Référence multimedia du sénégal
.
Google

EXISION : « Un cri trop perçant est une honte pour la famille » Ciré témoigne des conséquences

Article Lu 12092 fois

C’est dans un café branché de « Montreuil la Boboïsante » que nous avons rendez-vous avec Ciré. La première fois que nous avons rencontré cette femme d’une quarantaine d’année, issue d’une famille modeste de 12 enfants originaire d’un petit village éloigné de Dakar, c’était lors d’une conférence sur l’excision à la maison des Femmes de Montreuil. Ciré est professeur d’histoire-géo dans un collège de ZEP depuis qu’elle a été naturalisée en 1997. Avec beaucoup de recul et imprégnée de son ton de prof de classe bien à elle, elle nous raconte son expérience liée à son excision, lorsqu’elle avait seulement quelques mois. « Une femme non-excisée est impure. Elle est considérée comme une "bilatoro", c’est-à-dire une jeune femme qui ne peut être mariée. Mais officieusement on excise afin que la femme reste "calme" et n’aille pas courir les garçons. »



EXISION : « Un cri trop perçant est une honte pour la famille » Ciré témoigne des conséquences
Même si elle ne s’en souvient pas, cette pratique faisait tellement partie de son quotidien qu’elle peut nous expliquer le contexte tel qu’elle le ressentait. L’excision se fait de manière « artisanale » avec une « exciseuse attitrée », et dans un grand brouhaha pour ne pas entendre le bruit des filles : « un cri trop perçant de la part de la fille est une honte pour la famille », explique-t-elle. « Même pour mes copines qui se sont faites exciser à l’hôpital durant leur adolescence, cela a été fait de manière très artisanale avec des instruments aussi divers que des couteaux, des lames de rasoir, des morceaux de verre. En revanche elles ont eu le droit à d’énormes festivités en leur honneur. Dans l’ordre, l’excision est le deuxième grand évènement de la vie après le baptême et avant le mariage. »

Pour mieux comprendre l’importance de l’excision dans certains villages, Ciré nous explique le rôle des exciseuses : « Les exciseuses sont des notables et représentent une caste très puissante au sein des villages au Sénégal et dans d’autres pays d’Afrique. Elles ont plusieurs rôles : elles accouchent, excise, accompagne les veuves dans leur deuil. Le métier d’exciseuse se transmet de génération en génération. » L’excision est accompagnée de tant de rituels qu’on en oublie pourquoi cela existe, on ne voit que le côté festif et traditionnel. On en finit presque par oublier les raisons de son existence. Les mamans excisent avant tout car elles ont peur de froisser : « le pouvoir de l’honneur » dans une société traditionnelle africaine et que les filles ne puissent pas se marier, alors même que l’excision n’a aucune origine religieuse.

Mais l’excision entraîne des conséquences autrement moins festives : hémorragie, problème lors de l’accouchement, mort de certaines jeunes filles… Autant de raisons qui ont conduit un certain nombre de pays africains, comme le Sénégal, à l’interdire. Pour la mère de Ciré, « l’excision est tellement naturelle qu’elle ne s’imagine même pas qu’on puisse en souffrir ni même en mourir. Mais dès que je lui ai parlé personnellement des complications de cette mutilation, elle est devenue horrifiée. »

Ce dont témoigne Ciré : « Pendant mon enfance et adolescence, je ne ressentais aucune douleur car j’ai été excisée peu après ma naissance. Les douleurs viennent par la suite, souvent après le mariage : règles douloureuses, problèmes de plaisirs, douleurs lors des rapports sexuels, infections… Mais à aucun moment je n’ai fait le lien avec l’excision. » Ni elle, ni même sa gynécologue : « Lorsque je lui parlais de mes problèmes d’infection, elle me donnait des produits d’hygiène. Elle ne savait pas quoi faire. » Elle ne fera le rapprochement qu’en en parlant avec ses amies, elles aussi excisées : « En se retrouvant, avec mes copines, nous commencions par évoquer nos problèmes intimes. Je me suis rendue compte que nous étions toutes pareilles : lors de nos rapports sexuels avec nos conjoints respectifs, au manque de plaisir, viennent s’ajouter de vives douleurs. C’est un peu comme si c’était la première fois tout le temps. Au début, la passion amoureuse permet à notre vie sexuelle d’exister mais avec le temps celle-ci s’arrête et notre vie de famille se centre autour des enfants. »

