Référence multimedia du sénégal
.
Google

EXPLOITATION DU PORT DE DAKAR PAR DUBAI PORTS WORLDS:L'Unacois-jappo dénonce des lenteurs et demande une révision de l'accord

Article Lu 11174 fois


Suite aux nombreuses lenteurs notées au niveau du Port autonome de Dakar (Pad) depuis l'installation du Dubaï Ports worlds (Dpw), l'Unacois-Jappo demande la révision de l'accord passé avec la compagnie du fait de nombreuses contraintes rencontrées par les commerçants depuis quelque temps.



Dans le cadre de son programme de développement, l'Union nationale des commerçants et industriels du Sénégal qui vient de sceller son unité au tour de l'Unacois-Jappo, a inauguré hier le siège de la section de Sandaga. Au cours de cette rencontre qui a réuni beaucoup de commerçants, les industriels ont abordé des questions liées à la situation des marchands ambulants, au programme de la Goana et aux nombreuses difficultés rencontrées par les commerçants au niveau du Port de Dakar dans le cadre de l'enlèvement de leurs marchandises.
Hormis les problèmes administratifs liés aux tractations douanières, ces commerçants, par la voix de Mame Bou Diop, secrétaire général de l’Unacois-jappo, dénoncent d'autres contraintes ayant trait au nouveau délai de 10 jours fixé par Dpw pour l'enlèvement des marchandises alors qu’avant c’était 20 jours. Selon Bou Diop, il faut une révision de l’accord passé avec Dpw vue les nombreuses contraintes qui ont pour noms une plus grande perte de temps, plus de frais à débourser et des charges supplémentaires à payer.
Il indique qu’en plus des frais à payer au niveau de Dpw, il y a ceux liés au magasinage en terre pleine et charge destinés à la compagnie de transit. Pour lui, l’Etat doit prendre ses responsabilités et revoir les termes de cet accord qui ne favorise pas le marche des importations. S’agissant du programme Goana lancé par le chef de l’Etat, le secrétaire général de l’Unacois-Jappo, souligne que les importateurs vont s’impliquer si on leurs donne des terres.
D’ailleurs, M. Sy soutient que si c’est le cas, ils pourront commercialiser les produits cultivés au Sénégal, comme c’est le cas avec l’oignon et la tomate. Pour ce qui est de la question des marchands ambulants, les commerçants disent attendre toujours les promesses du maire de Dakar, Pape Diop.

Source: Le matin

Article Lu 11174 fois

Mercredi 21 Mai 2008





1.Posté par Ousmane DOLO le 29/11/2008 09:10
Moi je suis responsable Import- export d’une compagnie malienne. Tout ce que je peux dire sur la situation DPW Dakar. Ce que je vous donne juste 3mois vous allez voir toutes les marchandises du Mali sur les autres ports oust africains, parce que nous n’avons pas de port c’est vrai. Mais nous n’allons pas continuer a payé des magasinages pharaoniques et perdre tout nos plumes a Dakar.



Dans la même rubrique :
< >

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State