Référence multimedia du sénégal
.
Google

El Hadji Malick SY ‘Souris’ (Ancien président de la Fsf) : ‘Le Sénégal a l’équipe qu’il faut pour remporter cette coupe d’Afrique’

Article Lu 1738 fois

L’ancien président de la Fédération sénégalaise de football, El Hadj Malick Sy ‘Souris’, qui s’engage à accompagner le nouveau ministre des Sports, Issa Mbaye Samb, dans sa mission, a indiqué, avant-hier, que le Sénégal a l’équipe qu’il faut pour remporter la prochaine coupe d’Afrique des nations.



El Hadji Malick SY ‘Souris’ (Ancien président de la Fsf) : ‘Le Sénégal a l’équipe qu’il faut pour remporter cette coupe d’Afrique’
Quand l’ancien président de la Fédération sénégalaise de football (Fsf), El Hadj Malick Sy ‘Souris’ arrivait, avant-hier, de façon hasardeuse, à l’audience ouverte que le ministre des Sports, Issa Mbaye Samb, avait accordée aux délégations de karaté et de taekwondo, toute l’assistance s’est, d’un coup, mise debout pour le recevoir. Visiblement ému par cette marque d’estime, l’homme qui avait conduit, en 2002, le Sénégal au sommet du football africain et mondial, s’est empressé de demander au ministre de continuer son travail. Mais ce dernier fera fi de cette demande pour l’installer à ces côtés afin qu’il prenne entièrement part à la rencontre qu’il tenait avec les fédérations de karaté et de taekwondo.
Ainsi, Issa Mbaye Samb précisera que c’est lui qui a demandé et obtenu la présence de l’ancien président de la Fsf aux abords de la rue Carnot. ‘Parce que j’ai besoin de son expertise pour réussir dans ma nouvelle mission’, indiquera l’ancien ministre de la Santé. Sur un ton calme et serein, l’ancien président de la Fsf a accepté le principe. Il dira même qu’il est disposé à accompagner le nouveau locataire de la rue Carnot dans sa mission. Sous quelle forme ? Voilà la préoccupation à laquelle les deux parties n’ont pipé mot.

Appelé, par ailleurs, à se prononcer sur l’équipe nationale du Sénégal qui ira, dans trois mois, à la conquête du titre continental, El Hadj Malick Sy ‘Souris’ note sans ambages que le Sénégal peut revenir de la Coupe d’Afrique de ‘Ghana 2008’ avec un résultat très positif. ‘Il suffit juste de travailler dans l’unité tout en évitant tout ce qui est détail’, a indiqué l’ancien président de la Fsf qui a amené le Sénégal au sommet du football continental et mondial en 2002.

En effet, c’est sous son magistère que le Sénégal, pour une première fois a été finaliste à la Coupe d’Afrique des nations de ‘Mali 2002’. Les poulains de l’ex-sélectionneur national du Sénégal, Bruno Metsu, ont malheureusement perdu la couronne continentale à l’épreuve des tirs au but devant les ‘Lions indomptables’ du Cameroun. C’était là le premier rugissement du ‘Lion’. Le deuxième, fort retentissant, se fera entendre, quatre mois plus tard, à la Coupe du monde de 2002 en terre coréenne et japonaise où le Sénégal avait surclassé la France (championne du monde sortante), le Danemark et la Suède, qui étaient largement donnés favoris devant le ‘petit poussé’ (le Sénégal) qui n’avait, jusque-là, jamais foulé une pelouse mondiale. Les belles images défilent encore. Mais, pour Malick Sy ‘Souris’, qui s’engage à accompagner le nouveau ministre des Sports à sortir le sport sénégalais de l’ornière, ‘il est tout à fait possible de renouer avec ces succès’. ‘Incha Allah, tout ira bien. Il faut juste savoir là où il faut passer’, a-t-il laisser entendre.

Avant de rassurer qu’il aidera le nouveau locataire de la rue Carnot à atteindre ses objectifs. ‘J’ai fait 60 ans de sport. J’ai toute une expertise que je compte mettre à la disposition du sport sénégalais’, a-t-il rassuré. La seule condition que semble posée l’ancien président de la Jeanne d’Arc de Dakar, ‘c’est l’unité des cœurs’. ‘Souris’ martèle, en effet, que le sport restera toujours concret. ‘C’est toujours le terrain qui va juger ce que l’on fait. La problématique, c’est de voir comment faire pour que la famille du sport sénégalais renoue avec les succès. Pour réussir au sport, il faut seulement avoir une attitude transparente avec tout le monde sans distinction aucune’, a notamment dit, El Hadj Malick Sy ‘Souris’, qui fait toutefois noter que le potentiel sportif est vraiment sous-estimé au Sénégal. La véritable problématique, indique-t-il, ‘c’est de voir comment exploiter toutes les compétences et toutes les opportunités qui s’offrent au Sénégal. Comment faire pour exploiter au maximum et à l’optimum le potentiel sportif sénégalais’, laisse-t-il entendre, comme préoccupation. L’ancien président de la Fsf se dit convaincu que le nouveau ministre des Sports, qui entend réunir toute l’expertise sénégalaise à ses côtés, peut encore créer le déclic.

Mamanding Nicolas SONKO
Source: Walfadjri

Article Lu 1738 fois

Jeudi 8 Novembre 2007

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State