Référence multimedia du sénégal
.
Google

EXPULSE DE LA FRANCE APRÈS UN ACCIDENT: Le sénégalais Ernest risque de perdre sa jambe droite

Article Lu 1674 fois

Après dix années de résidence en France un sénégalais de 29 ans, Ernest Jean Louis Mendy, victime d'un accident de travail a été éxpulsé. Aujourd’hui, se retrouvant sans ressources et sans famille, il craint de voir sa jambe amputée faute de soins adéquats.



Ernest Jean Louis Mendy, il se nomme. Il a vécu en France où il était embauché dans une boîte pour une durée indéterminée. Jeune, et dynamique, il a vu ses rêves brisés et ses espoirs perdus. En effet, dit-il, le 1er mars 2004 alors qu’il revenait de son lieu de travail par train il fut poussé au sol alors que le train roulait à grande vitesse. Il s’en sort avec un genou cassé après quelques jours de coma. On lui met des clous pour fixer les os. D’ailleurs, les clichés qu’il détient montrent tout cela. Et suite à une mauvaise opération d'un médcin la blessure s'aggrave. Ernest est conduit chez un autre spécialiste qui a pris l'engagement de le soigner en trois opérations. Mais, raconte-t-il, dès que la première fut conclue, coïncidant avec l'éxpiration de son séjour, il a été expulsé.
Les autorités françaises n’ayant pas voulu renouveler ses papiers. Arrivé à Dakar, il fait le tour des hôpitaux, dans l’espoir de trouver un orthopédiste pour terminer son traitement, en vain. « Tous les médecins que j’ai vus disent qu’ils n’y peuvent rien, ils n’ont pas le matériel adéquat », informe-t-il. Désespéré, il saisit la rencontre africaine pour la défense des droits de l'homme(radho)et le ministre Cheikh Tidiane Gadio. Mais rien n’a été fait. Le délai qu’on lui avait donné pour sauver son genou approché et il n’a pas les moyens pour retourner en France. "Je n'arrive plus à supporter la douleur à chaque fois on me donne des calmants.
Je n’ai pas les moyens, là où je vis, on m’a hébergé ». Ernest lance un appel au Président de la République et à toutes les bonnes volonté pour bénéficier des soins qu’il faut. Sur un ton pitoyable , il n’a pu s’empêcher de dire : "je vivais légalement en France, je payais les impôts régulièrement, j’avais ma carte d'assurance, celle de la sécurité sociale. Je fais un accident, on m’expulse. C’est injuste ».

Oumar NDIAYE (Stagiaire)
Source: Le Matin

Article Lu 1674 fois

Vendredi 22 Juin 2007

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State