve un grand nombre de collectivités locales. L’opposition, elle, revendique déjà une large victoire lors dun scrutin, qui si les résultats se confirmaient, constituerait la première défaite du parti au pouvoir depuis l’arrivée aux affaires du président Wade, il y a neuf ans.



Elections locales : Le pouvoir reconnaît la perte de Dakar et plusieurs grandes villes
Cette perte de Dakar, qui doit encore –rappelons-le- être validée par les instances officielles, est quelque chose sans équivalent dans l’histoire récente du Sénégal. La perte des autres grandes villes, que reconnaît le porte-parole de la présidence maître Ahmadou Sall, constitue le premier véritable revers électoral du parti au pouvoir depuis 2000.

Maître Ahmadou Sall, Porte-Parole de la présidence : « Le message que les sénégalais ont donné au président de la République est compris et il répondra ».

D’abord il y a ce symbole de Dakar, la capitale, qui n’a jamais été contrôlée par un parti d’opposition. La perte de Dakar est d’autant plus symbolique que le fils du président Karim Wade est entré dans la campagne des municipales. Il a même fait son entrée en politique pour ces élections locales.

Il y a ensuite les symboles de Fatick et Thiès, qui ont élu deux personnes mises sur la touche par le PDS, le Parti Démocratique Sénégalais : Idrissa Seck, ancien bras droit du chef de l’Etat, à Thiès, Macky Sall, ex-président de l’Assemblée nationale, à Fatick. Ces deux ténors vont pouvoir s’appuyer sur ces villes pour préparer leur revanche politique.

Et puis, il y a toutes les autres communes urbaines dans lesquelles l’opposition s’installe. Saint Louis, par exemple, dont Ahmadou Sall dit qu’elle a été apparemment perdue. Kaolack également. Là aussi, des points d’appuis qui seront précieux pour l’opposition en 2012.

Reste à savoir comment on peut interpréter la perte de ces localités. Le porte-parole de la présidence, Ahmadou Sall insiste sur la dimension locale de cette défaite. L’opposition estime qu’il s’agit d’un rejet de la politique présidentielle.

Source : Ferloo/ Rfi.fr


Article Lu 11139 fois

Mardi 24 Mars 2009





1.Posté par bechirwade le 24/03/2009 07:14
lecregime a respectè notre demande de reconnaitre leur defaite sans delai par consequent nous prions à tous les soldats du peuple à baisser le dispositif et de rester vigilant pour defendre le verdict des urnes

2.Posté par Dr FAlilou SENGHOR le 24/03/2009 09:01
Karim Robert WAde, l'autiste maladroit n'a pas encore fait de déclaration comme on pourrait l'attendre d'un soit-disant leader.

Le silence de son père le pharaon WAde est insidieux.

Pour quelqu''un comme Ubu qui a un verbiage compulsif, le silence est trompeur et n'est jamais signe de retenue .

Ubu Wade prépare son plan pernicieux :

- Nettoyer et restructurer lui-même la génération du concret dont il est le parrain. N'est ce pas lui qui a demandé à son autiste de fils de déguerpir dès dimanche soir . Robert karim n'a fait aucune déclaration et les indiscrétions disent qu'il a pris un jet privé pour l'Europe.

- Wade voudra inflechir les plus durs parmi les tocards qui sont encore au PDS.

- Ubu veut se maintenir encore quelques temps au pouvoir, en mystifiant ses camarades affaiblis par leur "défaite individuelle" .

Je doute fort qu'il puisse tenir jusqu'en 2012 !


3.Posté par NDIAWS le 24/03/2009 13:31
LE TORT DE WADES EST D'AVOIR TOUJOURS SNOBE LES JOURNALISTES EN LES CONSIDERANT COMME DES OPPOSANTS MAIS S'IL LES AVAIT ECOUTE , IL N'EN SERAIT PAS LA AUJOURD'HUI LUI ET SON FAINEANT DE FILS QUI N'ECOUTAIT QUE SES COURTISANS COMME CHEIKH DIALLO, HASSAN BA, MADIOR SYLLA ET LE JOURNALISTE LE PLUS NUL DU SENEGAL ABDOULAYE SEYE

4.Posté par Ngorsi le 25/03/2009 00:20
ILS N PEUT PAS FAIRE AUTREMENT, AVEC LEUR TAPAGE MEDIATIQUE.
MAIS QUAND QUITTERA T -IL LE POUVOIR? IL DEVRAIT DEMISSIONNER

5.Posté par martial philippe le 25/03/2009 10:46
Il ne peut y avoir de révolution sans sacrifice, et le sacrifice c'est que les populations même très pauvres, acceptent de tourner le dos aux "blanchisseurs d'argent sale" toujours à l'affût et prêt à débourser des sommes colossales à la provenance douteuse pour pratiquer la corruption à grande échelle. Fort heureusement, et comme le disait si bien carl marx, "l'histoire se répéte une première fois sous forme de tragédie et une seconde sous forme de comédie". Aujourd'hui, même si on en est encore qu'en phase expérimentale, on peut dire que le sénégalais se réveille lentement mais surement. Notre combat est loin d'être gagné puisqu'il nous faut instaurer durablement et rigoureusement l'ETHIQUE DE LA RESPONSABILITE, l'ETHIQUE DE L'EFFORT, et enfin l'ETHIQUE DE L'HONNETETE. On en a assez d'être gouverné par des personnes dont la seule préocupation reste l'enrichissement illicite. Il nous faut aujourd'hui trouver les hommes qu'il faut aux places qu'il faut et ceux-là, il faudra les chercher dans toutes les couches de la population sénégalaises, car beaucoup sont les personnes ressources aptes et capables dont le seul malheur est de ne pas être connus ou vus car vivant ou exerçant dans des secteurs peu ou pas favorisés, et qui, pourtant ont toutes les qualités requises pour mener à bien notre pays vers la voie royale du développement économique et socio-culturel.

Nouveau commentaire :
Twitter

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State