Par la suite, elle rencontrera une journaliste qui l’orientera vers un chirurgien urologue, le Dr Pierre Foldes, qui a mis au point une opération réparatrice de l’excision. « J’ai alors pu comprendre que l’excision était à l’origine non seulement de mon absence de plaisir mais également de mes douleurs, de mes infections dues à une mauvaise cicatrisation… » Il y a deux semaines elle s’est faite opérée, mais il est encore trop tôt pour qu’elle puisse se rendre compte des améliorations de son état de santé. Elle insiste cependant pour que l’on fasse passer le message suivant auprès des jeunes filles excisées : « Beaucoup de leur problèmes gynécologiques sont liés à l’excision. Aujourd’hui une opération existe pour réparer les dégâts. Cette opération est remboursée à 100 % par la Sécu (Ndlr : la Sécurité Sociale) et est réalisée au sein de la clinique Louis XIV à St-Germain en Laye. »

Pour autant, le préjugé qui prévaut sur les femmes excisées, à savoir qu’elles « auraient toutes des cornes sur la tête » et qu’elles seraient « forcément renfrognées à vie », continue de perdurer. Ce qu’elle réfute. Citant Katoucha (NDLR : Katoucha Niane, mannequin guinéenne, égérie d’Yves Saint Laurent, excisée à l’âge de 9 ans et récemment retrouvée noyée dans la seine), elle affirme « s’être toujours sentie féminine à 100 % » et qu’au contraire cette douloureuse expérience a fait d’elle « une femme déterminée et décomplexée ». Pour preuve, cette prof de banlieue, qui s’habille chic et bobo, est présidente d’une association qui œuvre pour l’éducation en Afrique !

Source: Dakarblog.info

Article Lu 12092 fois

Mardi 29 Juillet 2008





1.Posté par wi le 29/07/2008 04:25
Le problème sais que ralbol entendre c’est bêtises, son tellement égoïste certaines hommes africains Il pense trop bêtement même. C’est bien facile a dire faux couper le vagin d’une femme, alors une
question, j’ai penser une truc pour les hommes, pourquoi pas coupé leurs deux boules de sexe hein? Voyons on vas ou là , parfois je me dis son tellement bêtes pour être au monde certaines hommes noirs avec leurs mémoires courte, maintenant je comprend pourquoi certain pays son plus intelligentes, si ma races était intelligents mon pays seras plus développer mes dommage y’auras jamais cette rêve.

1,certain homme noirs veux sa femme sois couper le vagin, parce qu’ il invente dire c’est dieu qui le conseil

2,certain hommes noirs veut épouser plusieurs femmes dans la même maison avec plaines d‘enfants, parce qu’il invente dire c’est dieu qui le conseil

3,certain hommes noirs reste assis devant la télé pour regarder sa femme faire à manger, et faire tout les tâches du ménage , parce qu’il invente dire c’est dieu qui le conseil

Heureusement tout les femmes pas si bêtes pour suivre c’est bêtises , en tt cas pas moi . Et pour ce qui suivre c’est bêtises bonne chance y’a na du travail a faire

2.Posté par maimouna le 29/07/2008 10:00
wi je suis absolument d'accord avec toi .par contre ce n'est pas le vagin que l'on coupe mais le clitoris.et tout cela encore une fois pour les homme !!!!! et eux que font -ils d'execptionnel pour les femmes?rien .femmes sont egales aux hommes que ça vous plaisent ou non ,ça c'est la verité.

