Référence multimedia du sénégal
.
Google

EXPLOITATION DE L’OR A KEDOUGOU: 24 villages se rebellent contre les sociétés aurifères

Article Lu 1842 fois

Les habitants de 24 villages de la communauté rurale de Khossanto en veulent aux compagnies minières qui opèrent depuis quelques années dans le village de Sabodala, précisément à Sabodala Mining Company(SMC) et Oromin. La raison en est le non-respect de leur cahier de charges, selon les populations qui ont barré avant-hier la route qui mène sur l’axe Khossanto-Sabodala et Sabodala-Makhana et ont aussi mis le feu devant le portail de l’usine de Mineral Deposit limited(MDL).Pendant plus de 6 heures, aucun véhicule ne pouvait accéder dans le périmètre aurifère.



EXPLOITATION DE L’OR A KEDOUGOU: 24 villages se rebellent contre les sociétés aurifères
Les responsables de Sabodala Mining Company,le sous-préfet de Saraya et surtout le chef de village de Khossanto ont frôlé la mort le dimanche dernier.Plus de 800 jeunes se sont mobilisés et se sont donnés rendez-vous dans leur communauté rurale pour décrier l’injustice à laquelle ils sont confrontés et dont les sociétés minières sont les auteurs.Tous leurs problèmes ont pour dénominateur commun l’emploi des jeunes de la zone qui vivent dans le périmètre minier qui doivent, selon eux, être prioritaires devant tout autre jeune du pays.Selon Sory Camara porte-parole du jour Smc ne respecte pas du tout le cahier de charges qu’il a signé avec l’Etat sénégalais dans le cadre de la convention, car les villages qui composent le rayon miner des sociétés devaient bénéficier du fonds social pour la construction d’infrastructures sanitaires,scolaires, routières,la dotation de moulins et de robinets pour alléger le travail des femmes,l’électrification et la téléphonie rurale dans les 22 villages de la communauté rurale. Ce fonds avoisinerait environ 350 000 000 fcfa par an, les habitants eux n’ont aucune sur la situation.

Ayant été averti le matin le préfet du département Mamadou Mbodji fut accompagné par le lieutenant de la compagnie de la gendarmerie et l’adjoint du sous-préfet de Saraya pour que les manifestants puissent revenir sur leur décision. Le président de kla, communauté rurale de Khossanto n’a pas assisté aux négociations parce que tout simplement il a été sauvagement battu par les manifestants et qui lui ont imposé de rappliquer sur kédougou avec des habits en haillons.

Le préfet du département qui a prêté une oreille attentive aux manifestants a fini par les convaincre pour qu’ils reviennent sur leur décision sans pour autant donner un ultimatum."Je m’engage personnellement pour trouver des solutions à vos questions qui ont été posées à mon niveau et le reste je transmettrai à qui de droit", disait l’autorité du terroir.Et d’ajouter "le préfet est là pour l’intérêt des populations et non pas pour les privés".

Monsieur Mbodji a aussi recommandé aux manifestants d’avoir confiance en lui et il compte élaborer un document qui s’intéressera uniquement à l’emploi des jeunes.Le même discours a été tenu aussi à Makhana, un autre village non loin de Sabodala aux environs de 14 heures. Et c’est ainsi que les populations ont accepté de lever les barrages.

Source: Sud Quotidien

Article Lu 1842 fois

Mardi 27 Novembre 2007

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State