3.Posté par ndeye le 29/07/2008 12:30
aye maimouna tothe ngua fi déé mais maimouna yaye nguade

bravo je suis d'accord avec toi mai

4.Posté par koudoulouss le 29/07/2008 14:31
slt WI.tu ferais mieux de soigner ton français avant de donner un jugement sur les noirs.Avec ton français incompréhensible,je dirais bien que c'est toi qui n'a pas la tête entre les épaules.
Normal aussi que cette sotte de Maimouna abonde dans le même sens que toi.vous feriez un beau couple d'idiots.
si tu avais un minimum de savoir, tu t'aurais tu et tu y gagnerais bcp dans ton silence.
amicalement noir d'ébène.

5.Posté par wi le 29/07/2008 15:55
merci maimouna, yaw koudoutouss je sé bien de quoi je parle même si mon frçs te convient pas, moi je dise que ma penser et la vérité des hommes comme toi dois ce faire tuer nak niakeu fayda

6.Posté par nestor le 29/07/2008 16:58
mais M aimouna personne ne dit que la femme n'est pas égale à l'homme ,de nos jours.et toi WI il ne faud pas generaliser des choses pareille.moi , homme je soutien le combat des femmes contre l'excision.Mais la meilleure façon de la combattre ce n'est pas de venir critiquer l'homme noir sur ce forum.IL faire de la prévention comme le fait cette brave dame CIRé.l'excision n'est pas une invention de l'homme noir c'est une culture que nous avons hérité de nos ancetres. maintenant nous savons qu'il faud le bannir charge à nous tous d'y parvenir

7.Posté par maimouna le 29/07/2008 17:18
c'est cool de voir la suceptibilité de certain(koudoulouss)si nous n'avons pas la tete entre les epaules (d'abord on dit la tete sur les épaules! )toi tu penses avoir toujours raison et bien niet .et pour nestor je ne critique pas l'homme noir au contraire ,evidemment qu'il n'a pas inventé l'excision ,c'est la culture ok mais enfin en 2008 cela est encore d'actualité.et en passant je vous avouerai que je suis toubab donc normal que je n'accepte pas certainnes choses et je rajouterai mariée a un sénégalais .maintenant vous pouvez m'insulter si le coeur vous en dit .

8.Posté par wi le 29/07/2008 17:30
en tout cas qu'el monde sauvage

9.Posté par questionnement le 29/07/2008 18:24
Quoi ? UNe intellectuelle qui sort de telles choses de sa bouche ? Prof d'histo-géo et qui dit ignorer les conséquences médicales néfastes de l'excision ? Au contriare, elle dit se sentir "plus que jamais décomplexée et féminine"...Et bien, il ne lui reste plus qu'à enseigner en histoire às es élèves "Les joies et bienfaits de l'excision chez les jeunes filles : pour se sentir mieux et libres, faites-vous exciser". Si le Gouvernemnt Sarko entendait ses propos, ils aurauent vite fait de lui retirer sa naturalisaiton...C'est du joli, ça !

10.Posté par nestor le 29/07/2008 19:02
moi je n'insulterai personne,Maimouna, ke tu sois mariée ou pas à un senegalais cela ne change rien par contre je suis ravi de voir une toubab s'intéresser à ce fléau qu'est l'excision et bravo pour ton raisonnement

11.Posté par TEUSS le 29/07/2008 19:57
---maimouna --- thiéye lii diaroul woulo on est d'accord nous sommes tous egaux d'accod selon ta version et pas de panik ok

12.Posté par TEUSS le 29/07/2008 20:05
hé les gars un forum n'est pas fait pour ecrire du bon francais mais pour ecrir plus court et plus précis alors que Maimouna fasse des fautes ou pas c'est pas important dans un forum mais plus de la comprendre et si je vois des gens s'en prennent à d'autre dans ce forum pour des raison de francais j'ai eu mal et je me dis aussi que y'a certain ki ne comprennent tjrs pas ce k s'est Forum mais c'est com si tu écrivais un message de ton portable alors tu ne peu pas etre là à ecrire à la moliére cela n'aura pas de sens l'essentiel est k ton texte soit précis (comprehensible) et court c'est le plus important dans un forum mais pas le bon franacais ca se vois que vous ne lisez pas les forum no senegalais dans le net

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State